DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL.
Octobre 2009


Mgr Claude Rault devant la Maison Généralice des Pères Blancs
au centre P. Gérard Chabanon Supérieur Général



Bien chers Amis,


       

Abbaye de Bellefontaine (France) 1er Nov. 09.


Bien chers Amis,

            En ce jour de la Toussaint, nous avons écouté le cri de Jésus dans les Béatitudes, et l’apôtre Jean décrire en termes imagés ceux qui « viennent de la grande épreuve, qui ont lavé leurs vêtements et se sont purifiés dans le sang de l’Agneau ». 
           
A ces paroles je ne puis que prêter l’oreille après tout ce que j’ai pu percevoir lors de l’
Assemblée Synodale des Evêques d’Afrique. Nous étions plus de 240 évêques et une bonne centaine de laïcs, religieuses, prêtres et religieux venus d’Afrique et des «  Iles adjacentes », pour resserrer nos liens de communion et renforcer notre engagement pour le Continent tout entier.
        
    Ce n’est pas tant cette grande assemblée synodale que je veux rappeler, que toutes ces personnes, Peuple des Béatitudes, toutes ces foules africaines que nous sommes venus porter à notre souci de pasteurs. Cette grande foule « immense que nul ne pouvait dénombrer, foule de toutes les nations, races, peuples et langues », je voudrais que nous l’entendions aujourd’hui. Foule des pauvres de cœur, des doux, de ceux qui pleurent, de ceux qui ont faim et soif de la justice, foule des miséricordieux, des cœurs purs, des persécutés pour la justice… Foule souvent molestée et oubliée… Rendons-nous présents à elle sans pour autant oublier les autres. 

            En cette fête de « Tous les Saints » nous sommes invités à élargir à l’infini l’horizon de la Sainteté, Sainteté souvent réduite à quelques noms de nos calendriers. La comptabilité de Dieu et son sens de la Sainteté dépassent si largement les nôtres ! Ecoutant le chapelet des quelques 270 interventions du Synode pour  l’Afrique, centré sur la réconciliation, la justice et la paix, je ne pouvais pas m’empêcher de faire le lien avec les Béatitudes ! Cette Afrique oubliée, pillée, douloureuse, meurtrie, abusée, prend un autre visage à la lumière de cette déclaration de Jésus. C’est pour cela que je vous invite plus que jamais à regarder vers ce Continent, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, dans toute son étendue.
           
La foule qui se massait autour de Jésus n’était pas différente de celle dont je vous parle.
Son pays était occupé par une armée étrangère. Les dirigeants étaient corrompus, la misère et la pauvreté étaient criantes et résultaient d’un pouvoir confisqué. Le pouvoir religieux lui-même était bien loin de rayonner par sa justice.  Pensons-nous que notre monde ait changé ? Et pourtant, Jésus s’émerveille devant cette foule qui se masse autour de Lui. Derrière ces pauvres, ces doux, ces artisans et paix, ces persécutés pour la justice, Il reconnaît les vrais élus de Dieu. Et Il leur déclare : « Vous êtes les Bienheureux ! » Il ne dit pas une parole en passant, comme pour mettre un onguent sur une plaie. Il leur dit cela parce qu’en Lui, Jésus, Dieu se déclare de leur côté ! Désormais, rejoindre le pauvre, le juste, le doux, l’oublié, le miséricordieux, c’est le rejoindre Lui. C’est auprès de cette foule que nous avons le plus de chance de Le trouver !
           
Les Béatitudes sont un immense cri d’Espérance
. Avant de nous quitter à Rome, nous avons voulu, dans le Message final, faire cet appel au Peuple de Dieu et à tous les cœurs de bonne volonté :
                « Chers frères dans l’épiscopat, chers fils et filles de l’Eglise – Famille de Dieu en Afrique et au-delà. Nous partageons avec vous la solide conviction du Synode : l’Afrique n’est pas abandonnée. Notre destinée est encore entre nos mains. Tout ce qu’elle demande, c’est de disposer d’espace pour respirer et s’épanouir. L’Afrique est en mouvement, et l’Eglise lui procure la lumière de l’Evangile, chemine avec elle. Les eaux ont beau être impétueuses, les yeux fixés sur le Seigneur Jésus, nous parviendrons sains et saufs au port de la réconciliation, de la justice et de la paix. »
      
     
Oui, le Chemin des Béatitudes nous est aussi ouvert. Marchons sur cette voie du vrai bonheur et de la sainteté que nous propose Jésus.


