DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL Août 2014


(cliché G.B.)

Bien chers amis.

Sur le mur de la terrasse où je dors la nuit, j’ai mis un petit abreuvoir pour les oiseaux assoiffés en cette période de canicule. C’est ainsi que j’ai le plaisir d’être parfois réveillé par les pigeons ou les tourterelles qui viennent s’y désaltérer. J’ai remarqué qu’ils n’y viennent jamais ensemble. D’ailleurs ils ne s’accouplent pas non plus, ne se fréquentent guère, ne font pas leur nid dans les mêmes arbres, car ils respectent le territoire et les coutumes de l’autre. Mais ils viennent quand même boire la même eau, au même abreuvoir. Qu’en est-il des humains ?

Parmi les nombreuses nouvelles qui nous arrivent sans cesse durant cet été 2014, le conflit entre Israël et la Palestine, tout particulièrement dans la région de Gaza, demeure la plus préoccupante. Nous sommes à cent lieues d’une coexistence respectueuse et pacifique. On ne peut omettre ici une autre situation tout aussi dramatique et intolérable, celle des chrétiens d’Irak sommés de quitter la terre de leurs ancêtres à moins de faire profession de foi musulmane. Nous ne pouvons ici que saluer la voix de beaucoup d’associations musulmanes qui expriment leur indignation devant la mise en œuvre de cette menace. Mais elle semble se perdre dans le flot médiatique.

En ce qui concerne la situation de Gaza, nous constatons que les pourparlers restent toujours dans une impasse. Les cessez-le-feu auront beau se multiplier, la paix n’aura aucun avenir tant que les décisions dictées par les Nations Unies ne seront pas appliquées. L’État israélien n’en a cure ! Le vieux rêve de reconstruire le Royaume de Salomon est tenace. Mais au nom de quel droit, et aux dépens de qui ? Et la colonisation des territoires occupés continuera malgré la protestation des instances internationales, réduisant le territoire de la Palestine à une peau de chagrin absolument invivable, et ingouvernable. Qui est prêt à se mobiliser contre l’injustice profonde que vit ce peuple de Palestine depuis des années interminables ? Ma conscience d’homme et de chrétien s’indigne et se révolte devant les exactions commises mais autant devant la passivité des gouvernants, qu’ils soient de l’Orient ou de l’Occident.

Alors qu’un véritable bras de fer se joue contre la puissante Russie à propos de ses visées sur l’Ukraine, aucun moyen de pression n’est mis vraiment en œuvre sur l’Etat d’Israël, hormis des paroles. Et celui-ci se fait toujours passer subtilement pour « victime ». Mais dites-moi… Qui sont les agresseurs ? Ceux qui défendent leur droit devant la spoliation de leurs terres ? Ceux qui subissent un embargo étouffant ? Ceux dont on vient de détruire avec des moyens colossaux les hôpitaux, les écoles, les centres de distribution d’eau potable, les centrales électriques ? L’armée israélienne pouvait s’en prendre – ils en ont les moyens - aux fameux souterrains sans réduire en cendres des quartiers entiers et des structures urbaines indispensables à la gestion de ce territoire. La riposte aux missiles tirés depuis Gaza a été et demeure absolument démesurée.

Deux milliers de victimes, presque toutes civiles (dont 400 enfants !) d’un côté et une cinquantaine de soldats et quelques civils de l’autre. Chaque mort, il est vrai, est de trop mais cette disproportion est effrayante et inhumaine. Tous les Palestiniens de Gaza sont traités comme des « terroristes » emprisonnés dans un vaste camp, vivant dans la précarité et le dénuement en attendant le seul bon vouloir de leur voisin tandis que des voix extérieures continuent de prêcher dans le désert ! Pourquoi n’auraient-ils pas au moins droit au titre de « résistants » ? Seraient-ils « terroristes » parce que musulmans (il y a d’ailleurs aussi des chrétiens à Gaza) ? Le raccourci est vite fait, même dans des esprits bien intentionnés…

Qui pourra mobiliser toutes les énergies possibles : politiques, religieuses, humaines, pour qu’enfin justice soit faite : que l’État palestinien retrouve sa terre et sa sécurité… et que l’État d’Israël connaisse lui aussi la paix ? Quand pourrons-nous enfin chanter comme le psalmiste : « Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s’embrassent. » (Ps 85,11) ? Alors les deux Peuples, respectueux l’un de l’autre, pourront de nouveau s’abreuver à la même source.

