DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL Août 2013


Assemblée diocésaine, 24 -28 avril 2013

Bien chers amis,

C’est de Madagascar que je vous écris, ce qui va donner une note particulière à ce « Billet » estival… mais hivernal dans cette autre partie de la Planète ! Je suis venu sur l’invitation des Srs de N.D. de La Salette qui viennent de nous offrir une nouvelle communauté à El Goléa (retraite et chapitre provincial). Cette visite est une vraie découverte, celle d’un « mini-continent » à la croisée de l’Afrique et de l’Asie, relativement peu peuplé (environ 20 millions d’habitants) au regard de la superficie. Mais le pays reste pauvre tout en recelant des richesses qui pourraient assurer son bien-être. Il est « en panne » de pouvoir et sans vraie gouvernance.

Pendant ce temps, de grosses sociétés étrangères ont tout le champ libre pour se servir, moyennant quelques bons pots de vin. La sécurité est assez précaire, les vols de bétail ne se comptent plus (un accrochage dans le sud entre villageois et voleurs de bétail a fait une centaine de morts !) et la corruption va bon train – ce qui n’est pas hélas une exception. Malgré ce vide politique, les gens travaillent dur, dur ! Il faut vivre. L’agriculture est la principale ressource de pays, ainsi que l’élevage : 80% de la population en vit. C’est fou l’énergie physique déployée dans ce pays ! Des milliers d’hectares sont travaillés à la seule force des bras. Des tonnes et des tonnes de marchandises circulent sur les têtes et les charrettes à bras. Les camions sont rares, les charrettes à zébus viennent heureusement relayer l’insuffisance de l’énergie humaine. « Manger d’abord » donnait comme titre un confrère « Père Blanc » à un livre écrit sur le pays voisin, la Tanzanie.

Au niveau de l’Eglise, C’est vrai que dans cette situation, l’événement des JMJ n’a pas été sa préoccupation première faute de moyens, même si une très modeste délégation a pu y participer. Mais, ce qui se passe ici au quotidien me semble plus important pour le pays et les communautés chrétiennes. Quelques événements vécus, des visites accomplies m’ont ouvert sur l’engagement de ces communautés.

Ce qui m’a d’abord sauté aux yeux, c’est leur souci de participer activement à l’avancée du pays par des écoles, collèges, lycées, dispensaires. Ayant visité quelques communautés autour d’Antsirabé, grosse localité à 200 kms de Antananarive, j’ai vu aussi l’importance attachée au développement agricole. De nouvelles techniques et cultures permettent une meilleure rentabilité des sols. Le déboisement est une catastrophe (200.000 Ha par an !). Il vient des feux de brousses, du besoin de bois de chauffage, et aussi de grosses sociétés étrangères peu scrupuleuses de respecter l’environnement. Pourtant, le respect de la terre fait partie de la culture malgache, mais l’effort reste insuffisant.

Ce qui m’a aussi impressionné, c’est la vitalité de ces communautés chrétiennes. Cela se perçoit à travers les célébrations très festives. Ici, comme dans beaucoup de pays d’Afrique, on prie avec tout son être… et on prend le temps ! Je crois que les Malgaches naissent en chantant et en dansant ! La culture musicale leur est innée. Deux Malgaches suffisent pour faire une chorale et cela donne une saveur particulière et spontanée aux célébrations.

Ce qu’il faut appuyer, c’est le lien indispensable entre développement et célébration, la culture de la terre et… le culte ! Ne reléguons pas la religion dans les églises ! Jésus est venu nous apprendre que c’est la personne toute entière qui a besoin d’être sauvée ! L’adoration de Dieu ne peut aller sans le respect et le développement de notre Terre. « …La justice de Dieu se manifeste d’ores et déjà, là où les pauvres sont consolés et admis au festin de la vie » (Benoit XVI. Document qui a suivi le dernier Synode pour l’Afrique). Tout un programme pour l’Eglise d’Afrique !

+ Claude, votre frère évêque.

 


Nouvelles…. Pour rester proches

 

* Une bonne nouvelle à vous annoncer : le P. Alberto Sambusiti qui avait dû retourner en Italie faute d’avoir le bon visa pour obtenir un récépissé de carte de séjour vient d’obtenir ce visa et doit rejoindre bientôt Touggourt et Hassi Messaoud… ce qui est peut-être déjà fait.

