DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Juillet 2012


Bien chers amis,

Le 5 juillet, l'Algérie célébrait le cinquantième anniversaire de son indépendance, ce qui n'est pas rien dans la vie de ce peuple ! Quelle nation n'a pas vécu dans son histoire contemporaine un événement fort de libération ? Qui ne garde pas dans sa mémoire les traces profondes d'un tel événement ? Voici donc cinquante ans que ce pays a pu retrouver sa liberté sous la pression des armes et de tractations politiques serrées. Beaucoup de choses ont été relatées sur cette période douloureuse, et les chercheurs ont encore bien du travail devant eux pour continuer à en écrire l'histoire, avec le recul du temps et le souci d'objectivité.

La communauté chrétienne, en la personne du Cardinal Duval et de bien d'autres chrétiens a pu apporter sa contribution propre à ce douloureux passage, dans un désir de justice et de réconciliation. Bien des blessures cependant ne sont pas encore guéries de part et d'autre de la Méditerranée, tant dans les rapports mutuels de nation à nation que dans les corps et dans les esprits. Mais des signes forts d'amitié et des liens profonds continuent de se nouer entre les deux pays. Quel sens peut avoir cette commémoration dans la vie de l'Eglise d'Algérie ? Nous avons choisi d'y vivre, et dans une certaine mesure ce pays est devenu pour beaucoup celui d'une adoption. Nous nous y sommes profondément attachés, dans le désir d'un partage d'humanité, voire même de convictions religieuses communes, sans faire fi de nos différences. Certains parmi nous en ont choisi la nationalité pour mieux exprimer leur solidarité avec le peuple algérien. Dès lors, comment ne pas vibrer nous-mêmes à cet événement ? Nous sommes tous et toutes persuadés qu'un enrichissement mutuel se fait à travers la convivialité et les engagements que nous partageons. Sans être du même sang, de la même culture, de la même religion, nous sentons qu'un destin commun nous lie. Chrétiens et Musulmans, nous avons une contribution à apporter à l'humanité. C'est une responsabilité qui nous incombe.

Un anniversaire est toujours accompagné de vœux. Sans gommer un passé lourd de souffrances, je voudrais regarder vers l'avenir en formulant quelques souhaits, les confiant à Dieu et à votre intention.

Que vienne une nouvelle ère de paix en Algérie ! Les dangers qui la guettent ne sont pas très loin, en son sein et à ses frontières. Elle a vécu des heures douloureuses au moment de la guerre de libération, et aussi dans cette décennie " noire " qui a fait tant de victimes innocentes. Que s'établisse une paix durable, basée sur une totale réconciliation entre tous ses enfants et les pays voisins. Je pense tout spécialement à la France. De profondes cicatrices restent douloureuses et enkystées de part et d'autre. Les victimes innocentes et les résistants de cette guerre se comptent du côté algérien par centaines de milliers. De nombreux citoyens " pieds noirs " et des soldats français y ont aussi laissé leur vie dans des conditions souvent dramatiques. Des Français ont le sentiment d'avoir gaspillé de belles années de leur jeunesse dans un combat qui leur semblait dénué de sens. D'autres ont quitté douloureusement une terre qui reste celle de leur naissance. Des Algériens pour des raisons économiques ou familiales ont continué d'émigrer en France.

Des paroles et des actes qui guérissent et réconcilient sont encore à trouver pour qu'enfin une page nouvelle de l'histoire puisse être écrite ensemble.

L'Algérie attend de la France des paroles et des gestes porteurs de réconciliation, capables d'ouvrir sur l'avenir. Le Cardinal Duval avait déclaré : " Je crois à la puissance révolutionnaire de l'amour fraternel ". Nous voulons, au nom même de cette profession de foi, continuer à apporter notre pierre à la construction de ce pont de fraternité entre les deux rives, qu'elles soient géographiques ou spiritu

elles. Merci à ceux et celles qui nous désirent, nous ouvrent leur porte, jusqu'au niveau le plus haut de l'Etat. Paix à l'Algérie et à tous les Algériens. C'est notre vœu. C'est notre prière.

+ Claude, votre frère évêque.

 


Nouvelles… Pour rester proches

* Après un court séjour à Alger et à Ghardaïa le P. Norbert est arrivé à Paris (maison d’accueil, rue Friant) pour des soins qui risquent de durer. Il a déjà passé une bonne visite médicale. Il n’est pas impossible qu’il soit hospitalisé pour favoriser l’efficacité de ces soins, déjà commencés en Afrique du Sud. Nous lui restons proches, dans le soutien de notre amitié et de notre prière.

