DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Février 2007



En marche vers Pâques

Bien chers sœurs, frères et amis.

Peu avant mon départ, je confiai à un vieil ami musulman que je partais pour le Congo, invité à y animer deux retraites pour les Pères Blancs. " Eh bien, puisque tu vas au Congo, me répondit-il, il faut nous ramener des séminaristes ! "
Je ne vais sans doute pas revenir avec des séminaristes dans ma valise. Mais arrivé ici au Congo j’ai été fortement impressionné par l’étonnement et le questionnement que suscitent la vie et l’expérience assez inédites de notre Eglise d’Algérie : pas de baptêmes en masse, ni de catéchèse... ni d’églises pleines…

Mais j’ai perçu comme très attirant, à travers retraites, entretiens, conférences et questions ce lien vital entre notre vocation et notre vie de relation. Certains même ont avoué notre " chance " de ne pas être submergés par la pastorale, et la gestion de vastes et pourtant légitimes projets humanitaires !

Vous le savez, les pays des Grands Lacs (Congo RDC, Burundi et Rwanda) ont été traversés par des déchirures humaines sans nom : enrôlement d’enfants soldats, pillages, viols, massacres, luttes inter-ethniques, déchirements politiques, et tout cela affecte le cœur même de l’Eglise. Les problèmes posés par la pauvreté, le sida, la reconstruction socio-politique du pays sont des défis de taille ! Certes, de l’argent il y en a ! Mais les richesses du pays (or, diamant, coltan, cuivre, uranium) sont souvent pillées par des mains silencieuses et intouchables venues d’ailleurs…

Voyageant avec un confrère sur une route défoncée, il me confiait : " les routes seront faciles à réparer, mais reconstruire les personnes, leur faire retrouver leur dignité d’hommes et de femmes…quel chantier ! .
Oui, quel chantier ! Cela ne peut se faire qu’à partir d’un travail intérieur et communautaire soutenu, basé sur une foi indéfectible dans la dignité de toute personne, quel que soit son profil ethnique. Cela ne peut se faire sans l’espérance folle qu’un nouvel avenir est possible. Beaucoup de membres de l’Eglise l’ont compris qui ne baissent pas les bras, se retroussent les manches, prennent des initiatives dans leurs communautés et dans la société. Un grand espoir traverse le pays, qui a grande soif d’une ère nouvelle, mais cela demandera du temps.

Il m’a été donné de parler de notre Eglise diocésaine et de sa vocation dans un certain nombre de centres de formation de jeunes, dans des noviciats, des regroupements de laïcs et de consacrés, et même dans une émission de radio… Le contexte d’un catholicisme majoritaire, est un lieu privilégié pour redire que Eglise ne peut pas exister pour elle-même. Elle se doit de prendre toute sa part de responsabilité dans la construction d’une humanité enfin réconciliée, plurielle, juste et fraternelle, plus à l’image du Royaume de Dieu ! A la suite de Jésus, nous devons prendre notre place, si humble soit-elle dans l’édification d’un monde de justice et de paix. Et là nous sommes tous concernés! Ceci peut être vécu partout.

Je ne vais sans doute pas ramener dans ma valise des séminaristes, mais des jeunes religieux et religieuses sont très sensibles, à cette dimension de proximité et d’engagement évangélique, et désirent nous rejoindre. A la grâce de Dieu !

Déjà nous avons la joie d’accueillir à El Meniaa une communauté des Sœurs de la Charité Maternelle qui vient de Bunia. Le témoignage de leur communauté de Blida a porté du fruit. Nos sœurs le savent : notre vocation est d’être sel et ferment, et il ne s’agit pas pour le sel ou le ferment de faire masse ! Ayons donc de la saveur, travaillons "par le dedans" et notre terre sera transformée.


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches


* Deux sœurs de la Charité Maternelle, Sr Tharcilla et Sr Georgine (qui fait partie de la communauté de Blida) sont à El Meniaa , où, avec l’aide de Zawadi elles étudient " d’arrache pied " l’arabe dialectal.. Quand à Sr Ludgarde, (nommée à El Meneea et que Claude Rault a rencontré à Goma) elle est toujours en attente de son visa...... !

* La Supérieure Générale des Srs de l’Immaculata (proche des PIME par leur vocation) a confirmé que, lors de leur dernier Chapitre Général, la décision a été prise d’envoyer une communauté dans notre Diocèse (projet pour Hassi Messaoud proposé par Claude Rault lors de son intervention à leur Chapitre). Merci à cette famille religieuse ! Prions pour elle, pour son rayonnement apostolique, et pour la future communauté qui est encore à constituer.

* Miguel Larburu est rentré plein d’entrain de son " année sabbatique " en Belgique….Il a bien vite rejoint Ouargla où il était très attendu. Merci d’avance, Miguel de faire profiter le diocèse de tout l’enrichissement de ton année sabbatique !

* Bernard Boussion (Pt frère de Beni Abbes) a du partir assez rapidement en France à cause de problèmes de santé et pour s’occuper de sa maman âgée. Il est soigné à l’institut de médecine tropicale d’Anvers. Bernard, nous te souhaitons un bon rétablissement et un prompt retour parmi nous !

* Zawadi Barungu (SMNDA de la communauté d’El Meneea) part le 17 Février prochain pour un temps d’études et de formation assez long. Durant cette période elle va (entre autre) se préparer à son engagement définitif et approfondir ses connaissances en kinésithérapie. Tous nos vœux et nos prières t’accompagnent Zawadi dans cette nouvelle étape de ta vie….et merci encore pour tout ce que tu as donné dans ton apostolat auprès des enfants handicapés !

* Felix Tellechea se remet doucement de son intervention (ablation d’un calcul du canal cholédoque). Il a hâte de rentrer ….mais n’a pas encore reçu le " feu vert " (qui ne saurait trop tarder désormais) de ses médecins.

* Le Pèlerinage à Tamanrasset pour les " nouveaux venus dans le diocèse" initialement prévu du 8 au 17 Mars a été décalé de quelques jours : il aura lieu du 11 au 20 Mars

* Une Conférence a eu lieu le 25 1 au CCDS à Ghardaïa. Mme Ait Zaî ,qui venait pour un séminaire sur les droits de la femme et des enfants dans le nouveau code de la famille, a été sollicitée pour parler des activités qu’elle mène à Alger dans le cadre du CIDDEF (centre de documentation et d’information sur les droits de la femme et de l’enfant). Son intervention a été appréciée du public féminin et masculin présent à la conférence.

* Calendrier de notre évèque.
Retour à Paris le 7 au matin et le 8, à Alger. Visite à la communauté de Blida et autres démarches à la Capitale.
Retour à Ghardaïa le 13.A cause du bouleversement du calendrier, un " Conseil rapproché " et une visite rapide à El Meniaa sont prévus dès son retour.
Départ à Alger le 24 pour une rencontre des Evêques d’Algérie (le 25), puis participation à l’USMDA les 26, 27 et 28.
Réunion de l’ADA le 1er mars. Retour à Ghardaïa le 2 mars. In shâ Allah!

*  * *  * * *


http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html