DIOCESE DE L A G H O U A T - G H A R D A I A .
BILLET MENSUEL. JUILLET-Août 2005

vue de Ghardaia


Bien chers sœurs, frères et amis.

Je venais d'avoir 21 ans. L'Abbé Pierre, accompagné de Mgr Mercier, alors Evêque du Sahara, avait organisé dans ma région natale une vaste campagne de ramassage de ferraille et de vieux objets qui encombraient les greniers et les granges de fermes environnantes. Une équipe de ses " Chiffonniers d'Emmaüs " s'était installée dans la ville toute proche pour faire le tri de tous ces objets hétéroclites. Un samedi soir, une conférence publique avait été organisée avec un film présenté par Mgr Mercier sur l'évolution économique du Sahara, devenu l'Eldorado des aventuriers du pétrole. Nous étions encore dans la tourmente de la guerre d'Algérie. Et l'abbé Pierre prit longuement la parole. Ses mots sonnent encore à mes oreilles avec des accents prophétiques. " Ecoutez bien ce que je vais vous dire, dit-il en substance, beaucoup de pays d'Afrique viennent d'accéder à l'indépendance. D'autres sont en passe de le faire. Nous allons laisser derrière nous des pays qui sont loin d'accéder à notre degré de développement. Nous avons profité de leurs richesses, notre pays s'est développé grâce à ce que nous sommes allés chercher chez eux. Nous avons le devoir de les aider à acquérir un degré de développement digne et juste. C'est urgent. Si nous ne le faisons pas, ils viendront eux-mêmes chercher chez nous ce qu'ils ne trouvent pas chez eux, et nous n'aurons pas le droit de leur refuser ". Il disait cela… voici plus de 45 ans !

Où en sommes nous ? Lors de sa récente réunion en Ecosse, le " G8 ", regroupant les nations les plus nanties du monde, vient de décider de doubler l'aide aux pays d'Afrique, et d'annuler la dette des pays les plus pauvres.

Le Continent Africain représente à peine 2% de l'économie de la Planète ! Ce que l'on offre en fait à ce Continent n'est qu'un simple tranquillisant administré à un malade. Les causes profondes du sous-développement ne sont pas prises en compte.

Des jeunes se voient offrir la possibilité d'étudier dans les pays d'Occident, mais ce sont eux qui offriront leurs compétences à ces pays en manque de bras ou de matière grise. L'Afrique a besoin de développement, mais c'est en Afrique que les compétences ont le plus besoin de se développer. C'est là qu'il faut agir.

Si cela n'est pas fait, nous continuerons à voir des caravanes de jeunes subsahariens tenter de traverser le désert pour arriver au Maghreb, et essayer de passer la Mer pour arriver en Europe. Nous savons qu'ils laissent derrière eux des dizaines de morts de soif, de noyade, de maladie et de faim. Le bruit court que l'Union Européenne rêve d'ouvrir des camps de " triage " au Maghreb pour y parquer ces rêveurs de paradis, et de venir y prélever les heureux élus qui viendront… combler les besoins de l'Europe en compétences professionnelles. C'est un fait, les reconduites aux frontières sont parfaitement inopérantes, et les candidats à l'aventure reviendront toujours tenter le passage du désert et de la mer ! Nous avons évoqué cette dramatique situation au cours de la dernière Assemblée des Evêques du Maghreb.
Non, il n'y a pas d'autre solution que de développer l'Afrique, si riche en potentialités humaines et économiques. Que Messieurs les politiques et les décideurs économiques en prennent bonne note ! Le message prophétique de l'Abbé Pierre, cité plus haut, est d'une tragique actualité. Oui, le temps presse avant que l'abîme ne se creuse de façon irréversible entre le riche sans nom et le pauvre Lazare. Lazare a droit au travail, à la dignité, à la vie, au même titre que les membres du " G8 " qui ne consentent qu'à lui offrir quelques miettes qui n'affecteront même pas leur plantureux repas.

+ Claude, votre frère évêque.

Nouvelles… pour rester proches


Mgr BOUVIER vient de nous annoncer que la Béatification de Charles de Foucauld aura lieu à St Pierre de Rome le dimanche 13 novembre.

