DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Juin 2009


Bien chers amis et proches.

 Vous recevez cette lettre quelques jours après la fête de la Pentecôte, célébration du don de l’Esprit répandu « sur toute chair ». Il est assez étonnant de voir comment Jésus propose ce don de l’Esprit Saint à ses disciples au soir même de Pâques. Il souffle sur eux et leur dit : « Prenez l’Esprit Saint ». La plupart des traductions mentionnent : « Recevez l’Esprit Saint ». Question de style ? Peut-être, mais plus encore de sens ! Très souvent dans les jours qui précèdent la Pentecôte nous sommes invités à « recevoir » l’Esprit de Jésus. Et si cet Esprit nous était déjà donné, par avance, et que nous n’ayons plus qu’à le prendre ? Il s’agirait alors pour nous, non pas d’un don nouveau à recevoir, mais d’une démarche libre à faire pour cueillir avec plus de conscience ce qui est déjà donné. Pour cela, il nous faut y croire ! Depuis que Jésus a « remis l’Esprit », lors de son dernier souffle sur la Croix, rien n’est plus pareil, pour personne ! Il nous appartient de nous laisser toucher par cet Esprit et de Le saisir pour mener à bien le combat de notre existence. Dieu sait, si dans ces temps tourmentés de notre Eglise, nous en avons besoin pour continuer la route !

Prenons donc l’Esprit pour endurer les épreuves, qu’elles nous arrivent du dedans ou bien du dehors. Nous n’avons pas fait le choix d’une vie facile, ni de suivre le courant de quelque fleuve tranquille ! Au contraire, il nous faut pagayer dans les eaux tumultueuses de la vie. Epreuves de la maladie pour quelques uns d’entre nous, épreuve de la mort d’un proche (je pense plus spécialement au vide laissé par le départ si brutal de notre frère Xavier), épreuve de l’arrachement à une communauté ou à une famille et à des relations auxquelles nous demeurons viscéralement attachés, épreuve de l’incertitude face aux aléas administratifs des visas et des permis de séjour… Sans compter ces épreuves que nous pouvons nous faire subir les uns aux autres de par les « frottements » et les perpétuels ajustements de notre vie communautaire, qui sont souvent les plus difficiles à vivre !

La liste pourrait encore s’allonger. Mais dans tout cela, n’est-ce pas notre Espérance qui est mise au pied du mur ? « Dans le monde, vous aurez à souffrir, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde » (Jn 16,33). Non, nous n’avons pas fait le choix d’une vie facile ! Voici quelques années, alors que j’avais une autre charge, et après plusieurs mois vraiment éprouvants, je m’ouvrais de mon envie de tout lâcher et de mon découragement à une amie de passage. Et tout de go, elle me répondit : « Quand t’arrive l’épreuve, tu subis ou tu choisis ? » Cette provocation me frappa de plein fouet comme une gifle flanquée à une personne évanouie. Et au fond, c’est vrai, je ne faisais que subir et encore subir ! Cette nouvelle façon de vivre les contradictions et d’affronter l’épreuve n’est-elle pas plus proche de l’attitude de Jésus face à l’adversité ? Il ne d’agit pas, bien sûr, d’aller au devant des difficultés : « Nous sommes assez bêtes par nature, ne cherchons pas à le devenir par grâce », disait la Grande Thérèse d’Avila !

Au cours de notre Assemblée Diocésaine, nous nous sommes redits : Oui, nous continuons notre route, Oui, nous continuons à appeler des compagnons et des compagnes pour venir se joindre à notre caravane. Ce « Oui » n’a pas été prononcé par une assemblée vivant « à côté de ses pompes », comme la résultante d’un consensus facile. Nous sommes repartis avec au cœur la souffrance de la mort brutale de notre frère Xavier. Mais personne n’est revenu sur ce « Oui » donné lors de notre assemblée. Il a été dit, et tout de suite est venue l’épreuve, et avec l’épreuve, le choix de l’Espérance renouvelée dans la Force de la Vie.

Mes frères et mes sœurs, nous avons tous été atteints profondément. Nous le sommes par les épreuves répétées qui parsèment notre existence. Gardons au cœur cette Espérance qui ne déçoit point et qui nous vient de Plus Grand que nous. L’Esprit de Jésus est à notre portée. Il est là, en permanence. A nous de Le prendre. C’est Lui qui nous pousse en avant. Prenons-le pour un nouvel élan. Prenons-le pour délier notre audace et notre créativité, et pour nous émerveiller chaque jour de la Fidélité d’un Dieu qui nous prend par la main pour faire
route avec nous.


