DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Août 2010


Assomption de la Vierge
- église de Bruyères -Vosges -
Vers 1880

Bien chers amis,

         Il arrive que les événements de notre vie s'égrènent à la façon d’un chapelet …dont les invocations semblent choisies par un Autre! Est-ce donc Lui, cet Autre, si intime et si proche, qui en serait le fil ? Me voici devant mon écran, les grains me glissent entre les doigts comme les événements de notre existence, que ces « mystères » soient joyeux, douloureux ou glorieux ! Je ne suis pas un fervent de cette prière du chapelet que l’on dit être justement « le bréviaire des pauvres ». Je ne me sens pas digne d’être compté parmi eux… mais pourtant, il m’arrive au long des routes de préférer ce « bréviaire » à tout autre. En voici quelques grains, dans le flot, parfois tragique de ce mois d’août.

    Nos amis musulmans sont entrés dans le mois de Ramadan, et chaque année les rapproche du coeur de l'été. Le jeûne n'en est pas la seule caractéristique. C’est aussi un temps fort de « recentrage » sur les bases de leur Foi : lecture du Coran, prières plus longues et plus intenses. En quelque sorte, «une grande retraite annuelle ». Le jeûne rompu, on voit se remplir les mosquées pour un long  temps de prière et de psalmodie. Il sera suivi d’un retour à la maison pour un repas familial, souvent festif. Les liens familiaux se resserrent autour de la table, les amis sont invités. Ce mois sacré est aussi un temps favorable de réconciliation. Les pauvres ne sont pas oubliés : très souvent une part du repas leur est réservée. Pour les femmes, la journée de privation se double d’une activité culinaire intense : il faut préparer les repas du soir, nourrir les enfants… la vie quotidienne ne s’arrête pas pour elles ! Puis les visites se succèdent, donnant aux villes et villages un air de fête, parfois jusqu’au matin! Pour nous, chrétiens, ce mois de Ramadan mesure à la fois notre différence et notre proximité. Notre prière se mêle parfois à la psalmodie de la Mosquée voisine. Il arrive que nous soyons invités au « ftour », le repas de rupture du jeûne. Autant d’invitations à vivre la communion… dans la différence !

    Au coeur de ce mois, nous célébrons la fête de l'Assomption : Marie avec son corps, dans tout son être, a rejoint son Fils arraché aux forces de la mort. Célébrer la Vierge en ce temps de Ramadan est plein de sens. Les Musulmans ne connaissent pas cette fête mais ils ont une grande vénération pour Marie, la mère de Jésus. Le récit de l'Annonciation relaté par le Coran est l'un des plus proches de nos Ecritures. Fêter Marie, c’est fêter notre propre Espérance de parvenir tous un jour là où elle a fini son Grand Pèlerinage.

    Et comment ne pas partager avec vous, dans cette grande Espérance, la tragique mort de Rania  qui vient de frapper sa famille et la communauté de Tamanrasset ? Beaucoup d'entre nous ont connu cette jeune femme qui faisait visiter le « Bordj » de Charles de Foucauld : « Un homme qui avait tout, et qui a tout quitté pour acquérir ce qu’il n'avait pas » m'a-t-elle dit un jour. Lors d'une sortie avec un de ses cousins, en compagnie de Pte Sr Marie Agnès et de Béatrice, un oued en crue a emporté le véhicule. Rania n'a pu résister à la fureur des flots. Les trois autres ont pu gagner la rive, mais quelle épreuve et quel mystère que cette brutale disparition ! Très proche de la communauté chrétienne, Rania était restée bien elle-même : une femme musulmane de grande foi et animée d'une belle ardeur de vivre. Travaillant dans une Société à Tamanrasset, elle était le soutien de sa famille. Le premier jour du Ramadan aura été pour elle l'entrée dans l’Eternité de Dieu. Il n'y a pas un Paradis pour les Musulmans, et un Paradis pour les Chrétiens quoi qu'on en dise parfois ! Désormais, Rania appartient à Dieu ! Elle a rejoint, nous le croyons, tous ceux et celles qui comme Marie ont dit leur « Oui » quelle que soit leur appartenance.

Rania, repose en paix auprès de Ton Seigneur et  auprès de Marie! Tu nous y attends.



