DIOCESE DE LAGHOUAT - GHARDAIA .
BILLET MENSUEL. Septembre 2008


en lien avec l' Immigration africaine,
Europe & Maghreb
la détresse des Migrants

Prière du carmel St Joseph, Communauté de Saint Guilhem-le-Désert (F-Hérault)

 

Bien chers Amis

Cette reprise de septembre marque toujours une nouvelle étape dans le rythme de notre vie et de nos engagements. Pour tout le monde, avec ou sans petit cartable, c’est la rentrée !
          Pour nos amis musulmans, vient de s’ouvrir le mois de Ramadan. Ici, en Algérie, la préparation de ce temps de jeûne, de prière et de joie familiale reste endeuillée par les cruels attentats survenus dans le Nord du pays. Il faut le redire, ces événements endémiques ne sont ni des épiphénomènes, ni des fatalités. Ils ne sont pas le fait d’un hasard malheureux, mais bien téléguidés par des commanditaires invisibles, aux intentions bien précises : « terroriser », c’est à dire faire peur. Et la peur est d’autant plus forte qu’elle s’inscrit dans un «non savoir » sur l’origine de ces commanditaires !

Par ailleurs, devant une vie de plus en plus difficile, une certaine morosité continue de s’installer dans notre société. Le désir de quitter le pays se fait toujours sentir : les « harragas » (jeunes ou adultes qui risquent la traversée de la Méditerranée sur de frêles esquifs) continuent de braver la mer et les gardes-côtes. Ils viennent maintenant rejoindre les « migrants subsahariens » déjà rompus à cette traversée dangereuse. Leur aventure nous paraît parfois aussi suicidaire que celle des kamikazes. C’est le même désespoir qui les ronge ! Comment nous montrer solidaires de ces familles qui commencent ce mois sous le poids d’une vie de plus en plus difficile à porter ? Le danger serait de s’habituer à ces situations dramatiques en en prenant son parti , ou encore de nous laisser gagner à notre tour par la morosité et le cafard. Ce serait alors la mort de l’Espérance ! Des milliers d’hommes et de femmes continuent de s’affronter aux défis de leur dur métier de vivre avec un courage et un entrain qui réveillent nos raisons de ne pas baisser les bras. Et c’est souvent chez les plus pauvres que l’abandon à Dieu et l’espérance au quotidien sont les plus vivaces. Et n’est-ce pas sur cette piste que nous conduisent le message et la vie de Jésus ?

Un événement important vient de marquer la vie de notre Eglise d’Algérie : une session sacerdotale de quatre jours a réuni près de 70 prêtres de nos quatre Diocèses. Nous étions aidés par le P. Rafiq Khoury, prêtre palestinien.
     Le thème central en était l’Eucharistie. Il peut paraître curieux que des prêtres aient besoin de se « dépoussiérer » pour renouveler leur regard sur ce qu’ils célèbrent et qui demeure l’axe de leur vocation ! Il ne s’agissait pas tant « d’astiquer nos liturgies » (encore que ce ne soit pas inutile…), que de nous pencher avec sérieux sur le sens de ce que l’Eucharistie nous fait vivre ici et maintenant. Nous l’avons découvert une fois de plus : la qualité de notre Eucharistie, célébrée et vécue dans toutes ses dimensions, dépend en grande partie de la qualité de notre don à Dieu et de notre engagement au milieu de ce peuple.
Nous ne célébrons jamais seuls, mais dans un lien profond, charnel avec le peuple au milieu duquel nous vivons. Le pain et le vin que nos offrons sont chargés « du travail et de la peine du monde ». Là est la « matière première » de notre offrande. Et nous pouvons, en retour, communier à un Don chargé d’une Présence Divine qui prend saveur de réconfort, de force, et de nourriture pour reprendre la route.      
     Ramadan,  violences, désespoirs, joies, espérance, tout peut se vivre dans une autre dimension que celle du « dégoûtage » et de la désespérance. Par et dans l’Eucharistie, notre vie prend le goût de la vie partagée et de l’espérance sans cesse renouvelée pour l’avènement d’un monde nouveau.

+ Claude, votre frère évêque.


Nouvelles… pour rester proches

Nous attendons toujours avec impatience l’arrivée des  nouveaux permanents : Béatrice  Guillermin, Eric et Hélène Perrodon. Les dossiers ont été déposés, nous attendons le retour favorable des visas tant attendus !

Michel Ouedraogo (du Burkina Faso), stagiaire promis pour Ghardaia, a lui aussi une panne de visa pour le moment.

Une Petite Sœur de Jésus (du Vietnam), destinée à notre Diocése, est, elle aussi en attente de visa à Paris. Espérons. !!

Le Père LeClerc (El Goléa) a été opéré le 21 Août à Paris comme prévu. Les nouvelles sont bonnes. Son visa de retour dépend cette fois-ci de son chirurgien ; il attend avec patience et va sans doute aller visiter famille et amis pour adoucir son attente.

Anselme Tarpaga a rejoint sa communauté (PB) de Ouargla. Bienvenue à lui  et bonne « réacclimatation » dans cette partie du diocèse qu’il connaît bien !

Dix prêtres du Diocèse ont participé à la « SIMO » (Session Interdiocésaine pour Ministres Ordonnés). Ce fut un beau et bon temps de partage, de convivialité et aussi de travail ! Vous en aurez dès que possible des retombées grâce à un CD qui reprend les principales interventions du Père Rafiq et des invités. Il sera disponible au Secrétariat de l’Evêché. Plus tard un livret de ces conférences et interventions sera disponible. Sr Marie Christine a beaucoup travaillé pour cela au niveau du Secrétariat de la Session. Merci pour sa précieuse disponibilité.

 Sr Tharcilla, qui a déjà beaucoup œuvré pour la nouvelle fondation des Sœurs de la Charité Maternelle à El Goléa, est rappelée au Congo par sa Congrégation. Qu’elle soit remerciée pour son travail et son dévouement ! Nous lui souhaitons une bonne mission là où elle est envoyée.

Pte Sr Hénia, elle aussi vient de quitter notre diocèse et sa communauté  pour rejoindre Alger. Une nouvelle expérience, une nouvelle étape s’ouvrent devant elle. Elle n’oubliera sûrement pas la Fraternité ni les amis de Touggourt où elle a donné le meilleur d’elle-même. Nous la reverrons à coup sûr : les Petites Sœurs ont, elles aussi, une vocation au voyage… !


Calendrier de notre évêque.

Du 1er au 3 septembre : visites et rencontres diverses à Alger.
Du 3 au 15 septembre : séjour en France. Lyon : visite à nos Sœurs d’Adrar.      La Salette (6-11) : retraite pour des Laïcs.
Paris (11-15 / 9)   : Démarches diverses : DCC, Secours Catholique, …..
Retour à Ghardaia le 16 au matin.

Pendant la seconde quinzaine de septembre : Projet de visites à Ouargla, Touggourt et El Goléa.
En fin septembre : réunion du Conseil élargi et du Bureau Caritas.
In shâ Allah !

***********

Le soleil à travers un vitrail de l'abbaye de St Guilhem-le-désert

Pour plus :

http://amisdiocesesahara.free.fr/index.html