DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Juillet 2007


Dans le jardin familial de Champigny sur Marne,
 "Keltoum" - Claude Giraud reçoit Mgr Claude Rault,
sur fond de roses (des sables ?)

Bien chers sœurs, frères et amis.

  Cette fois-ci je vous écris des plaines verdoyantes et bien mouillées de ma région natale. Mais je demeure en communion avec vous, où que vous soyez ! Je mets à profit ce temps pour revenir sur certains événements que nous avons vécus ces dernières semaines de l’année, et qui ont pu nous ébranler
Tout d’abord, certains (es) d’entre nous ont été frappés (ées) par le Grand Départ d’un père, d’une mère, d’un frère. Ce passage d’un(e) proche ne laisse personne indemne.
 Par ailleurs, notre communauté chrétienne a été traversée par une série de mesures  qui ont montré une fois de plus notre précarité : ordonnance du 28 mai 2006, mises en garde récentes sur notre sécurité dans toutes les wilayas, enfin décret exécutif du 19 mai 2007 " fixant les conditions de déroulement des manifestations religieuses des cultes autres que musulman ". C’est vrai, notre présence ne tient qu’à un fil ! Tel décret mal interprété ou utilisé à mauvais escient… et nous voilà dans l’embarras pour renouveler une carte de séjour ou obtenir un visa. Il n’en faudrait pas beaucoup  pour nous voir enfermés dans nos maisons, voire même renvoyés dans nos pays d’origine ! Fort heureusement, nous avons pu jusqu’ici apprécier la compréhension des Autorités locales et supérieures du Pays. Il n’empêche que tout cela constitue un nouveau défi dans notre vocation, et met à l’épreuve les convictions qui nous animent.

Comment intégrer ces événements dans notre existence chrétienne ? Je lisais récemment ce passage de Lytta Basset dans " La joie imprenable ", que certains(es) de vous connaissent : " Ainsi, le chemin de la joie passe par le courage d’exister à travers l’angoisse et non malgré elle. Vérité aussi vieille que les Béatitudes :  ‘’Heureux (‘en route’ selon A. Chouraqui) vous qui pleurez maintenant : vous rirez’’ (Lc 6, 21) ; vous êtes déjà en route vers la joie ".
Je le faisais remarquer déjà, il ne semble pas que l’application du récent décret vise directement à nous nuire, mais une certaine menace feutrée, une suspicion qui ne dit pas son nom, peuvent planer sur nos têtes et menacer notre avenir. Il est bon de se le redire : la panique ou l’agitation ne sont pas des fruits de l’Esprit ! Nous n’allons pas prendre une mine de persécutés, tout en admettant que nos engagements peuvent en souffrir. Nous sommes loin de ce que vivent les chrétiens du Proche Orient ou d’autres pays à travers le monde. Nous poursuivons notre route dans la discrétion et la transparence, sans rien renier de ce que nous sommes. Une évangélisation tapageuse et indiscrète, non respectueuse des Musulmans et de leur Foi a toujours été bannie de notre pratique : c’est un choix que nous faisons, au nom même de l’Evangile.  Et l’épreuve  vient nous enraciner plus encore dans notre don.
" L’affliction doit nécessairement conduire à un but…Elle n’est pas une difficulté sur la route, un obstacle qui nécessite un nouvel attelage, elle est elle-même l’attelage, le meilleur ; pourvu que l’on la laisse agir, elle aide à avancer, car l’affliction est le chemin. N’est-ce pas là un sujet de joie ? (Kierkegaard. L’Evangile des souffrances.)
 
Au cœur des tribulations – et notre Eglise en a connu un certain nombre – nous réentendons la voix de Celui qui marchant sur les eaux, redit à ses disciples apeurés : " C’est moi ! N’ayez pas peur ! ".Toute épreuve, petite ou grande peut nous faire grandir ou nous  briser, tout dépend de ce que l’on en fait !


