DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Décembre 2007


 
Les Camps de Réfugiés Sahraouis  près de Tindouf  - diocèse du sahara
...


...visités par Soeur Speciosa, responsable de la Caritas diocésaine et  Mgr Rault,
évêque du diocèse

 

Bien chers sœurs, frères et amis.

 C’est dans un lieu tout nouveau pour moi, pourtant situé dans notre Diocèse,  que j’ai commencé ce billet. Je suis parti en effet avec Sr Speciosa, responsable de la Caritas diocésaine, visiter les camps de Réfugiés Sahraouis de la région de Tindouf, ville située à l’extrême sud-ouest du Sahara algérien.

                Ces camps comptent plus de 170.000 personnes regroupées en plusieurs points distants de quelques dizaines de kilomètres. Ils s’étalent au sud de Tindouf, non loin de la frontière du Maroc et de la Mauritanie, et tout près de la frontière du " Sahara Occidental ", leur pays. Cette ancienne colonie espagnole est en grande partie occupée par le Maroc depuis 1975, sauf une petite bande de territoire le long de la frontière mauritanienne. Malgré les résolutions de l’ONU prônant un référendum d’autodétermination, cette population s’est vue refuser le droit à l’indépendance. Pourquoi ?

                 Voici maintenant trente deux ans qu’ayant dû fuir leur terre, ces réfugiés vivent dans des camps, accueillis sur le territoire algérien, attendant que justice leur soit faite. Un peuple actuellement sans terre, en situation d’exil attend donc l’heure de la délivrance, souvent ignoré de la scène internationale. Des dizaines de milliers personnes sont privées de leur dignité la plus élémentaire : celle d’être reconnues dans leur droit d’exister comme peuple libre et de vivre sur leur terre d’origine.Ce droit là, personne ne peut le refuser à quiconque : " Etre affranchis de la misère ; trouver plus sûrement leur subsistance, la santé, un emploi stable ; participer davantage aux responsabilités hors de toute oppression, à l’abri des situations qui offensent leur dignité d’hommes ; être plus  instruits, en un mot, faire, connaître, et avoir plus pour être plus : telle est l’aspiration des hommes d’aujourd’hui alors qu’un grand nombre d’entre eux sont condamnés à vivre dans des conditions qui rendent illusoire ce désir légitime ". Je cite ici l’encyclique " Populorum Progressio ". Nous avons fêté cette année le quarantième anniversaire de cette grande encyclique de Paul VI sur le développement des peuples. Son actualité reste criante !

                  Le désir de visiter ces camps  est né le jour même de ma nomination d’évêque. Ils ont droit eux aussi à la solidarité fraternelle de notre petite Eglise, aussi modestes que soient nos moyens. Il est vrai que de nombreux projets de diverses ONG se déploient dans cette région. La Caritas algérienne et le CCFD, le Croissant Rouge algérien, ont toujours apporté leur soutien à cette population qui ne vit que " sous perfusion " de l’aide internationale, dans des conditions dramatiques d’insécurité alimentaire et d’épidémies dues à la faim et au dénuement. Les enfants sont les plus touchés et leur taux de mortalité est effrayant.


                 Jusqu’ici je n’avais pas trouvé l’occasion de me rendre dans cette région. Elle m’a donc été offerte un beau matin à Alger, où je rencontrais la responsable d’un projet soutenu par les Guides de France. Deux fois par an, depuis quelques années, 5 ou 6 femmes (la plupart mères de famille et professionnellement engagées) se rendent dans les camps pour former des monitrices en charge d’enfants. Nous nous sommes joints à elles, Sr Speciosa et moi-même, pour une visite susceptible de donner naissance à quelque projet, comme nous le faisons dans les autres régions sahariennes. Nous avons été accueillis dans un climat d’humanité qui nous a profondément touchés, aussi bien par les familles que par les responsables locaux. En  une semaine, nous avons pu prendre assez de contacts pour voir qu’une ou deux actions pourront être menées, en lien avec les autorités de cette région.

" Les peuples plus jeunes ou plus faibles demandent leur part active
dans la construction d’un monde meilleur,
plus respectueux des droits et de la vocation de chacun.
Cet appel est légitime : à chacun de l’entendre et d’y répondre " 
(Pop. Prog. N°65).


                   C’est à cet appel que nous essayons, nous aussi, de répondre.

 



+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches

* Le  Week-end " élargi" des 22, 23 et 24 Novembre a été bien occupé : en effet, dans trois des cinq secteurs de notre diocèse les " réunions de secteur " ont eu lieu : si l’on en croit les échos parvenus à l’évêché elles ont été occasion de belles retrouvailles et de réflexions intéressantes à propos du regard que nous portons sur le monde qui nous entoure.