Le Chapitre de la Congrégation des Petites Sœurs de Saint François se tiendra à Angers du 13 au 31 Juillet 05 sur le thème : " Petites et Sœurs, une vocation toujours à naître ". Les Petites Sœurs regarderont comment vivre cette vocation dans l' Eglise et le monde d'aujourd'hui. Le chapitre général d'une congrégation est un événement spirituel qui s'inscrit dans la vie de l'Eglise. Les Petites Sœurs de Ouargla - Marie-Thérèse, Anne-Marie, Jacqueline - sont heureuses de vous le faire partager et demandent à l'Eglise diocésaine de s'y associer par la prière.

Les Sœurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique (Sœurs Blanches) confient, elles aussi, à notre prière leur Chapitre Général qui se tiendra à Rome du 7 au 30 Juillet . Les Sœurs représentant notre province du Maghreb sont : Carmen Sammut (provinciale), Anemie Heins et Speciosa Makagatare (mais son visa lui a été mystérieusement refusé !) Marie-Christine Rousseau (pour la Mauritanie), Chantal Vankalck (pour la Tunisie). Le but du Chapitre est de renouveler, sous la mouvance de l'Esprit, la fidélité de l'Institut à sa Mission spécifique dans l'Eglise ; c'est pourquoi nous comptons sur la prière de tout le diocèse.

A partir du 19 Juillet et jusqu'au 5 août, Fabio Mussi (des PIME, qui ne sont plus à présenter) arrive à Ghardaïa avec le père Achille, Provincial d'Italie, pour un séjour de rencontres, de prises de contacts avec le diocèse en vue du projet de Touggourt.

Dans le cadre d'une prise de contact avec l'Eglise d'Algérie, un Père Jésuite et une et une Religieuse vont passer quelques jours à Ghardaia à la mi-juillet. L'accueil ne pourra être que… chaleureux !

Le 23 Juin 05 a eu lieu à Aïn-Sefra, au Centre de Formation Professionnelle une rencontre organisée par Miguel et quelques amis en hommage à François Cominardi, rassemblant plus de 100 personnes. Claude y est intervenu de même que le maire d'Aïn-Sefra. De nombreux témoignages d'amis de François ont été donnés. Miguel a clôturé cette rencontre par un témoignage personnel. Franca et Bruno (d'El Abiodh), Amine (un petit frère égyptien), et Alain Mignot s'y sont associés.

Un livret d'hommage à François rassemblant les expressions de chacun sera disponible début septembre. Nous travaillons à regrouper un certain nombre de documents.
Sœur Marie-Christine Rousseau (de Ghardaïa) est partie en France à la suite d'un décollement de la rétine ; elle a pu se rendre au Chapitre à Rome.

A Ghardaïa, nous avons la joie de rencontrer celles et ceux qui partant en vacances, font escale à la Maison Diocésaine. Nous espérons les revoir reposés au retour. Nous avons fait aussi la fête : Claude Giraud a pendu la crémaillère de son nouveau logement, juste devant son ancienne maison menacée de ruine ! Le chantier de l'évêché avance malgré la chaleur. L'équipe d'ouvriers est d'un zèle que j'envie !

Les Petits Frères de Jésus ont tenu leur rencontre Régionale à Alger. Ils ont choisi un nouveau Responsable Régional. Il s'agit du Fr. Paul François (du Maroc) Il sera assisté de deux Conseillers : Jean Perrette et François Gallice (Tahar, de Tam.)

A Ben Smen, du 1er au 8 septembre, une retraite est proposée avec un accompagnement au rythme de chacun et des orientations pour la prière, et apports de conseils spirituels… inscrivez-vous à Christian Reille : TEL : 21 54 66 92 FAX : 21 54 71 94

Calendriers : Claude est à Ghardaïa du 9 au 28 juillet ; en France en août ; à Alger du 3 au 7 septembre. Puis retour à Ghardaia.

Miguel est en Tunisie jusqu'au 26 juillet (animation des retraites des FMM). Il sera à Ghardaïa en août. Alain et Cécile Mignot seront en France du 22 juillet au 26 août
Speciosa est à Alger en juillet ; elle sera à Ghardaïa en août.