DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Octobre 2007

assekremermitagemg.jpg " un "ermitage" à l'Assekrem. La seule eau disponible est celle recueillie des toits quand il pleut, et çà n'arrive pas souvent"
assekremfenetereermitage.jpg
vue de la fenêtre d'un "ermitage"

 

Bien chers sœurs, frères et amis.

Le mois d’octobre est celui de la relance : dans les écoles, les universités, les administrations… Nous le sentons plus encore dans le Sud après la période toujours éprouvante de l’été. Passé ce temps " d’hibernation estivale ", nous voici en selle ! Nous venons de tenir notre " Conseil Rapproché " de rentrée. Le premier but était de veiller au suivi de notre Assemblée Diocésaine de mai. Nous avons repris les trois grands ateliers touchant nos différents engagements : la communication et la spiritualité, la culture, l’engagement social. Ces champs ont tout à voir avec notre vocation chrétienne commune, ils nous concernent tous et toutes, où que nous soyons, même si nous nous trouvons davantage impliqués dans telle ou telle activité : nous formons un seul Corps, solidaires du même appel évangélique.

Le premier champ concerne donc LA COMMUNICATION ET LA SPIRITUALITE. Elles ne sont ni une technique ni un objet d’étude : mais l’une et l’autre sont au service de la Communion. Fort heureusement, après le téléphone et le fax,  la plupart de nos communautés sont maintenant reliées par Internet. Peu à peu,  les barrières parfois trop étroites de nos familles religieuses se sont ouvertes, la collaboration inter-secteurs s’est accentuée. Mais nous sentons de plus en plus la nécessité de renforcer nos liens fraternels et notre collaboration au niveau de nos communautés chrétiennes locales, vitalisées par l’Eucharistie et la Parole de Dieu.

Le second champ ouvert touche le vaste DOMAINE DE LA CULTURE. Dieu s’est incarné dans le temps et dans une société bien spécifique. " Le Verbe s’est fait chair, et il a dressé sa tente au milieu de nous". A la suite de Jésus, nous voulons, nous aussi, continuer de  nous inscrire dans l’histoire de ce peuple, en partager les défis et les soucis, lui apporter et recevoir de lui ce surcroît de vie et d’humanité seul capable d’éteindre la haine, la violence et la division. Souvent sollicités pour une aide dans ce domaine de la culture, nous sentons aussi le besoin de continuer cet effort qui d'inculturation qui nous permettra d’établir ces nécessaires passerelles entre peuples et religions. Comment le faire sans entrer toujours davantage dans la connaissance de la culture et de la langue de ce pays ?

Le troisième se situe sur le plan de L’ENGAGEMENT SOCIAL. Ce que nous pouvons entreprendre, nous le faisons au nom de l’Amour du Christ. Il est passé sur notre terre " en faisant le bien " et il nous a confié cet héritage. Notre amour  continuera à se faire inventif, créatif, en partenariat avec les bonnes volontés qui oeuvrent dans ce domaine. Déjà nos engagements sont parfois à la limite de nos possibilités : promotion féminine, enfance handicapée, migrants, accompagnement de femmes seules et de grands malades… la liste n’est pas exhaustive, mais la route est tracée !

Voilà donc autant de lieux où se noue et se fortifie cette fraternité universelle qui trouve sa source en Dieu lui-même. Je viens de lire cette belle réflexion de Hassan Askari cueillie dans le dernier " Se comprendre " sous le titre " Adoration et prière ". Je vous la confie : " Ceux qui sont chrétiens (pas les Chrétiens seulement) et ceux qui sont musulmans (pas les Musulmans seulement) prient déjà ensemble, dans le sens qu’ils sont unis, non seulement dans leur amitié avec Dieu, mais aussi dans leur commun engagement contre les faux absolus de notre époque et contre les injustices que ceux-ci engendrent dans la vie des hommes ".


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches

  Au cours du Conseil du 30 septembre, notre Evêque a demandé au P. Félix Tellechea de prendre la charge de Vicaire Général. Le Père Felix a accepté, et nous le remercions vivement  pour sa collaboration fraternelle.
Un chaleureux merci également au P. Miguel Larburu qui a assumé ce service avec beaucoup d'engagement avec Mgr Michel Gagnon. Il a assuré la charge d’ Administrateur Apostolique à la mort de celui-ci. Notre Evêque Claude a beaucoup apprécié sa collaboration lorsqu’il a pris la charge du Diocèse. Miguel est maintenant bien impliqué dans le " redémarrage" de la communauté des Pères Blancs de Ouargla qui s’installe au Ksar.

