DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Juillet 2011

Ghardaïa
Gravure rupestre du Tassili
(cliché GB)

Bien chers amis,

Dans une de ses lettres, l'apôtre Paul égrène ses nombreuses tribulations : dangers des voyages, oppositions de ses adversaires, faim, bastonnades, fatigue, peines, dénuement ; et il termine : « sans compter tout le reste : ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises » (2 Co 11, 21-30). Sans connaître, grâce à Dieu, toutes ces épreuves de l'apôtre (auxquelles je ne survivrais pas longtemps !) je ne puis vous cacher ma « préoccupation quotidienne » de notre Église diocésaine, préoccupation largement partagée avec mes proches collaborateurs et collaboratrices.

Devant l' avenir de certaines de nos communautés, j' aimerais être doté de l' aveugle confiance de l' Apôtre. Vous avez pu constater lors de notre dernière Assemblée Diocésaine combien je me sentais démuni, jusqu' à l' émotion. Là où une seule communauté fermerait définitivement sa porte sans aucun relais à l' horizon, nous risquerions d' assister, humainement impuissants, à la disparition de toute présence chrétienne en ce lieu. J' ai beau lire et relire la « saga » d' Abraham et de Sara, accueillant contre toute espérance la naissance d' Isaac, « l' enfant du rire »… la perspective de voir une communauté fermer définitivement est une blessure que seul peut guérir le saut dans une folle espérance ! Mais, rassurez-vous, je ne baisse pas les bras, les signes de cette espérance marquent aussi ma route. Je les ai devinés à travers votre engagement, la ferveur de votre prière, la constance de votre foi.

Nous pourrions certes envisager un avenir autre que celui que nous avons commencé à baliser : pour tel ou tel engagement, nos partenaires algériens peuvent prendre le relais. Et bien sûr, lorsque des associations ou des bonnes volontés locales peuvent le faire, il faut passer la main. Quoi qu' il en soit, rien ne pourra remplacer la présence d' une communauté chrétienne, si fragile, si insignifiante soit-elle. Et beaucoup de nos amis algériens sont là pour le dire ! Pourquoi ? J' aime me référer à cette réflexion du P. Scotto, alors évêque de Constantine : « Ce que je fais ici, je n' en sais trop rien. Tout ce que je sais c’est que si je n' y étais pas, ce ne serait pas pareil ! » La convivialité, l' engagement commun, les relations de voisinage sont le point d' appui de tout dialogue même au plus haut niveau. La vérité de ce dialogue entre chrétiens et musulmans se vérifie par un « vivre ensemble » dans le respect et l' accueil mutuels. Et ni Internet ni Face book ne peuvent se substituer à ces relations au quotidien ! Ce ne sont pas des relations virtuelles qui changeront notre monde, mais l'engagement têtu et concret dans des relations de fraternité pour un mieux être commun sous le regard de notre Dieu à tous.

« Si Dieu l' avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu' il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes actions » nous dit ce beau verset du Coran (5,48).

Je ne vois de « surpassement mutuel » que dans une convivialité concrète et un partenariat pour le bien de tous. Aussi, au nom de ma foi en Dieu, au nom de mes convictions humaines les plus profondes, je supplie ceux qui détiennent l' autorité de nous permettre de continuer ce compagnonnage au sein de ce pays qui est devenu nôtre. Ce partage d' existence est important pour nos communautés respectives, et il montre, à la face d' un monde qui manque de boussole et ne cesse de se diviser, qu' un avenir commun est possible.

 

+ Claude, votre frère évêque.

 


Nouvelles… Pour rester proches

* Le père de Catherine Vincent est décédé à Paris le 11 juin. Partie précipitamment, elle a pu recueillir son dernier souffle et être là pour son inhumation le 17 juin, entourée de sa famille. Nous l’assurons de notre fraternelle amitié et de notre prière.


* Notre évêque Claude a animé la retraite à Ben Smen « Jésus l’homme de la rencontre, dans l’Evangile de Jean ». Les divers échos laissent à penser que ce fut un moment fort pour la vingtaine de participants venus se nourrir à la Parole de Dieu, mâchée et remâchée dans le silence.


* Du 15 au 30 Juin une cinquantaine d’enfants ont profité des activités de « colo » organisées dans la maison des SMNDA (« sœurs blanches ») : club de lecture, travaux manuels, etc. mais aussi quelques sorties. Les baignades dans les bassins de la palmeraie d’Intissa ont été particulièrement appréciées. Bravo à Appoline et Bernadette qui ont réussi à mener à bien ce projet. La joie évidente des enfants et de leurs parents ont été une belle récompense.


* Marie-Christine vient de quitter Ghardaïa pour participer au Chapitre Général SMNDA qui aura lieu du 13 Juillet au 3 Août dans les environs de Rome (Monte Cucco), réunissant une cinquantaine de sœurs venant de tous les horizons. Que l’Esprit Saint les accompagne dans ce temps de discernement !

* La période des congés où l'activité est au ralenti, est propice aux travaux : carrelage chez les sœurs à Ouargla, peinture chez les Pères blancs à Ghardaïa et surtout agrandissement du CCDS, travaux aussi à El Meniaa. Merci à ceux qui restent et supervisent…

* Beaucoup de mouvements sont prévus chez les « Pères Blancs » pour la rentrée, à Ouargla comme à Ghardaïa :

Le P. Felix, Vicaire Général, qui a reçu une nomination pour Ouargla quitte Ghardaïa après y avoir vécu une dizaine d’années. Oui, c’est un changement assez considérable pour ces deux communautés.

La liste des départs pour les études continue de s’allonger, et ce n’est pas sans regret que nous voyons partir le P. Anselme de Ouargla pour Le Caire. Il va y rejoindre le P. Bonaventura.

Mais du Caire où il a passé deux ans, vient d’arriver le P. Krzysztof qui retrouve sa place parmi nous à Ghardaïa.

Sont aussi prévues l’arrivée de deux stagiaires, l’un pour Ghardaïa, l’autre pour Ouargla et aussi celle de deux nouveaux confrères, le P. Johannes Miltenburg (hollandais) pour Ghardaïa et le P. Ismaël Mendez (mexicain) pour Ouargla.

Bienvenue et bon vent à chacun là où il est envoyé !

* Une autre bonne nouvelle : la nomination de Sr Giulia (italienne) qui va poursuivre sa seconde année de noviciat à Touggourt à la Fraternité des Petites sœurs, ainsi que de Sr Anne-Pierre (française) à Béni Abbès et de Sr Jasmine (allemande) à El Abiodh.

* Le 9 juillet, le p. Guy Sawadogo, missionnaire d’Afrique originaire du Burkina Faso, a été ordonné prêtre à la cathédrale de Bobo-Dioulasso. Guy avait fait son stage pendant deux ans à Ghardaïa. Il va revenir à Tizi-Ouzou. Nous l’assurons de nos prières et de notre amitié et espérons le revoir bientôt parmi nous.

* * *

Calendrier de Mgr Rault pour les mois de juin & juillet 2011

1. Messe au Carmel de Lisieux (France)

4. Conférence à Caen (France)

6. Conférence à Orsay (prés de Paris)

7. Réunion du Bureau de l’ADS (Paris).

A partir du 10 juillet : congés en famille. Retour prévu à GhardaÏa, courant août

* * *


Fêtes musulmanes

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html