DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL Janvier 2013

Ordination du P. Jean-Paul Vesco, nouvel évêque d’Oran, le 25 janvier 2013

 

Bien chers amis,

Cette nouvelle année s’est ouverte avec son lot de joies et de tristesses, où notre Espérance est sans cesse mise à l’épreuve. La mangeoire est toute proche du tombeau et le tombeau si proche de la Vie ! Le P. Paul Desfarges, évêque de Constantine et d’Hippone, dans sa lettre pastorale « Une Eglise dans la mangeoire » le note dès les premières lignes : « Accueilli dans la lumière de Pâques, le mystère de Noël nous révèle l’événement central de l’histoire en train de se faire… » Regardons cette histoire « en train de se faire ».

Commençant ce billet, je viens tout juste d’apprendre la fin tragique de la prise d’otages d’In Amenas. Peu de temps après Noël, de la mangeoire a jailli le drame. Des travailleurs étrangers aux conflits qui sévissent dans la région ont payé de leur vie une guerre qui se déroule ailleurs et qui les dépasse. De nombreuses familles pleurent leurs morts, elles sont présentes dans notre prière et notre profonde indignation devant cette agression sans nom, dont les auteurs sont d’une violence que nous ne pouvons pas trop vite qualifier d’aveugle et d’irresponsable ! Dans l’ombre, les commanditaires sont à l’abri et tirent les ficelles. Cet élan de violence va-t-il s’arrêter là ? L’Algérie a beaucoup souffert au cours de son histoire, et cette tragédie vient réveiller bien des cauchemars que personne n’a envie de revivre. La guerre qui se déroulait à ses frontières vient de l’atteindre de plein fouet. Faut-il tendre le dos et attendre le prochain drame ? Nous ne pouvons simplement nous résoudre à cette attente. Avec nos amis Algériens et tous les artisans de paix, nous ne déserterons pas le champ de l’Espérance.

Nous savons que l’histoire est un enfantement douloureux. Nos souhaits échangés d’une année de paix ne peuvent pas être jetés en terre sans porter du fruit.

Je viens de participer à l’ordination de Jean-Paul Vesco, nouvel évêque d’Oran, et je reprends la rédaction de ce billet. De la mangeoire a jailli la vie. L’évêque Jean-Paul, après avoir quitté ce diocèse depuis deux ans par la petite porte pour prendre la responsabilité de la Province des Dominicains de France, revient par le grand porche : « C’est l’Algérie qui vient de me mettre l’anneau au doigt » disait-il avec humour dans son adresse à l’assemblée. Prenant le parti de la vie, il s’est choisi une devise bien à lui « Je veux vivre et donner envie de vivre ». Tout un programme, n’est-ce pas, qui s’inscrit bien dans la ligne de ses prédécesseurs récents, le P. Henri Teissier, le P. Pierre Claverie et le P. Alphonse Georger qui va, dans la région de Cherchell, retrouver son ancienne terre d’adoption. Jean-Paul, merci d’avoir accepté cette charge avec tout l’élan de ta jeunesse et un « Me voici » qui vient réveiller le nôtre. Les amis Algériens présents à ton « Oui » sont aussi marqués par ta disponibilité et ton désir de servir.

Nous savons que l’histoire est aussi un enfantement heureux. Nos souhaits échangés d’une année de bonheur ne peuvent pas être vains.

« Elli itemenna khir min elli iestenna », « Celui qui souhaite est préférable à celui qui attend » dit un proverbe cité récemment par un billettiste algérien célèbre. A dessein, j’ai voulu situer des deux événements dans la perspective de souhaits que j’aimerais vous adresser à vous tous, comme pour leur donner chair dans cette année qui vient de s’ouvrir : un drame et un événement porteur de vie.

Devant le drame, je vous souhaite la paix, à vous tous, à l’Algérie et à toute la région avec toute la force de mon engagement pour y œuvrer avec vous.

Devant l’avènement heureux du nouvel évêque d’Oran, je souhaite, à Jean-Paul et à vous tous d’être des vivants au service de la Vie.