* L'ancienne maison ( la "Fraternité" ) sera remise le 30 octobre à la disposition l'Eglise Protestante d'Algérie, qui en est propriétaire. Nous remercions l'Eglise Protestante d'Algérie d'avoir mis ce lieu à notre disposition jusqu'à cette date, et nous espérons trouver un chemin de collaboration comme humbles serviteurs du Royaume de Dieu en ce pays.

* Nous venons d’apprendre le décès de Louis Aguesse, prêtre du Prado de Constantine. Il était âgé de 69 ans et très engagé dans la vie du Diocèse de Constantine à Bejaia depuis plusieurs années. Nous apportons le soutien de notre prière et de notre amitié au Diocèse de Constantine 

* Bienvenue à Daniel Archambaud : il vient d’arriver parmi nous. Après quelques formalités à Alger, il a vite rejoint Tamanrasset où il était très attendu !
Sr Thérèse des PSSF de Ouargla est bien arrivée…en la fête de St François (cela se doit !).Elle est en maintenant dans sa nouvelle communauté, à la grande joie de ses soeurs et commence à  découvrir Ouargla. Encore une fois, bienvenue dans le diocèse Sr Thérèse !
*Philippe Dupont est de retour à Adrar, en bien meilleure santé qu’à son départ en Juin.

Sr  Danuta, a été rappelée par sa Congrégation en Pologne. Grâce à elle et aux Sœurs Franciscaines, nous avons pu redémarrer une communauté à Ain Sefra. Merci pour son engagement. Elle nous sera une bonne ambassadrice en Pologne. Et nous garderons le contact, bien sûr !
*Le Pt Fr. Alain Raillard nous quitte, après 25 années de présence à l’Assekrem.  Comment le remercier ? Nous reviendrons plus tard sur cette fidélité dans la prière et dans l’accueil qu’il a manifestés, comme un veilleur sur le toit de notre Diocèse. Nous l’accompagnons dans cette rupture qui lui est demandée. Nous lui resterons proches dans la prière et la fraternelle amitié. Il sera pour un mois à la Fraternité de Marseille.

Sr Colette, d’Adrar, a dû partir en France pour quelques examens médicaux, suite à une grosse fatigue et à des difficultés au niveau de ses cordes vocales. Les dernières nouvelles sont rassurantes, mais la poursuite des examens s’impose.

* La mini-session pour les personnes du diocèse engagées dans les cours de soutien en français n’a pas eu lieu en raison du petit nombre de personnes inscrites. Cela n’enlève aucunement le mérite de Jean Michel d’avoir travaillé d’arrache pied à sa préparation ! Il reste à chercher comment permettre à tous ceux et celles qui assurent ces cours de soutien dans le diocèse de bénéficier des outils collectés et du travail de préparation de Jean Michel. Nous verrons aussi comment faciliter les échanges entre personnes intéressées.

* Bonne nouvelle! Comme le disait Claude Rault dans la première page de ce billet, toutes les communautés du diocèse sont maintenant joignables par email. Je me fais un plaisir de vous communiquer les nouvelles adresses :
 Communauté d’El Golea : cm_elmeniaa(at/arobase)yahoo.fr      
 Communauté de Timimoun : sbtimimoun(at/arobase)yahoo.fr .
Ne tardez pas à les rejoindre  par ce biais !

* Calendrier de notre évêque.
 - Visite des communautés d’El Abiodh et d’Ain Sefra jusqu’au mercredi 10 Octobre
  - Séjour à Tamanrasset pour la visite des communautés et une retraite itinérante avec des prêtres du Nord de la France du 14 au 29 octobre.
- Départ en France, début  novembre pour la Conférence d’automne des évêques de France (à Lourdes) **.

