DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Septembre 2006





Bien chers sœurs, frères et amis.

Voici venu le temps de la reprise et des recommencements après, pour bon nombre d’entre nous, une période de relâche plus au frais, loin de la canicule saharienne. Pour nous aider à cette " reprise " et pour accompagner cette nouvelle étape de notre petite caravane, j’aimerais ressaisir, cette fois-ci et dans les deux autres billets suivants, les trois " convictions " qui ont été retenues à la suite de notre Assemblée Diocésaine. La première touche le cœur de notre vie de relation :

" Ecoute, accueil, gratuité, disponibilité, qualité d’être :
nous puisons cela dans le don du Dieu-Amour.
Et ainsi nous rejoignons l’autre dans la croissance de son humanité "

De retour, ou même demeurés sur place pendant la période estivale, nous saisissons mieux l’importance de nos relations. Nous les ravivons entre nous lors de ce retour, nous nous précipitons sur le téléphone ou chez nos amis. Les sonnettes de nos maisons ne tardent pas à retentir, très vite l’animation reprend dans nos caravansérails. Sommes-nous sensibles au sens profond de cette vie de relation?

Elles portent, pour l’essentiel, sur notre qualité d’être. Notre principale ressource est celle d’être, et d’être en plénitude. Je réentends la parole de Dieu jaillie du buisson ardent et adressée à Moïse : " Je suis celui qui suis ". Et cette expression est souvent utilisée par Jésus dans Saint Jean : " Je suis ". La signification de notre présence s’exprime en effet à travers notre qualité d’être, et d’être-en-relation. Ce que nous avons de meilleur à donner et à recevoir est du domaine de l’être.

Notre nombre est excessivement restreint : nous ne pouvons même pas revendiquer ici au Sahara un statut de " minoritaires ". Mais NOUS SOMMES. Et si nous sommes en vérité et en profondeur des disciples de Jésus, notre existence ne peut pas passer inaperçue.
Notre petit nombre ne peut pas être un alibi pour nous enfermer dans le mutisme, la sclérose et l’immobilisme. C’est bien dans ce que nous sommes, dans cette identité profonde, dans notre relation à Dieu, que nous puisons le sens de nos engagements dans quelque domaine qu’ils soient.
" Nous avons à vivre une qualité d’être et d’amour sans exclusion, que nous puisons comme un don de Dieu dans la prière personnelle et communautaire " disait un groupe de l’Assemblée à ce sujet.

Cette qualité s’exprime dans l’écoute, dans l’accueil, la disponibilité, la gratuité.
Ecoute et accueil du Dieu-Amour révélé en Jésus, et célébré en communauté.
Ecoute et accueil de l’autre, quel qu’il soit, dans son humanité en croissance comme dans son humanité blessée. Il nous est aussi un don de Dieu.

Nous savons qu’écouter l’autre, c’est le faire exister. L’accueillir, c’est lui donner un espace et même un supplément d’être. Ce sont deux actes créateurs, mais qui s’enracinent dans notre vie concrète, et nous savons ce qu’il en coûte concrètement d’être ainsi, à la suite de Jésus, " livré aux mains des hommes " !

Cette gratuité est une marque de l’amour. Nous n’avons pas quelque idée derrière la tête, même si un certain nombre de personnes de notre entourage le pense. Nous ne sommes pas là dans le registre de la stratégie ou de la tactique. Nous avons reçu gratuitement ce que nous sommes. Nous le donnons gratuitement. Ne soyons pas étonnés si cela nous dérange, nous mange, fait jaillir la suspicion ou la méfiance.

Cela nous amène parfois à ne pas faire toujours ce qui nous plaît, ce que nous avions prévu… et à changer nos calendriers... La relation devient alors offrande de nos mains nues et de tout notre être pour que Dieu en fasse ce qu’Il voudra.