+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… Pour rester proches

* C'est donc au cours d’une sortie dans l'oued Outoul, près de Tamanrasset, que Rania a quitté cette terre. Elle était sortie avec l'un de ses cousins, PS Marie Agnès et Béatrice. Le chauffeur a cru pouvoir passer, mais un flot violent est venu emporter le véhicule. Rania nous était chère et proche. Elle avait donné un beau et émouvant témoignage lors de la béatification de Charles de Foucauld à Rome. Vous le trouverez en annexe.
  
 * Après deux années au service du Diocèse, Béatrice Guillermin, qui avait la charge de notre maison d’accueil à Tamanrasset, va nous quitter pour rejoindre son pays natal. Elle a rempli ce service avec beaucoup de discrétion et de compétence. Comment la remercier ? Nous sommes sûrs qu'elle va garder avec nous des liens tissés dans la proximité et l'amitié. On ne part pas indemne de Tamanrasset, n'est-ce pas, Béatrice ? Surtout après l'événement tragique relaté plus haut.
  
* Mais nous attendons maintenant la relève pour ce lieu d'accueil. Catherine Chapelle, qui va quitter son travail social en France et s'est mise en disponibilité, a en effet postulé pour la succession (poste DCC). Elle se prépare à nous rejoindre. Il ne manque plus que le visa, mais ce n'est jamais acquis d'avance ! Espérons qu'elle n' aura pas trop à attendre !
    
* La Pte Sr Marie-Jo de Tam va prolonger son séjour en France pour quelques soins médicaux. Elle rejoindra ensuite PS Martine et PS Marie Agnès qui bien sûr vit encore sous une vive émotion après l'accident dans l'oued Outoul. C'est elle qui assurera la responsabilité du Secteur du Hoggar.
    
* Pte Sr Thuyh Linh (du Vietnam), après une longue attente et un long parcours, vient de rejoindre la Fraternité de Touggourt, pour sa plus grande joie et celle de la Fraternité !
    
* Par contre, Pte Sr Hayat vient de subir une intervention chirurgicale à Aix, suite à une vilaine tumeur au pancréas. Elle va être sous chimio mais son étant semble assez satisfaisant. Elle devrait encore garder l'hôpital pendant une semaine.
  
 * Les Srs de la Charité Maternelle (présentes à El Meniaa) vont tenir leur Chapitre Général à Bunia. Nous les portons dans notre prière. Espérons très fort que ce Chapitre va assurer l'avenir de leur implantation à El Meniaa. Merci à Sr Marie Ignace qui a assuré une belle présence à El Meniaa. Elle va rester à Blida pendant l'absence des soeurs déléguées au Chapitre.
    
* Le P. « Bona » (Bonaventura) de Ghardaia fait ses valises pour Le Caire. Nous lui souhaitons un bon séjour studieux au Centre de langue des Pères Comboni ! Et merci pour son service à la Bibliothèque et à la paroisse de Ghardaia. En principe, un stagiaire des M.A. Pères Blancs devrait venir renforcer la communauté. Notre Sr Anastasie (SMNDA) a déjà quitté sa communauté pour des études en France. La relève se prépare !
    
* Et toujours à Ghardaia nous espérons l’arrivée prochaine de Patrick et Anne de Boissieu. Ils ont fait la session DCC avec Catherine Chapelle et sont eux aussi en attente de visa.
  
 * Marek Nasilowski, après une année au Caire, est en Pologne. Lui aussi est dans l'attente de sont visa pour venir à Tamanrasset, où il a été nommé curé, prenant la succession de Daniel Archambaud de retour dans sa Vendée natale où un service de Doyen l'attend. Gageons que nous le reverrons revenir à Tam pour quelque pèlerinage !
  
 * Petit à petit les membres des communautés du Sud vont regagner leurs pénates après un séjour de fraîcheur plus au Nord pour leur  permettre de refaire leurs énergies ! Sr Patricia, d'Adrar, après l'opération de son second genou, a encore quelques séances de rééducation à Lyon. Philipe Dupont s'annonce pour la seconde semaine de septembre.
    
La mémoire étant une faculté qui oublie le rédacteur de ces lignes s'excuse pour les omissions. Merci de les signaler pour le prochain billet !

Et belles fêtes de l'Assomption !

****


Oued en cru au Hoggar

* * *

Rania Boussaid

 

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html