DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL Avril 2015




Bien chers amis.

Vous savez combien notre Diocèse est marqué par la vie et le témoignage de Charles de Foucauld. Le 1er décembre 2016 nous fêterons le centenaire de sa mort, fruit d’une vie toute donnée à Jésus, son « bien-aimé Frère et Seigneur », comme il aime à le nommer dans ses écrits. Vie aussi toute donnée à ses amis Touaregs du Hoggar, région où il avait choisi de s’installer pour y vivre l’existence du charpentier de Nazareth, dans un souci de vie cachée ! Même s’il n’a pas beaucoup pris les outils de charpentier comme il aurait aimé le faire par imitation de son Maître, il s’est avéré un fervent priant et un infatigable travailleur.

C’est pour mieux explorer ces deux dimensions de sa vie, que sa « Famille Spirituelle » s’est retrouvée cette année pour un temps d’approfondissement et de partage autour du thème « Charles de Foucauld, le priant et le travailleur ». La rencontre s’est déroulée dans la communauté des « Discepole del Vangelo » à Castelfranco, près de Venise. De son vivant, le Frère Charles n’a jamais pu fonder de communauté… tant il avait mis haut la barre de son idéal d’imitation de Jésus ! Mais le grain jeté en terre porte du fruit. Cette « Famille Spirituelle » comprend maintenant une vingtaine de branches, dont quelques-unes sont présentes dans le Diocèse : Petits Frères de Jésus, Petites Sœurs de Jésus, Petits Frères de l’Evangile, Petites Sœurs du Sacré Cœur, et un membre de la « Fraternité Sacerdotale de Jesus Caritas ».

La composition de notre groupe était fortement marquée par l’universalité : Vietnam, Centrafrique, Amérique Latine, Haïti, Canada, Maghreb, et bien sûr Europe. L’ambiance était très familiale, dans l’esprit du nom que l’Association s’est donnée, mais avec un emploi du temps bien rempli (heureusement agrémenté par une visite à Venise !). La communauté des Discepole nous a offert un cadre idéal pour vivre cette rencontre, cadre de convivialité, cadre de prière et de partage. La permanence du soleil printanier a aussi mis du sien !

Chaque membre de la grande famille s’est exprimé sur « Travail et Prière », selon son charisme propre. En fait nous avons constaté qu’aussi bien pour nous que pour Ch. de Foucauld, l’équilibre entre ces deux exigences est bien difficile à garder dans le concret de nos vies. Oui, la prière peut être travail et le travail prière, mais réduire l’un à l’autre serait trop facile ! Chez de Foucauld, les deux dimensions se croisent sans cesse avec des périodes plus marquées pour l’une et pour l’autre. Après sa conversion, il était plus centré sur la contemplation. Le temps vécu au Sahara, surtout à Tamanrasset a sans aucun doute été plus marqué
par l’accueil, les voyages, le travail linguistique. A cette période, il lui arrivait d’y passer plus de dix heures par jour !

Le Fr. Antoine Chatelard dans son livre « Le chemin vers Tamanrasset » signale que ce changement de lieu va marquer son existence : « A son arrivée à Tamanrasset, le changement de situation lui révèle quelque chose de nouveau dans la vie de Jésus et donc dans sa manière de se représenter Nazareth…Il voit alors Jésus sans costume religieux, sans clôture, travaillant huit heures par jour, ne distribuant pas de grandes aumônes, et faisant toujours une place très large à la prière… » (P. 269).

Il écrivait encore à Mgr Guérin le 1er juin 1908 :« […] Il faut compter travailler toute notre vie dans l’angoisse des temps… les difficultés ne sont pas un état passager à laisser passer comme une bourrasque pour nous mettre au travail lorsque le temps sera calme ; non, elles sont l’état normal ; il faut compter être toute notre vie, pour toutes les choses bonnes que nous voulons faire, dans l’angoisse des temps »1.

Si j’ai noté au début que le témoignage du Bienheureux Charles marque notre vie, c’est que « travail et prière » sont aussi notre lot à tous et à toutes ! Qui que nous soyons, notre marche à la suite de Jésus nous engage sur un chemin qui reste un vrai défi.

A nous aussi d’harmoniser ces deux pôles dans notre vie.

Acceptons sereinement de ne jamais totalement y parvenir, mais sans jamais nous résigner!



1) De Foucauld Charles - Correspondance saharienne p. 624



+ Claude, votre frère évêque.