(**ndlr= comme observateur au titre des évêques de la  CERNA
Conférence des Evêques de la Région du Nord de l'Afrique )

*  * *  * * *

juinmiguel01.jpg
le Père Larburu rencontre Benoit XVI ( juin 2007)
felix2.jpg le Père Felix Tellechea,  nouveau vicaire général du Diocèse
(juin 2004)

archambaud.jpg Le Père Archambaud,
nouveau curé de Tamanrasset prêtre Fidei Donum du diocèse de Luçon,

gchanron.jpg
Gérard Chanron, ancien économe diocésain,
Fr Antoine Chatelard,Pt frère Alain Raillard & Mgr Sarrabère évêque émérite de Dax, lors des cérémonies de la Béatification de Frère Charles

phdupont.jpg
Philippe Dupont est de retour à Adrar
(juin 2004)

* * *

Lors de l'Assemblée annuelle des Evêques de France à Lourdes (Novembre 2007), Mgr Claude Rault, évêque de Laghouat-Ghardaïa (Algérie), Délégué de la Conférence des Evêques du Nord de l’Afrique (CERNA), a prononcé l' allocution suivante:


Assemblée des Evêques de France - Lourdes. 7 novembre 07


« Catholiques et Musulmans dans la France d’aujourd’hui »


Vous avez abordé une question qui me semble capitale et pour l’Eglise de France et pour l’Eglise universelle, celle du rapport entre Catholiques et Musulmans. Je me permets quelques remarques d’ensemble.

* L’Islam n’est plus le bloc monolithique d’antan. Il est en crise à l’intérieur de lui-même. Il a ses progressistes qui sont parfois à la limite de l’indifférence religieuse voire même d’un athéisme masqué. Il a ses intégristes et ses fanatiques.

Ces types d’Islam ne se rencontrent pas… parfois même ils s’affrontent.

* Sur la scène internationale, trois points sont à noter, qui pèsent lourd dans nos rapports réciproques.

- Les Musulmans ont vécu, il n’y a pas si longtemps, sous le joug de l’Occident à travers le colonialisme, qui a été vécu par eux comme un relent de croisade.
- Aujourd’hui encore, ils sont partiellement soumis aux puissances occidentales, notamment au niveau économique et politique. Cela n’est pas général, mais joue dans l’arrière fond socio-politique.
- Ce qui se passe en Irak et en Palestine est largement médiatisé et a une répercussion sur les Musulmans de toute tendance.

* Quelle attitude l’Eglise Catholique peut-elle prôner aujourd'hui ? Je n’ai pas de leçons à vous donner, je vous parlerai à partir du lieu où je suis en tant que frère dans l’épiscopat. Je suis touché d’aborder une telle question avec vous, vu la répercussion qu’elle peut avoir au Maghreb.

C’est vrai que je ne sens pas dans l’Assemblée un envoûtement aveugle pour le Dialogue… ce n’est pas non plus notre attitude au Maghreb. Il est déjà tellement difficile de parler entre Chrétiens…

Mais je pense qu’il nous faut garder cette attitude de fond, en matière de dialogue, qui me paraît être la plus évangélique, et qui est bien ancrée dans les textes et recommandations conciliaires, ainsi que dans l’attitude et les discours officiels des Souverains Pontifes de notre époque. Je crois même qu’aucune religion du monde n’a recommandé à ce point de nos jours cette attitude de Dialogue.

Mais avec qui ? On ne dialogue pas « avec l’Islam », de même que les Musulmans ne dialoguent pas avec le Christianisme ou avec le Catholicisme. Nous dialoguons avec des musulmans et cela se fait à tous les niveaux. Le plus urgent étant celui de la convivialité.

Il nous faut nous ancrer dans cette attitude avec une patience géologique. Si cela n’était pas, les Eglises du Maghreb ne seraient plus que des aumôneries d’ambassades. Persévérez dans cette ouverture. Des Musulmans n’attendent que cela, et ils attendent beaucoup de l’Eglise Catholique. Référons-nous à la déclaration des « Trente huit », à l’appel des « Cent Trente Huit » récemment parue, à l’invitation du Cardinal Barbarin de la part de l’Imam Gaci d’aller avec lui en Algérie.

La question de la fameuse « réciprocité » ne peut pas être une condition sine qua non… parce qu’elle ne semble pas jaillie de l’Evangile et de l’attitude du Christ. Nous commençons à être vraiment chrétiens à partir du moment où nous persévérons, et cette persévérance est une porte ouverte sur l’Avenir.

Allons donc à la rencontre de l’autre, au nom même de l’Evangile. Bannissons nos peurs qui cachent souvent une ignorance de l’autre. Recherchez ces hommes et ces femmes de bonne volonté qui sont là, chez vous, et voyez quel chemin peut être fait ensemble..

Le Dialogue, c’est l’Evangile aux mains nues en marche vers un autre qui attend de nous que nous fassions une partie du chemin qui conduit et vers Dieu et vers une humanité encore à construire.

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html