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles…. Pour rester proches

Suite au Conseil Elargi qui a eu lieu hier à Ghardaïa, un thème de travail d’année a été proposé autour de Culture et Religion. Ce thème est récurent que ce soit au niveau local  ou au niveau mondial (mondialisation) mais il est un peu large... Si cela vous convient, quels points souhaiteriez-vous aborder ? Merci de faire remonter vos propositions avant le 15 juin. Une formation continue, avec un intervenant vous sera proposée. Une rencontre diocésaine sur se thème aura lieu à la place de l’Assemblée Diocésaine, sur la même période.

Faisant suite à notre Assemblée diocésaine, un Service Culturel diocésain a été créé. Le bureau est constitué de : Miguel Larburu (Coordinateur du Service Culturel), Eric Perrodon (Secrétaire), Emmanuel Auphan (Coordinateur Financier), Felix Tellechea et Anselme Tarpaga (Membres de droit). Il a été validé par le conseil élargi pour un an.

La maison diocésaine a ouvert ses portes ! Baptisée « Dar Keltoum » (c’était en effet la maison de Claude Giraud, que les gens connaissaient sous ce nom), elle a pour rôle d’accueillir les diocésains de passage et autres amis du diocèse. L’accueil est assuré par Hélène et Eric Perrodon, qui se sont proposés pour cette mission, en plus de leurs postes respectifs. Dar Keltoum dispose de 5 chambres, merci donc de prévenir à l’avance Hélène, au secrétariat de l’évêché, le matin, afin de leurs permettre une gestion optimale de la maison ! Une participation financière basée sur les tarifs de la maison diocésaine d’Alger sera demandée aux hôtes de passage. Soyez les bienvenues !

Les départs en congés d’été ont commencé :
A Ghardaïa, Sr Apolline a  retrouvé sa famille au Burkina et Sr Anne-Christine s’est envolée pour la France avant de rejoindre la communauté de Timimoun. A Béni Abbès, le Fr Henri sera en France, puis en Italie, durant tout le mois de juin. A Aïn-Sefra, la PS Anna est rentrée hier dans sa communauté après un séjour à Alger. A El-Abiodh, PS Franca est partie en Italie. Bon repos à chacune et chacun !

La PS Karima est en France pour une opération de la cataracte. Toutes nos pensées l’accompagnent.

Le P. Ludo est toujours en France et se remet doucement de son opération. Son retour en Algérie n’est pas encore prévu. Nous l’assurons de notre soutien en prière, et lui  souhaitons un bon rétablissement.

A El Menia, Sr Lutgarde est, elle aussi, toujours en convalescence auprès de ses sœurs de Blida. Nous l’assurons de nos fraternelles pensées. Sr Marie-Ignace a été bien secondée pendant un mois par Sr Georgine qui est retournée dans sa communauté. Sœur Marie-Ignace assure donc l’accueil et les activités de la communauté seule pour le moment.
Le P. Le Clerc est de retour chez lui pour quelque temps, avant d’intégrer la communauté de Ghardaïa.

Catherine Vincent est rentrée du camp sahraoui de Smara, ravie de cette expérience enrichissante. Nous lui souhaitons un bon retour à Ghardaïa !

Emmanuel Auphan et Eric Perrodon, rentrent de quatre jours dans les communautés de El Abiodh et Aïn Sefra afin de résoudre quelques affaires, informatiques et autres !

Le Fr Jean-Marie de Tamanrasset vient de perdre son papa. Il est parti pour un semaine l’accompagner pour un dernier Adieu.
La Fraternité des Petites Sœurs du Sacré Cœur de Tamanrasset se réjouit de l’arrivée de PS Marie-Agnès (une ancienne de Tam !). Elle vient d’arriver du Mali pour se joindre à la Fraternité qui se trouve ainsi renforcée.
Actuellement PS Marie-Jo est auprès de sa maman pour quelques semaines.
Le Fr Antoine, absent pour diverses conférences en Europe, nous reviendra début juillet.

Calendrier de notre évêque

2 juin : Bureau Caritas
3 : Conseil élargi
6 : CERNA à Tunis avec Emmanuel et le P. Felix
15 : Retour
19 : Alger
22 : Départ pour le Sud de la France (Conférences à Aix, Marseille, Gap), et visites diverses. Congés en juillet.
Retour début août


Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html