 


 

Nouvelles… Pour rester proches

* Le document « Serviteurs de l’Espérance », Lettre Pastorale des Evêques de la CERNA, est maintenant disponible à l’évêché.

Nous remercions le Diocèse de Constantine qui s’est chargé de son impression. Nous vous en avons déjà fait parvenir le « texte brut » pour que vous puissiez le lire avant l’Assemblée Diocésaine où il vous sera présenté. Vous pourrez avoir le livret à votre disposition au moment de l’Assemblée Diocésaine.

* Assemblée Diocésaine.

Merci aux communautés de Ghardaia qui ont accepté d’élargir l’espace de leur tente pour que chacun et chacune des participants puisse avoir lit et petit déjeuner… Il s’avérait en effet que la seule maison d’hôtes « Dar Keltoum » et l’évêché ne pouvaient pas suffire à cet accueil.

On informe que les sketches ou animations diverses pour la soirée finale seront toujours les bienvenus. Si vous voulez participer, il vous suffira de le signaler à l'accueil.

Merci à Marie, Luc et Marie Christine, le petit groupe de préparation de l’Assemblée, qui se donne à fond pour que tout soit prêt à votre arrivée. Grâce à leur dévouement et à leurs compétences, les choses sont en bonne voie. Et merci aussi à tous ceux et celles qui apporteront leur contribution pour les nombreux services requis, de la liturgie à la vaisselle !

* Désirées et attendues avec impatience, elles sont arrivées ! Il s’agit de Sr Eulalie et Sr Perline, venues de Madagascar renforcer la communauté des Sœurs d’El Goléa.

Claude a eu la joie d’aller les accueillir à l’aéroport d’Alger avec Sr Bernadette et de les accompagner à la maison des Pères Blancs où elles ont été reçues avant de prendre la route pour Ghardaia avec Luc, puis El Goléa avec Emmanuel.

Toujours à El Goléa, Georges vient de subir un contrôle à Alger. Il attend avec impatience le résultat des analyses. Avec lui, nous espérons le meilleur !

* Le Fr. Antoine, prévu pour une conférence à Castelfranco, n’a pas pu y participer. Il a fait une chute sans gravité mais il a été obligé de rester au repos en France. Il se remet peu à peu et pense rejoindre Tamanrasset dès qu’il le pourra.

Quant au Fr. Henri de Béni Abbès, il s’est fait voler ses papiers à Paris le jour prévu pour son retour, ce qui l’oblige à prolonger son séjour en France. A Béni Abbès, avec l’absence d’Yvan, Bernard fait face à l’entretien des jardins et à l’accueil. Mais il nous écrit « une douloureuse sciatique m'a cloué à l'ermitage pour toute une semaine avec des fortes douleurs et impossibilité de passer une nuit correcte. Hier pour la première fois je suis sorti avec une canne » et il poursuit en disant combien il a apprécié l’aide des Ptes Srs toutes proches. Espérons qu’il n’y aura pas de séquelles, nous l’assurons du soutien de notre fraternelle prière… ne pouvant faire mieux pour le moment.

* La session à l’intention des Sœurs du Diocèse qui accompagnent des personnes handicapées s’est tenue à Ain Sefra. Ces trois jours ont permis un échange d’expériences et une formation complémentaire pour celles qui se sont lancées dans cet accompagnement. Merci à la communauté des Sœurs d’avoir ouvert tout grands leur maison et leur cœur à cette heureuse initiative ! Merci à celles qui ont consenti à un très long voyage pour bénéficier de cette expérience !

* Dans le cadre de sa mission, nous avons accueilli le P. Joël Cherief, délégué de la DCC venu voir Luc et Marie, volontaires de cet organisme qui est attentif au bon suivi de ceux et celles qu’il envoie.

* Après quatre années de présence et de service apprécié Sr Bernadette Djekoye va quitter la communauté des SMNDA (Sœurs Blanches) de Ghardaia pour continuer sa formation. Elle va aussi passer un temps en famille au Tchad auprès des siens et se réjouit de reprendre avec eux le travail des champs ! Nous venons d’accueillir voici quelques jours Sr Scholastique Makita, à Ghardaia après un temps de stage à Alger. Elle était attendue. Elle est la bienvenue !


Calendrier de Mgr Rault
Mars 2015

1ère Quinzaine Rencontre de la Famille Spirituelle de Charles de Foucauld, Castelfranco (Italie)

Dernière semaine: Assemblée diocésaine

(liens et illustrations , de la Rédaction du site ADS)

* * *

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html