* Emmanuel est de retour de congés, il a passé de beaux jours en famille en Nouvelle Zélande puis en France. Il assure la permanence à l’évêché. Merci pour sa disponibilité. Sr Marie Christine va passer quelques jours de retraite puis de congés en Tunisie. Patrick et Anne ne voient pas le temps passer en famille! Le P. Felix poursuit ses vacances en Espagne. Tous doivent rentrer avant la fin du mois.

* Notre évêque Claude revient en France après un séjour assez bien chargé à Madagascar. Il avait donc été invité par les Srs de ND de La Salette pour animer la retraite et le Chapitre Provincial d’une cinquantaine de Sœurs. Il revient comblé de tout ce qu’il a vécu, à commencer par l’accueil très familial de cette grande famille spirituelle. Il est particulièrement heureux d’avoir pu voir de près le pays d’origine, d’avoir rencontré des membres des familles de nos Sœurs d’El Meniaa, et aussi de participer à divers événements de la Congrégation. Parmi eux, un « rite » ancestral propre aux Hauts Plateaux Malgaches : le « retournement des morts ». C’est une coutume locale qui consiste à exhumer les morts de la famille dispersés et à les ramener dans le tombeau familial. Parfois, cette cérémonie a lieu régulièrement : on ouvre le tombeau, on enveloppe de nouveau les corps en signe de lien avec les défunts de la famille qui continuent à veiller sur les vivants... pour qu’ils ne soient pas eux-mêmes atteints par la mort ! Cette pratique ancestrale est maintenant entrée dans le rituel chrétien. Des festivités entourent cette cérémonie (veillée de prière, messe, danse avec les corps qui vont être mis dans le tombeau, repas servi aux nombreux invités). Pour la circonstance, deux Srs de ND de La Salette ont été mis dans le tombeau neuf de la Congrégation (l’une est décédée l’an dernier). Ce qui est particulièrement frappant, c’est de voir les liens entre tous les membres de la famille se resserrer à cette occasion. Mais aussi de voir combien la relation entre la mort et la vie est forte et importante. Dans la religion traditionnelle, la foi en la vie éternelle est bien ancrée. Pour les chrétiens, c’est l’occasion d’une fête très marquée par l’esprit de Pâques : le rappel qu’à la suite du Christ nous sommes appelés à la résurrection. Ceci est resté profondément marqué dans la culture chrétienne de cette région. Un bel exemple d’inculturation de l’Evangile !

* Le Fr. Ventura, nouveau Régional des Petits Frères de Jésus, doit être maintenant au Cameroun pour une rencontre avec ses Frères.

* Les nouvelles du Fr. Antoine, retenu à Marseille pour problèmes de santé (fissure au niveau du genou) sont assez satisfaisantes. Il annonçait son retour à Tam vers la fin du Ramadan.

* Aux dernières nouvelles, la santé de Dominique, le fils de Marthe Lefèvre, connait un mieux. Elle nous démanche de continuer à le porter très fort dans notre prière. Nous lui assurons ce soutien.

Mille excuses pour les nouvelles oubliées… la rédaction a fait de son mieux pour que ce billet puisse vous parvenir sans trop tarder. Belles fêtes de l’Assomption !


******

Calendrier de Mgr Rault Juillet Août 2013 :

21 juillet : Antananarive…
22 juillet : visite à Mgr Odon, archevêque. Visite de diverses communautés.
Départ pour Antsirabé.
23 : Visite des communautés d’Ambararatabé.
26 : Retour à Antsirabé. Conférence à la paroisse.
Visite à l’Imam.
27 : Concélébration avec l’évêque : ordination de 11 nouveaux prêtres.
29 juillet – 6 aout : Retraite et Chapitre Provincial avec les Srs de ND de La Salette.
7 aout : Visite de communautés autour d’Antsirabé.
8-10 : Célébrations diverses : engagement et vœux de Sœurs, cérémonie de « retournement » des morts (voir les nouvelles)
11 : départ pour Antananarive.
13-26 : congés en famille.
Mi-septembre : Visites diverses et retour à Ghardaia.


********

Décès le 08 Août 2013
à Bry-sur-Marne
France
Père Georges Jeanney

à l’âge de 107 ans dont 83 ans de vie missionnaire
essentiellement en Algérie et en France.
Il était le doyen de la Société des Missionnaires d'Afrique ( les Pères Blancs)


Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html