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches

 Décès dans nos familles
Comme le disait Claude dans l’éditorial plusieurs d’entre nous viennent d’être durement éprouvés par le décès d’un de leurs proches:

*Hénia, partie en Irlande accompagner son jeune frère pour son ultime passage, nous a partagé ce qu’elle a vécu auprès de lui. Voici un extrait de son  message: "…J'ai pu ainsi rester auprès de lui toute la journée …  Dans la nuit ma sœur nous a rejoint venant de Pologne. C'est après le retour de mon neveu le matin (le 28) qu'il a rendu très paisiblement, de façon très inattendue, son dernier souffle. Nous étions donc tous les trois tout près de lui, mon neveu lui parlant et le caressant tendrement. Ce fut vraiment une  grâce : même l'équipe de l'hôpital était surprise que ça aille si vite! disant que c’était une grâce que sa souffrance n’ait pas duré plus... ! "

* Le 30 6 nous apprenions aussi le décès du papa de Tharcilla (Sr de la Charité Maternelle d’El Menia: celui-ci souffrait des suites d’une intervention depuis environ un an et son état s’est brutalement aggravé. Nous (participants à la session d’arabe à Ghardaïa et plusieurs autres membres du diocèse) avons pu accompagner et nous faire proches de Tharcilla durant ces jours si difficiles. Nous avons tous été très émus de ce qu’elle a exprimé à la fin de l’Eucharistie " …Je me suis sentie vraiment comme en famille, très entourée par vous tous…sans cela,  Sr Marie-Ignace et moi même aurions pu être écrasées par cette épreuve… "

*Bruno Rozan a également perdu son frère François le 28  6.

Soyez assurés chacun(e) de nos prières pour vous et  tous les vôtres

Visites de Claude Rault à Paris

* A sa descente d’avion, notre évêque a été faire une visite surprise à Claude Giraud, grâce à la prévenance de Christian Fournier.
" Keltoum " s’est montrée ravie de cette rencontre… autour d’une bonne marmite de moules- frites !!  Alain et Cécile Mignot lui ont aussi fait la surprise d’aller passer une nuit chez elle. Elle est bien suivie au niveau médical et attend les résultats des analyses.

* Quelques jours plus tard, c’est à Sceaux chez les SMNDA (" sœurs blanches ") qu’il a passé un bon moment de retrouvailles et de partage avec Sr Christiane Baulieu, Cécile Henry et Jeanne Guérid.. Joie de revoir Cécile en assez bonne forme et qui s’aventure, maintenant sans cannes, pour de bonnes petites marches à pied

*Egalement au programme : la dernière Assemblée de l’ADS, une visite aux responsables de la DCC, des entretiens avec les membres des Guides de France qui vont régulièrement donner des formations dans les camps sahraouis à Tindouf, ainsi qu’une visite à Soeur Dominique, Prieure du Carmel de Lisieux, où il a célébré l’Eucharistie dimanche 3 Juillet.

Session d’arabe dialectal :
Elle se poursuit " activement " dans la grosse chaleur de l’été ghardaïen (45°-48°)…non sans peine et transpiration, mais , Dieu soit loué ! … les progrès commencent à devenir sensibles et la bonne humeur...comme l’humour sont encore au rendez-vous ! !
Martine Devriendt (de Tamanrasset) qui devait participer à la session d’arabe dialectal a dû partir précipitamment en France pour soigner sa Maman qui venait de se casser le fémur. Bon courage à toi Martine et prompt rétablissement pour ta Maman !

La famille Jamet (Jean-Michel et Maëlys, DCC à Tamanrasset) s’est agrandie : Bienvenue à Aloïs qui est né le 5 Juillet (jour anniversaire de l’indépendance de l’Algérie !) et qui émerveille ses parents !

Calendrier de notre évêque.

Il reste en France jusqu’au 7 août. Il profitera d’une escapade dans les Alpes pour aller visiter les Sœurs de La Salette, qui semblent s’intéresser beaucoup à notre Diocèse… A suivre.
Son dernier bilan de santé est très rassurant, ce qui lui permet des congés plus tranquilles… !
Retour à Ghardaia : le 8 août , comme prévu. In shâ Allah !

*  * *  * * *

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html

.. ..
Roses des sables