DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Février2010

. .
Funérailles du Père René Le Clerc
   

Bien chers Amis,

    Nous le croyions presque immortel, enraciné dans la lignée des hommes préhistoriques, familier des dinosaures dont il avait reçu un nom : « le Caïman ». Le P. René Le Clerc avait été ainsi surnommé en raison d’une « solitude communautaire » consentie mais non choisie à El Meniaa (El Goléa). Le  Centre de Formation Professionnelle nationalisé en 1976, demeuré seul, ses Responsables lui avaient demandé de rester pour assurer le service pastoral de la petite communauté chrétienne. Donc… « Pas deux caïmans dans le même marigot » !
    Déjà, une passion était déjà devenue chez lui une « vocation »: celle de chercheur en paléontologie et en préhistoire. Une petite pierre aussi originale que lui, ramassée un jour sur le bord de la route (elle est dans le musée) semble à l’origine d’une curiosité qui ne s’est jamais éteinte. Si elle pouvait parler !!! Autodidacte, René a acquis son savoir au fil du temps, parcourant le désert à la recherche de tout ce qu’il pouvait cacher comme trésors : restes de dinosaures, mollusques pétrifiés, pointes de flèches, bifaces, éléments de couches géologiques… et que sais-je encore ! Ramasser, mais aussi dater, répertorier. Et pour cela, lire, étudier, s’informer, se former, et surtout transmettre ce patrimoine insoupçonné. Quelle patience… géologique !
         D’abord dans des locaux, exigus, « son » musée a pu s’étendre dans des lieux plus adaptés, grâce à une décision du Président de la République d’alors. Mais il aura fallu attendre les derniers jours de sa vie pour qu’enfin, de musée communal, l’édifice et son contenu deviennent « Musée Régional sous la tutelle du Ministère de la Culture ». Mission accomplie !
   
    Pour autant le P. René n’a pas mis sous le boisseau sa vocation de prêtre : elle était solidement attachée à sa vie d’homme. « Chercheur de pierres », il était aussi et surtout « chercheur de Sens ».
Quoi qu’en ait dit un jour son maître des novices : « Vous avez une vocation branlante ! » (Sic.. Il rappelait cette anecdote avec un grand éclat de rire) le P. René avait une foi bien enracinée, qu’il partageait au gré de ses courtes homélies matinales dans les Eucharisties célébrées avec la communauté des Sœurs. Il nourrissait sa foi dans la prière et la lecture. Les nombreuses revues auxquelles il était abonné en témoignent. Concilier « Science et Foi », « Création et Evolution » étaient au centre de cette quête de sens.
       Un soir,  je lui demandai comment il unifiait ces « deux vocations ». C’était peu de temps après la découverte de « Lucy », l’une de  nos « ancêtres », au Kenya… « Vois-tu, me dit-il, le continent africain est traversé par une grande faille géologique qui part de l’extrémité de l’Afrique à l’autre, et qui se prolonge jusqu’en Asie en passant par la Palestine. Là est le berceau de l’Homme, et c’est dans cette faille qu’a été plantée la Croix de Jésus. C’est là que s’est joué le destin et le salut de l’Humanité. C’est là que nous trouvons le sens de la Vie. ». Je ramasse en quelques mots une plus longue conversation, mais voilà une réflexion qui en dit long sur le lien entre sa vocation de prêtre et de chercheur. Plus encore que les collections de pierres amassées au fil des années, je crois que le plus bel héritage qu’il nous laisse est cette unité profonde qui l’animait. Quel sens donnons-nous aux nobles ou plus banales tâches de notre vie ? Sachons, nous aussi, nous inscrire dans la longue marche de l’Humanité et plantons dans la grande faille de notre existence le Mystère Pascal.
   
    René, dans sa simplicité, nous laisse l’héritage d’une belle existence : affable, aimable, plein d’un humour toujours en éveil. Il connaissait grands-parents, parents, enfants et petits enfants d’un nombre impressionnant de familles d’El Meniaa. Son amour de l’humanité prenait ses racines  dans la nuit des temps, dans la profondeur de sa vocation de Père Blanc et de prêtre. Sa silhouette massive, son pas devenu hésitant vont manquer au paysage humain d’El Meniaa. Il va nous manquer à nous aussi !
Homme parmi les hommes, Chercheur passionné du sens de l’Humanité, il a rejoint tous ces Chercheurs qui ont enfin trouvé. Teilhard de Chardin, l’un de ses maîtres spirituels, aurait pu écrire ces lignes rien que pour lui dans « La Messe sur le Monde ». Nous les lui dédions :
« Celui qui aura aimé passionnément Jésus dans les forces qui font mourir la Terre,
La Terre, en défaillant, le serrera dans ses bras géants,
Et avec elle, il se réveillera dans le sein de Dieu ».


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles…. Pour rester proches

Communauté des Srs Maristes à Adrar :
Bonne nouvelle pour leur petite communauté: en Mars Sœur Christiane Barcelo qui a longtemps vécu à Alger vient les rejoindre et renforcer leur communauté. Bienvenue à toi Christiane et bonne adaptation !
Patricia Stowers, elle, part en Europe fin février, et sera de retour pour la Semaine Sainte.

