DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Mai 2011

Bien chers amis,

Voici quelques années, nommé dans la communauté des Pères de Ouargla, j’avais en charge l’économat. Difficile tâche à une période de pénurie où il fallait aussi acheter des navets si nous voulions un litre d’huile ! Nous n’en sommes plus là, fort heureusement. Bref, comme les yaourts ne se trouvaient pas sur le marché, j’étais aussi chargé de les préparer. Pour cela, il me fallait essayer de trouver ma place dans la cuisine et coexister avec notre vieux cuisinier Dada Moussa, très jaloux de son domaine ! Je me faisais le plus petit possible, mais un jour, n’en pouvant plus, Dada Moussa me déclara sans ambages : « Mon père, vous me gênez ! ». Dès lors, force m’a été de déserter les lieux et de trouver un autre moment pour faire mes yaourts !

Si je vous raconte cette anecdote, ce n’est pas seulement pour vous divertir, mais elle reflète bien la situation que nous vivons actuellement dans ce pays. Aux yeux de certains, c’est vrai, nous dérangeons !

Malgré cela, je viens de faire une longue visite auprès de congrégations prêtes à nous rejoindre pour poursuivre avec nous le chemin. L’enjeu d’une vie donnée à ce pays, au monde de l’Islam peut susciter des craintes, mais beaucoup sont disponibles pour relever le défi d’un témoignage évangélique fait d’une présence fraternelle et d’un service discret.

Par ailleurs, nous venons de vivre une belle et tonifiante Assemblée Diocésaine autour de deux thèmes engageants : « Hospitalité et Compassion ». Prêts à continuer la route, nous sommes conscients des nécessaires adaptations dues à l’évolution de la société et aux requêtes de la « nouvelle génération » qui désire explorer d’autres types de présence et d’engagements. Cela fera partie de notre réflexion à venir. Quelques-uns vont nous quitter pour leur formation linguistique ou théologique. Nous attendons avec impatience le retour ou la venue de nouveaux membres. De ce côté, notre Espérance ne peut que grandir.

Dans ce contexte, un certain nombre de dirigeants du pays, au hasard de nos rencontres et de déclarations officielles pleines de belles intentions continuent de dire combien la présence de l’Église est appréciée et désirée. La population nous réserve un accueil qui ne dément pas sa tradition d’hospitalité, nous le touchons du doigt chaque jour. Nous pouvons avec discrétion, dans un partenariat fraternel que nous essayons d’étendre, poursuivre nos engagements dans le plus grand respect des institutions en place et des consciences : promotion féminine, soutien à des personnes handicapées, renforcement linguistique, ouverture de bibliothèques, vie donnée à la prière.

Mais je me demande parfois si le cuisinier veut vraiment de nous dans son domaine. Il y une sorte de façon « homéopathique » de nous faire savoir que nous le dérangeons ! La délivrance des visas pour accueillir de nouveaux membres dans notre Église s’avère un exercice aussi compliqué qu’une marche à travers les dédales d’une cité dont les plans changent d’une édition à l’autre ! Je ne pense pas qu’’il s’agisse d’un pur hasard. La réflexion de Dada Moussa me revient aux oreilles : « Mon père, vous me gênez ! ».


Par le seul fait que nous sommes ce que nous sommes, et plus nous nous efforcerons de vivre l’humble témoignage de Jésus, plus nous dérangerons !

L’urgence de notre renouvellement demeure préoccupante. Nous sommes au pied du mur, comme le furent nos ancêtres Abraham et Sara, trop âgés pour espérer une descendance. La promesse de Dieu s’est soldée d’un grand éclat de rire de Sara mais Isaac a vu le jour !


Puissent nos doutes se transformer en Espérance. Car rien n’est impossible à Dieu.

+ Claude, votre frère évêque.

 


Nouvelles… Pour rester proches

* Comme chaque année, s’est tenue à Ghardaïa notre Assemblée Diocésaine, avec un taux de participation record. Environ 75 participant(e)s venus de tous les points du Diocèse. Tout au long de l’année, nous avons travaillé sur deux thèmes vitaux et tout à fait en harmonie avec des valeurs fondamentales vécues par nos amis musulmans : « Compassion et Hospitalité ». Ces deux points ont été abordés aussi bien dans les cinq Secteurs, que dans les trois rencontres « Intersecteurs ». L’assemblée a été un point de convergence avec des interventions qui nous ont permis d’avancer sur ce chemin. Nous n’allons pas donner de détails dans le cadre de ce Billet, mais nous donnerons un plus large écho dans le Billet de Juin. Mais déjà, nous remercions pour tous ceux et celles qui ont de loin ou de près donné beaucoup de leur énergie à la préparation et au déroulement de cette rencontre.