* La communauté (fmm) d’Aïn Sefra se " renforce " : Sr Rosanna Bigoni (italienne) vient d’arriver et se lance déjà dans des activités de " promotion féminine "…….A peine arrivée, elle a appris coup sur coup les décès de sa sœur aînée et d’un de ses beaux frères !!  Nous communions de tout coeur à sa peine et à celle de sa famille et l’assurons de notre prière.

* Bernard Boussion (de Beni-Abbes) a dû partir précipitamment en France, auprès de sa maman qui vit ses derniers jours. Bernard, sois sûr de notre prière pour toi et toute ta famille !

* Nous venons d’apprendre le décès du P. Joseph Korner *(* ndlr: cliquez sur le nom pour lire sa biographie)  le 5 décembre,  à Tassy (France) à l'âge de 101 ans. Nommé à en 1934 en Algérie, il a été très actif dans le scoutisme, lançant à El Bayadh  la branche des "Scouts Musulmans". , Toute sa vie active, il l’a passée au service de la vie du diocèse jusqu’en 1975. Prions pour ce fidèle serviteur de l'Algérie et de notre Eglise.

* Pour notre plus grande joie et celle de ses voisins de Touggourt, P.S Solange Paule est revenue dans le diocèse . PS Hayat est rentrée tout récemment après une Session de Formation à Tre Fontane. Bienvenue à vous! de même qu’à la novice italienne qui vient faire un séjour de deux mois dans cette communauté ! Bon " redémarrage " de votre communauté élargie !

* Chez les PIME ( à Touggourt), Silvano est à nouveau seul, mais pour la bonne cause ! puisque Davide (et Marek) poursuivent l’étude de l’arabe dialectal à Beni-Abbes et qu’Emmanuele a rejoint Ouargla où avec Sr Thérèse (PSSF) il s’essaie à ce même apprentissage ! A tous bon courage ! Et encore merci à leurs enseignants !

* Comme vous le savez, le Père Antoine Chatelard de Tamanrasset est en France pour des raisons de santé. Une opération délicate, au niveau du dos, lui est fortement conseillée. Cette intervention, qui pourrait avoir lieu en Janvier, sera suivie d’une longue période d’immobilisation puis de rééducation. Bonne chance et patience frère Antoine ! Tous nos vœux vous accompagnent !

John Mc William ( PB Ghardaïa) s’est remis très vite de son intervention au genou et compte revenir parmi nous vers la fin Décembre… Souhaitons de tout coeur que ses prévisions se réalisent !

* Le premier décembre les communautés foucauldiennes ont particulièrement fêté le Bienheureux Frère Charles. PS José Renée et les petites soeurs de Bir el Ater ont rejoint leurs sœurs de Touggourt à cette occasion.

* A Ouargla, la bibliothèque des pères est maintenant bien installée et fonctionnelle. La rencontre de secteur a permis d’inviter les membres de l’Eglise Protestante à la réflexion que nous menons en diocèse. Cette belle initiative œcuménique a été appréciée de tous !

Sœur Danuta Bogusz nous envoie beaucoup de salutations, disant : " Je suis dans un village plein de neige, mais très beau à cette période…j’essaye de m’habituer à ma nouvelle situation….ce sont d’autres richesses qu’il me faut découvrir ! "  Bonne adaptation, Danuta…..belles découvertes dans ton nouvel apostolat !

* Après quatre années de service au Bordj de Charles de Foucauld (Tamanrasset), Rania, jeune musulmane de 28 ans a décidé de mettre fin à son service pour pouvoir se consacrer à d’autres activités. Nous la remercions pour sa disponibilité, son aide si précieuse auprès de la communauté locale et des pèlerins.

* Mgr Thomas YEH Nonce apostolique pour l’Algérie et la Tunisie a pris quelques jours de détente début novembre à Beni Abbés, qu’il a,semble t’il, bien appréciés. Les communautés des petits frères et des petites sœurs se sont, elles aussi, beaucoup réjouies de cette visite.

Calendrier de notre évêque:

- Du lundi 3 décembre au vendredi 7 décembre : visite des communautés de Ouargla.
- Le 10 décembre : visite de la Supérieure Générale, de la Provinciale, et de la Régionale des SMNDA (Srs Blanches).
- Du 16 au 29 décembre : visite des communautés de Timimoun, Adrar,  Beni Abbès.

*  * *  * * *

joseph_korner.jpg Décès du Père Korner (M.Afr) à 101 ans : il a passé toute sa vie active au service de la vie du diocèse jusqu’en 1975
reliquairetherese.jpg
le 14 décembre 2007, 80ème anniversaire
de la proclamation de Ste Thérèse de Lisieux , patronne des missions et missionnaires

 

Dieudonné Makiala
le 10 décembre 2007, serment missionnaire et  entrée dans le diaconat de Dieudonne Makiala,
 en stage au Sahara en 2004,

Le SANCTA MARIA, Chant d'action de Grâces des Missionnaires d'Afrique
joué sur les orgues de Notre-Dame d'Afrique

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html