+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches


* La prochaine " Lettre du Diocèse " va paraître au cours de la seconde quinzaine de septembre. Elle comportera un fond commun de 16 pages avec les trois autres diocèses, dont une lettre signée des quatre évêques. Un pas de plus dans une collaboration plus effective des quatre Diocèses ! Ce fond commun portera sur le suivi de l’Assemblée Inter Diocésaine de septembre 2004.

* Le P. Ghislain Mulumbu, qui a passé, voici quelque temps déjà, deux années à Ouargla comme stagiaire dans la communauté des Pères Blancs, est tombé très gravement malade au cours de ses congés en famille au Congo RDC. On vient de l’opérer d’une péritonite qui a fait beaucoup de dégâts au niveau de ses intestins. Son état demeure incertain et très grave. Nous le prenons avec foi dans notre prière pour sa guérison. Il devrait, après deux années passées à Tizi Ouzou, partir au Caire pour faire de l’arabe au Centre des Comboniens.

* Le P. Silvano Zoccarato n’a toujours pas pu obtenir son visa. Il est à Rome, attendant avec beaucoup de patience ; d’autres visas sont en attente. Il devait nous rejoindre tout au début de ce mois.

* Maëlys et Jean Michel Jamet sont arrivés à Alger ce lundi 4. J’ai eu la joie de les accueillir à l’aéroport. Ils resteront une ou deux journées, le temps de faire connaissance avec la capitale, et ils partiront pour Tamanrasset où ils sont attendus. Ils seront rejoints dans quelques jours par Marthe Lefèvre, qui viendra donc habiter la maison des Petites Sœurs de Jésus.

* Le Fr. Antoine Châtelard a perdu son plus jeune frère, peu de temps après son passage en France. Nous lui sommes proches par l’amitié et la prière.

* Lors de mon séjour en Tunisie pour la retraite des SMNDA (Srs Blanches), j’ai pu voir la Pte Sr Vesna, qui est nommée à Tunis et va pouvoir commencer l’arabe à Bourguiba School. Elle vous salue tous.

* Après une bonne douzaine d’années passées, d’abord comme conseillère, puis comme Responsable Générale des Petites Sœurs de Jésus, Pte Sr Raymonde Andrée nous est redonnée ! Elle va rejoindre Béni Abbès, elle en est tout heureuse, et nous avec elle !

* Sr Marie Christine doit avoir une nouvelle séance de laser pour l’un de ses yeux ces jours-ci. Après un temps nécessaire de convalescence, elle compte être de retour à la fin de septembre. Elle y prendra à mi-temps le service du secrétariat du nouvel évêché, désormais bien équipé. Cécile sera là pour lui passer les consignes.

* Bienvenue à Sr Monique Pouyez qui doit nous arriver à Ghardaia au début de ce mois ! Peu à peu la communauté des Sœurs va se renforcer.

* Alain et Cécile Mignot vont devoir retarder un peu leur retour pour permettre à Alain une bonne et nécessaire convalescence. Les nouvelles sont bonnes ! Ils ont pu rencontrer Jean Michel et Maëlys et participer à leur envoi dans leur paroisse. Nous étions bien représentés !

* Emmanuel Auphan, après avoir mis en piste Jean Michel et Maëlys, va prendre la suite d’Alain dans le service de l’économat diocésain à partir du 20 septembre. Merci de tout cœur d’avoir accepté cette nouvelle responsabilité !

*Calendrier.
Je viens de donner une retraite de 8 jours à Tunis pour les Sœurs Blanches. Une belle occasion de revoir le P. Maroun, nouvel évêque de Tunis ! Actuellement à Alger pour une session de 3 jours avec les jeunes Sœurs SMNDA, je vais retrouver Ghardaïa le 5 pour 3 jours ! Du 9 au 25, je serai à Rome pour un séminaire à l’intention de… 99 nouveaux évêques ! Je profiterai de ce séjour pour visiter un certain nombre de Responsables de Congrégations religieuses présentes dans notre Diocèse. Je suis aussi invité pour le Chapitre Général des " Sœurs de l’Immaculata " intéressées par une fondation. Un rendez-vous à ne pas manquer !