Posant mes mains sur la tête de Jean-Paul, m’est revenue cette parole de Paul de Tarse à son ami Timothée : « Je t‘invite à raviver le don que Dieu a déposé en toi par l’imposition de mes mains »… Priez pour que le don reçu de Dieu en moi se renouvelle.

+ Claude, votre frère évêque.

 


Nouvelles… Pour rester proches

* L’ordination du P. Jean-Paul Vesco, nouvel évêque d’Oran, restera longtemps dans les mémoires. Outre notre évêque, bien sûr, plusieurs membres du diocèse ont pu faire le voyage.

* C’est dans une cathédrale bien remplie que le Cardinal Barbarin a présidé cette ordination, assisté de Mgr Bader, archevêque d’Alger. Les évêques d’Algérie étaient tous présents, ainsi que Mgr Landel, archevêque de Rabat. La cérémonie était familiale et festive, les chants animés par deux chorales d’Afrique subsaharienne. Une bonne délégation est venue d’Alger grâce à l’affrètement de deux bus qui ont fait l’aller et retour dans la journée. La célébration était aussi ouverte par la présence de responsables de consulats et d’amis musulmans, dont le Directeur des Affaires Religieuses d’Oran.

* Les deux homélies du Cardinal et de l’évêque Jean-Paul vous seront communiquées dès qu’elles nous parviendront.

* Notre évêque Claude a été invité à participer à Paris à un colloque de deux jours sur « Les catholiques et les migrations ». Dans ce colloque, surtout axé sur la problématique française, il a trouvé réconfortant de voir combien d’acteurs chrétiens sont engagés sur ce vaste champ. Lui et le P. Landel, archevêque de Rabat, étaient les seuls invités extérieurs ; ils ont contribué à l’ouverture du débat.

Quatre grandes séances se sont déroulées sous la forme de panels avec de nombreux intervenants :Catholicisme et immigration, une histoire mouvementée,
Des chrétiens face aux politiques migratoires,
L’Eglise et les migrants,
Foi et migrations, le regard des croyants.

* Sr Rosanna, l’une de nos sœurs d’Aïn Sefra, nous a fait part, il y a une dizaine de jours, du décès de sa sœur qui était atteinte d’un cancer depuis trois mois. Nous l’assurons de notre fraternelle amitié et de notre prière.

* Nos trois Sœurs malgaches, Sœurs de Notre-Dame de La Salette, Anna, Bernadette et Lalaïna, sont bien arrivées et se sont de suite mises à l’étude de l’arabe algérien avec la fameuse « méthode Kamel » sous la guidance attentive du P. Ludo. Accueillies à Dar Keltoum, elles font très bon ménage avec Patrick et Anne qui leur font découvrir Ghardaïa.

* Retournée en France à cause d’une grande fatigue, Sr Gisèle nous donne des nouvelles rassurantes. Son séjour en France lui permet de bien se reposer et de suivre des soins appropriés pour retrouver une bonne forme. Elle reste en contact avec le diocèse par l’attention et la prière.

* Le P. Jean d’Ouargla va devoir s’absenter pour une opération qui le retiendra un certain temps hors du diocèse. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

* Le drame d’In Amenas, qui continue de susciter de nombreuses interventions dans la presse, algérienne et étrangère, nous amène à une plus grande prudence et vigilance. Nous remercions les autorités consulaires et locales pour leur diligence et leur attention à notre égard.

* Le P. Paul Desfarges, évêque de Constantine et d’Hippone, vient d’écrire une lettre pastorale qui doit retenir notre attention : « Une Eglise dans la mangeoire ». Vous pouvez la télécharger ici sur le site de l’Eglise catholique d’Algérie (à l’adresse ci-dessous) ou vous en procurer le texte auprès de l’évêché de Constantine (eveche.constant@gmail.com).


(ndlr: aussi télécharger ici sur le site ADS)


Calendrier de Mgr Rault janvier 2013

Jusqu'au 10 janvier, Hassi Messaoud & Ouargla , à Ghardaïa : Accueil des Srs de ND de La Salette
puis Paris, réunion de l’ADS , préparation de la Commission mixte, Lille, colloque « Catholiques et Migrations » à Paris , en fin de mois ordination du nouvel évêque Jean-Paul Vesco à Oran, ...

* * *

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html