+ Claude, votre frère évêque.

 


 

Nouvelles… Pour rester proches

* Le P. Bertrand Gournay nous arrive très prochainement. Destiné à être le responsable de la paroisse de Tamanrasset, il va libérer le P. Marek, déjà inscrit pour deux années d’études au PISAI à Rome. Celui-ci ira passer quelques jours dans sa Pologne natale avant de rejoindre la « ville éternelle » Qu’il soit vivement remercié pour son engagement dans la petite paroisse de Tamanrasset, et pour le zèle qu’il déploie pour faciliter l’arrivée de son successeur. Les Sœurs de Timimoun, qui occupent la maison des Ptes Srs du Sacré Cœur, sont toujours heureuses de profiter de ses capacités pédagogiques.

* Sr Annammal, Sr indienne de l’Immacolata est arrivés à Alger où elle prête main forte pour l’accueil à la Maison Diocésaine. Elle va bientôt rejoindre Hassi Messaoud avec Sr Lourdès en attendant le retour de Sr Joyti en congés en Inde, son pays natal.

* Le P. Jean Marie Amalebondra, est arrivé du Congo RDC à Ghardaia. Il découvre les joies (???) de l’été saharien, par un temps qui est un peu son baptême du feu (nous venons d’avoir plusieurs jours successifs de plus de 45° à l’ombre, mais personne n’est obligé d’y rester !). Avec Alex, stagiaire « Père Blanc », il est parti pour « Taizé Tlemcen ». Le P. Ludo vient de revenir de congés, en belle forme et le P. Johannes est parti passer quelques jours en Afrique de l’Ouest, là où il a laissé de nombreux amis.

* Nous venons de célébrer à Ghardaia le jubilé des 50 ans de profession de Sr Marcella, des Sœurs Blanches (SMNDA). Elle a passé 43 années dans le Diocèse (entre autres à Ghardaia et à El Goléa), notamment dans le cadre de l’artisanat féminin (tissage). Elle a donc profondément marqué les lieux et les communautés où elle a travaillé. Elle va nous quitter en octobre, désirant se rapprocher de sa famille où son aide pourra être précieuse, tout en restant dans une communauté proche.

* Le P. Felix Tellechea, de retour à Ouargla, va partir en partir pour la Tunisie où il a été demandé pour animer une retraite. Il reviendra à la fin du mois. De Ouargla, le P. Krzysztof, revenu de congés, donne en se moment une session d’arabe algérien à Ain el Turk dans le diocèse d’Oran. Il revient dans la fin du mois.

* Le P. Piero Masolo est bien arrivé lui aussi. Ayant passé quelques mois en France pour y apprendre le français, il a pu en même temps prendre quelques cours d’arabe avec une paroissienne libanaise de la communauté chrétienne où il était en stage. Il va rejoindre prochainement Touggourt, que va quitter le P. Silvano pour quelques semaines, pour participer à un séminaire en Italie.

* Patrick et d’Anne de Boissieu nous font parvenir quelques nouvelles : de passage à Briançon ils sont allés à la messe d’adieu du P. Bertrand ; tandis que Luc et Marie Feillée se préparent pour prendre les postes laissés vacants. Ils sont attendus et désirés ! Rattachés à la « Mission de France » ils se trouvent actuellement engagés dans les célébrations de Pontigny.

* Le Fr. Ventura a quitté l’Assekrem pour quelque temps. Il va participer à Rome au Chapitre Général des Petits Frères de Jésus. Nous portons dans notre prière et notre souci fraternel ses intentions et celle de sa famille spirituelle. Le Fr. Sbechek est juste revenu de Pologne pour son départ. Quant au Pt. Fr. Jean Marie de Tam, il est en France et suit des soins en vue d’une opération pour prothèses de hanches.

* A Ghardaia la situation semble se calmer. Mais la ville reste sous surveillance policière, et la vie est loin d’avoir repris « comme avant ». Le temps et la sagesse vont peut-être avoir raison de tout esprit de division…

Calendrier de Mgr Rault
Août 2014

Début août, Visite à la Fraternité des Petites Soeurs du Tubet ( Aix en Provence) ,
puis retour à Ghardaïa: permanence et "stabilité" à l'évêché de Ghardaïa

* * *

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html