DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Février 2006


Informatisation du Centre de Documentation Saharienne de Ghardaïa


Bien chers sœurs, frères et amis.

Il est donc revenu, à plusieurs reprises. Cela faisait des années que je ne l’avais pas revu, plus de dix ans sans aucun doute. Je ne sais pas son nom, et je n’ai jamais osé le lui demander. Permettez-moi de l’appeler " Saber ", le Patient.

Il est donc revenu, mais sans doute n’est-il jamais parti. C’est moi qui n’étais plus là. Saber est ce que l’on peut appeler un simplet, un " fou " sans méchanceté. Il passe presque inaperçu. Souvent je le voyais, armé d’une grosse pierre, travaillant à élargir la route qui longe la petite montagne face à notre maison et à notre futur évêché. Et cela m’amusait presque. Il arrivait, de ses mains nues armées seulement d’une grosse pierre, à " faire son trou ", comme on dit, laissant sur place un amas de déchets de pierre que les cantonniers devaient enlever. A ma grande surprise, lors de mon retour à Ghardaia, j’ai constaté que, la route s’était élargie de plusieurs mètres depuis mon départ d’Algérie voici déjà une bonne douzaine d’années.

Dois-je lui attribuer tout ce travail titanesque ? Vous allez rire, mais je me demande parfois si le mérite ne lui en revient pas ! Permettez-moi de rester sur le doute. A force de taper la pierre avec ses mains nues et son entêtement presque aveugle, le chemin a fini par se faire. Ici, il ne faut s’étonner de rien !
Voici des années et des années que notre petite communauté chrétienne que l’on appelle parfois "

L’Eglise des Sables " s’accroche dans ce vaste Sud, faisant son chemin, elle aussi, avec ses mains nues. Regardons bien ! Un chemin se fait.

Beaucoup de gens du pays, et même de notre grande Eglise Universelle s’étonnent, que nous soyons toujours là, que nous ne sommes pas encore partis. Et pourtant… un chemin se fait !
Je pense souvent… à Jésus de Nazareth, et pas seulement au cours de mes trop courtes méditations. Que restait-il de toute son œuvre, de toutes ses amitiés, de toutes ses rencontres, guérisons, et discours lorsqu’il contemplait tout cela du haut de son gibet… abandonné par ses proches, honni par les foules qui l’avaient acclamé. Lâché, avec pour seule consolation quelques femmes, un disciple et sa mère. Et pourtant, depuis ce temps là, un chemin s’est fait, et quel chemin !

En ce moment, un gros effort est consenti pour le renouvellement de nos communautés et de notre présence, mais l’essentiel n’est pas dans le nombre que nous sommes, dans l’extension de ce que nous faisons ou entreprenons, mais dans sa profondeur. Nous serions… dix fois plus que ce que nous sommes, ce serait encore insuffisant au regard de l’œuvre à accomplir.

Certes, nous ne sommes pas toujours très désirés, pas toujours très aimés. On nous le fait parfois sentir, et très concrètement ! Les mains qui récemment ont arraché la croix sur la coupole de l’une de nos églises sont aussi imbéciles que celles qui ont tracé des caricatures injurieuses du prophète de l’Islam dans un journal danois. Mais malgré tout cela, à travers les nombreuses manifestations d’amitié, de solidarité, d’estime et d’accueil, qui sont notre pain quotidien, un chemin se fait.
Et je demeure émerveillé, visitant les petites communautés chrétiennes disséminées dans notre Sahara, du rayonnement qui en émane sans qu’elles s’en aperçoivent.

Elles ne le savent pas peut-être pas. Elles ne le voient pas non plus. On ne leur dit peut être pas assez. Mais Saber ne viendra pas me contredire, un chemin se fait.


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches


* Benoît Blin, volontaire de la DCC (Délégation Diocésaine pour la Coopération) est arrivé à Alger. Il y suit quelques cours d’arabe avant de nous rejoindre à Ghardaia. Un gros travail l’y attend, celui de l’informatisation du Centre de Documentation saharienne, et de la mise en place d’une photothèque. Etant informaticien, il nous permettra d’être moins analphabètes dans la manipulation de nos ordinateurs.

* Alain est allé fin janvier à Tam pour le suivi des différents projets fonciers ; il a été heureux de partager avec chaque communauté et avec Emmanuel sur la vie et l’avenir de notre présence à Tam.

* Claude est allé à El Goléa, accompagné de Sr Carmen (Provinciale des Sœurs Blanches) et de deux Sœurs de la charité Maternelle de Blida, pour une visite qui, espérons-le sera suivie de fruits prometteurs…
Il avait fait un séjour à Touggourt pour participer à la réunion de Secteur et préparer la venue prochaine d’un couple (Enzo et Franca), décidés de venir prendre leur place dans la vie de notre Diocèse. Passant par Hassi Messaoud avec Denys, Claude a apprécié le soutien des membres de la petite communauté chrétienne présente dans le monde pétrolier.

* Alain, voyageur infatigable, est allé à Ain Sefra pour conduire un véhicule pour la communauté des Srs FMM. Il a fait un crochet par El Bayadh, puis El Abiodh, pour y déposer le fr. Raymond, et prendre Jean Michel Ajot (Petit Frère de Jésus, ancien d’El Abiodh) en visite dans le Diocèse.

* Miguel a fait un petit séjour auprès de la famille de Mohamed " Reggane " décédé d’une longue maladie. Mohammed était un grand ami de Miguel. Miguel a poursuivi son périple en passant à Ain Sefra pour une visite auprès de notre nouvelle communauté.

* A Ghardaïa, la maison diocésaine, a vu le passage d’un bon nombre de personnes venues d’Adrar et d’Oran…Bienheureuse hospitalité et merci à la communauté des Pères Blancs chargée de cette maison !

* Sr Béatrice De Meester est dans notre Diocèse pour quelques semaines. Elle travaille dans le cadre de la Caritas Diocésaine, et donne une formation à des éducateurs et éducatrices engagés dans des Associations pour personnes handicapées.

* Achoura, la cuisinière de notre maison de Ghardaia toujours ‘inventive’ et dynamique, a eu la peine d’assumer la mort subite de son frère.

* Alain et Cécile ont appris le suicide d’un neveu qui a été submergé par le découragement d’une dépression trop longue. Cécile s’est rendue près de sa sœur pour la soutenir dans cette rude épreuve.

* Le 2 Février, le Conseil financier s’est réuni ( Gisèle, Raymond, Miguel, Claude, Emmanuel, Alain). Vous en aurez des échos plus larges lors de l’Assemblée Diocésaine.A ce sujet, les membres du Diocèse recevront de plus amples informations sur le déroulement de notre prochaine Assemblée Diocésaine.

* Guy, stagiaire P.Blanc à Ghardaïa, était à la rencontre des nouveaux arrivants à Alger. Il y a fait connaissance, entre autre, de Benoît Blin, et lui a parlé des charmes de la vie à Ghardaïa qu’ils partageront bientôt !

* Calendrier de l’évêque… 7-12 février : CERNA à Alger. 13-24 février : en visite en France (Diocèse de Vendée), à St Gervais (Communauté de Jérusalem), et autres visites importantes, dont la DCC.

Ghardaïa vu de la terrasse de l'évêché.