 Beni Abbes ;
Bonne nouvelle : le Noviciat des petites sœurs va pouvoir démarrer puisque quatre novices ont obtenu leur visa.  Anne-Pierre de France, Eva- Marianna de Slovaquie arrivées début Janvier ont déjà fait connaissance avec Touggourt et Beni Abbes. Jasmin, allemande et Giulia, italienne, ont obtenu leur visa le 11 Février (fête de Notre Dame de Lourdes) : Notre Dame d’Afrique y est sûrement pour quelque chose ! PS Henia, maîtresse des novices nous a fait part de sa joie de ce « redémarrage ». Le programme des novices est déjà bien établi :session biblique avec ps Franca sur Alger puis arrivée à Béni Abbès pour Pâque, retraite avec PF Henri et entrée au Noviciat vers la mi-Avril. Notre prière et notre amitié vous accompagnent toutes !

Christiane Amblard  (Srs de l’Alliance) arrive au terme de son séjour à Tamanrasset. Elle nous écrit « .Les deux ans hélas prennent fin et je dois prochainement retourner en France dans ma congrégation de l'Alliance. Ce temps a été pour moi et la fraternité des petites soeurs de Tam occasion de partage  et d'accueil mutuel, de mettre en commun nos richesses et nos différences  .Merci à la petite église du Sahara qui m'a si fraternellement accueillie. Je resterai toujours très proche de vous tous par la prière ».
Merci à toi Christiane pour tout ce que tu as été pour la paroisse et pour tous ceux que tu soignais et rencontrais à Tamanrasset. Bon retour et que le Seigneur t’accompagne dans le nouvel apostolat qui t’est confié !

Visites « d’anciens » Alain et Cécile Mignot (DCC de 2004 à 2006) , Benoit Blin (DCC de 2005 à 2007) sont de passage ces jours ci pour rendre visite à leurs amis et connaissances dans différents coins du diocèse. Bonnes retrouvailles… beaucoup de communautés vous attendent aussi  avec impatience ! 

Ghardaia :
La deuxième session intensive d’arabe dialectal a commencé le 18 Janvier. Sœur Serena (Sr de l’Immacolata) qui avait commencé à Ouargla avec, comme enseignantle Père Miguel Larburu, a rejoint le groupe ( Patient Bahati, Lucien Ramazani –stagiaires PB- :  Sr Anna, fmm ; Pf Sbyzsbgniew , pfj) pour cette deuxième session . Bon courage à tous et à leurs enseignants (P Denys Pillet et Ludo Lucet)
Marie-Bernadette Bertrand vient d’arriver pour assurer durant six mois le travail du secrétariat à l’évêché et l’accueil à la Maison Diocésaine. Merci à elle d’avoir accepté de rendre ces précieux services ! Nous lui souhaitons une bonne et rapide adaptation !
Sr Marie-Christine (responsable du service Caritas) qui assurait l’intérim au secrétariat  vient d’attraper une hépatite, heureusement pas trop grave…..mais qui a bousculé  le programme de visites prévues dans les communautés.

Touggourt :     PS Solange-Paule est partie auprès de sa maman, gravement malade, il y a un mois. Après son départ la communauté a reçu la visite de  PS José et de  2 des  futures novices  durant 15 jours.
Quand à PS Meriem-Rabha, elle  commence à aller mieux après une forte crise d'arthrose

Le 11 février, à El Goléa, plusieurs des membres de la paroisse de Ghardaia, Miguel Larburu (de Ouargla) et Sr Marie Ignace se sont retrouvés autour d’un groupe d’amis du Père Le Clerc pour un « maarouf » et un temps de prière. Belle rencontre qui a permis de nouveau l’évocation de sa  mémoire.

Felix Tellechea ( PB, vicaire général ) a participé au colloque international organisé à Alger  par le Ministère des Affaires religieuses sur le thème  de  la liberté religieuse. Les évêques des trois autres diocèses étaient présents à cette rencontre où les échanges ont été riches. Souhaitons que cette rencontre porte beaucoup de fruits !

Comme nous vous l’avions annoncé, le premier numéro de la Revue Pax et Concordia (revue des quatre diocèses d’Algérie) a paru à la mi Janvier. Un écho parmi d’autres  "Bravo et merci à l'équipe animatrice de "Pax et Concordia".  La revue est fort intéressante et agréable à lire. »

****
Calendrier de notre évêque  :  Février 2010

1- 5 février :  Retraite aux prêtres de Créteil.
8-13 :  Conférences et contacts à Montréal
14-21:  Retraite aux Pères Trappistes de l’Abbaye Val Notre Montréal Dame.
22-26 : Séjour à Québec : contacts conférences. Séjour chez les Petits Frères de la Croix.
Rencontre avec la famille de Mgr Michel Gagnon (+2004), originaire de Québec, prédécesseur de Mgr Rault)
27:  Retour à Alger.


***

Autres photos des funérailles du Père René Le Clerc

 

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html