* Cette Assemblée a été l’occasion de voir le retour d’Odette Viguier, revenue parmi nous pour quelques jours. Elle avait dû partir assez précipitamment de Ghardaïa pour des problèmes de santé. Elle nous revient en belle forme. Elle prévoit de regagner le pays natal à la fin de ce mois. Nous avons aussi apprécié le retour pour quelque temps de la Pte Sr Hayat (de Touggourt). Malgré une santé qui demeure fragile, elle a pu participer à notre assemblée… et elle n’était pas la moins vaillante. Elle va regagner le sud de la France avant les grandes chaleurs qui commencent à envahir le Sud.

* Nous avons aussi beaucoup apprécié la visite d’Alain et Cécile Mignot, qui ont pu participer à l’Assemblée. D’une rive à l’autre, ils restent attentifs à la vie du Diocèse, et gardent des liens assez forts pour leur donner l’envie de revenir !

* Catherine Chapelle, que nous aurions tant aimé accueillir pour la maison de Béthanie à Tamanrasset n’a pas pu obtenir un visa pour une longue durée, qui lui aurait permis d’avoir une carte de séjour. Elle a eu cependant la consolation d’obtenir un visa touristique et elle a pu faire une belle visite à Tamanrasset. Nous la remercions pour sa patience ! Elle a dû attendre des mois pour finalement décider d’interrompre des démarches qui s’avéraient toutes sans effet. Elle nous demeure proche malgré cet échec qu’elle accepte avec la force d’âme que nous lui savons.

* Emmanuel Auphan, notre économe diocésain, a dû nous nous quitter assez vite pour une bonne semaine au début d’avril. Il venait d’apprendre le décès subit de sa maman, dans le sud de la France. Il a pu y rejoindre son beau-père et sa sœur, ainsi que sa fille. Son fils, établi en Nouvelle Zélande, n’a pu revenir pour l’inhumation. Nous lui redisons notre fraternelle sympathie, et aussi l’assurons de notre prière.

* Sr Appoline Traoré, SMNDA de Ghardaïa avait eu elle aussi un deuil dans sa famille, elle a perdu son oncle voici quelque mois. A elle aussi nous redisons notre fraternelle sympathie.

* Deux stagiaires des SMA Pères Blancs du Congo RDC vont nous quitter ce mois-ci pour rejoindre leur centre de théologie : Lucien Ramazani (de Goma) et Patient Bahati (de Bukavu). Nous avons beaucoup apprécié leur collaboration et à la communauté de Ghardaïa et à la communauté de Ouargla. Nous leur souhaitons un bon temps d’études, et surtout un bon séjour dans leur famille qu’ils vont retrouver dans quelques jours. Ce n’est qu’un au revoir, n'est-ce pas ?

* Notre évêque Claude a participé à Tunis du 2 au 4 mai, à la réunion de la « Commission Mixte Méditerranée-Maghreb-Europe », une rencontre d’évêques de France, d’Espagne, et de l’Afrique du Nord. Le cœur de la rencontre a porté sur la pastorale des Migrants, des personnes en chemin, vivant dans des conditions parfois inhumaines, des personnes dont la foi et l’énergie humaine dépassent tout ce que nous pouvons imaginer. Les évêques ont apprécié la participation de Mme Rosemarijn de l’Association JRS (Jesuit Refugees Service) de Bruxelles. Ils ont aussi traité des événements qui secouent un certain nombre de pays arabes et fait un bilan sur l’écho des deux Synodes qui se sont suivis (sur l’Afrique et sur le Moyen Orient). Suite à cette rencontre, un communiqué commun a été publié accessible sur les deux sites mentionnés dans l’entête de notre Billet. (*)


*******

Dans le calendrier de Mgr Rault, pour le mois de mai :
Tunis : Commission mixte, puis Ghardaïa : Assemblée Diocésaine, Rabat : Retraite pour les Petites Sœurs de Jésus., Midelt (Communauté des Trappistes au Maroc)


Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html