+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles…. Pour rester proches

Nous avons appris le décès brutal de Sr Georgine, de la communauté des sœurs de la Charité Maternelle de Blida. Elle était venue déjà dans notre Diocèse tenir compagnie à Sr Marie Ignace à El Meniaa lors d’une absence de Sr Lutgarde pour des soins médicaux. Nous la savions de santé fragile, mais rien ne pouvait laisser prévoir un départ si rapide ! Nous la portons dans notre prière, ainsi que sa famille et sa Congrégation, très éprouvée par un tel arrachement.

    Notre évêque Claude a rencontré Hélène Perrodon lors de son passage à Paris.Grâce à Dieu, elle retrouve son dynamisme et son beau sourire. Cependant, il est préférable qu’elle ne reprenne pas son travail dans le Diocèse. Nous allons lui rendre son cher Eric, qui a accepté de prolonger pour un mois son séjour parmi nous. Merci à l’un et à l’autre pour leur engagement au service de notre petite caravane ! Que de services rendus, de dépannages de toutes sortes nous avons pu bénéficier de leur part ! Merci pour une si belle amitié partagée ! La DCC nous soutient dans la recherche d’un relais pour ce double poste. Nous remercions ce Service de l’Eglise de France toujours attentif à nous soutenir dans notre engagement auprès du monde algérien.

    Après un départ précipité pour l’Espagne pour un problème cardiaque assez sérieux, Miguel Larburu , P.B de Ouargla, va nous revenir très prochainement.! Il s’en est tiré avec la pose de « stents » au niveau de trois coronaires. Aux dernières nouvelles, sa récupération est très bonne à tous points de vue ! Ravis de te retrouver Miguel… ! en attendant Anselme Tarpaga, tient bien la maison de Ouargla.

Le pélerinage au Hoggar de nos « anciens » s’est fort bien passé, malgré quelques difficultés de transport pour atteindre Tamanrasset. Tous en sont revenus heureux, rayonnants, « rajeunis » ! Merci à la communauté de Tam et à celle d’Assekrem de les avoir si bien accueillis !

Actuellement, Catherine Vincent et Emmanuel Auphan sont partis pour les camps Sahraouis ( à Smara), pour deux projets touchant l’un à la femme et à la petite enfance, l’autre à la formation de moniteurs / monitrices en vue de l’enseignement du français. Nous leur souhaitons plein succès dans leur engagement.

Retour au Père de nos anciens

Le Père Michel Crampon,
Missionnaire d’Afrique (P.B) est décédé le 18 Octobre  à Mours (France) .Enseignant au lycée ou en cours particulier à Ghardaia, Touggourt, Ouargla et dans l’algérois, il est encore très présent à la mémoire de ses anciens élèves qui sont nombreux à demander de ses nouvelles. Nous le gardons  fraternellement dans notre prière

Deux sœurs missionnaires de Notre Dame d‘Afrique (SB), anciennes du Sahara, Sœur Josette Luna (née à Djelfa) et Sœur Simone Bigot, nous ont quittés ces derniers mois. Elles sont toutes deux décédées à Verrières le Buisson (France) le 27 Aout pour la première, et le 28 Septembre pour la seconde. Que le Seigneur les accueille dans sa miséricorde après toutes ces longues années de dévouement au service de l’Eglise d’Algérie !

Calendrier de notre évêque : Novembre 2009

1er : Abbaye de Bellefontaine (France)
2-6 : Session avec les Sœurs de Notre Dame de La Salette à Quézac (Cantal, France)

7 : Retour à Alger – Ghardaia.
9-11 : Rencontre à Alger des évêques d’Algérie.
15-30 : Visite dans le Hoggar.

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html