* Après avoir reçu son frère à Ghardaia, Sr Appoline est partie pour un séjour en famille. Voici ce qu’elle nous écrit :

«Bonjour chers frères et sœurs ! C'est sous la bonne fraicheur d'une pluie douce du Burkina que je vous dis mon bonjour. J'ai fait un bon voyage. Un sincère merci à tous et toutes pour ces 5 ans passés ensemble en paroisse et aux rencontres diocésaines. Merci pour les joies partagées et les peines vécues dans la communion et le soutien. C'est une autre page qui s'ouvre pour ma vie missionnaire. Dans la Foi et la Confiance au Maître de la moisson, nous continuons chacun et chacune la mission qui nous est confiée. Bonne Mission !!! Bien fraternellement » Appoline

* Au cours de leur rencontre à Alger, les Petites Sœurs de Jésus ont accueilli Pte Sr Henia comme Régionale. Merci à Pte Sr José Renée pour son service des Fraternités. Elle va prendre un peu de distance avant de revenir en Algérie.

* Le Pt Frère Yahia est toujours en France pour des soins médicaux (il a beaucoup de difficultés avec ses yeux). Pour le moment, il est dans une Fraternité à Marseille.

* Un certain nombre de Communautés et de Fraternités voient leurs effectifs réduits pour ce temps de l’été. Merci pour ceux et celles qui restent pendant ce temps toujours éprouvant, mais souvent riche en rencontres. Le mois de Ramadan approche, et c’est parfois l’occasion d’une plus grande proximité avec les familles amies. Que le temps leur soit clément !

* Restons unis dans ce temps de dispersion. Le séjour dans nos pays d’origine peut être une bonne occasion de témoigner de ce qu’il nous est donné de vivre dans notre pays d’accueil. Continuons de prier pour l’Algérie et pour que la paix revienne dans les pays voisins bien éprouvés en ce moment.

* Pour marquer le cinquantenaire de l’Indépendance de l’Algérie, quelques citations du Cardinal Duval tirées d’un article écrit par Mgr Teissier dans le journal « El Watan » du 01/11/2004.

« Je n'ai pas tardé à me rendre compte que les événements tragiques qui s'étaient déroulés en mai 1945 dans les régions de Sétif et de Guelma avaient profondément marqué les consciences, aussi bien des Français que des Algériens... Les Algériens faisaient ressortir le caractère terrible de la répression attestée par le nombre considérable des victimes. Ecouter les uns (les Français) et les autres (les Algériens) était mon devoir. »

« Une des conditions essentielles de la paix est la justice sociale. Personne ne peut rester insensible à la situation tragique d'une partie importante de la population qui souffre de la faim et de la privation des choses les plus nécessaires à la vie... Tout homme doit avoir l'image de Dieu dans son prochain, quel qu'il soit. La grande loi entre les hommes, c'est la fraternité universelle. »

« La puissance publique doit observer les principes de la morale, et en particulier le respect de la personne humaine : tenter de faire basculer l'opinion de la population en laissant de côté le souci de la vérité et le respect de la liberté, ce serait offenser la dignité humaine... ; violenter des innocents, c'est offenser Dieu lui-même... Dieu est le Seigneur de tous. Toutes les populations de l'Algérie sont chères à Dieu... »

De Timimoun

Calendrier de Mgr Rault Juillet 2012

Paris (ADS, ...), Animation d’une retraite à Notre-Dame de La Salette (Fr.), Intervention à la Session d’Orsay (organisée par le Secrétariat pour les Relations avec l’Islam en France), puis séjour en famille , seconde quinzaine de juillet.


* * *


le 20 Juillet 2012

Vœux du Père Claude RAULT
évêque du Sahara
pour l'entrée en Ramadan 1433 H /2012



VŒUX DE RAMADAN 2012 / 1433 H.

A TOUS LES MUSULMANS ET MUSULMANES,

AMIS DE NOTRE EGLISE CATHOLIQUE DU SUD DE L’ALGERIE


Bien chers Amis,

TOUS LES MUSULMANS ET MUSULMANES,

AMIS DE L’EGLISE CATHOLIQUE DU SUD DE L’ALGERIE


Bien chers Amis.

Vous entrez dans le saint mois de Ramadan.

Au nom de la Communauté chrétienne du Sud Algérien,
je viens vous assurer de notre profonde amitié, et vous offrir nos vœux fraternels.

Notre amitié s’enracine dans notre foi au même Dieu Unique et Miséricordieux.
Notre fraternité se vit dans le souci commun de la Paix.

Ensemble, nous prions et nous œuvrons pour une terre plus fraternelle,
pour que s’établisse la concorde entre les citoyens et les peuples du monde.

Votre jeûne, votre prière et vos efforts de solidarité sont un chemin pour y parvenir.

Nous unissons nos efforts et notre prière pour que se réalise ce vœu qui nous est très cher à tous.

Bon et saint Ramadan.

Paix dans nos cœurs. Paix dans nos communautés.


P. Claude Rault

Evêque catholique de Laghouat-Ghardaia (Sud Algérie)


Fêtes musulmanes

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html