Nouvelles
Texte Pris sur le site AGENCE Fides

VATICAN - Discours du Pape aux Evêques d'Afrique et d'Europe : l'Eglise sur les deux continents « est vivante, elle grandit et elle n'a pas peur d'accomplir sa mission évangélisatrice »

Cité du Vatican (Agence Fides) - « Votre Symposium vous a donné l'occasion de réfléchir aux problèmes de l'Eglise sur les deux Continents. Certes, ils ne manquent pas et sont parfois importants mais, d'autre part, ils sont également la preuve que l'Eglise est vivante, qu'elle grandit et qu'elle n'a pas peur d'accomplir sa mission évangélisatrice. C'est pourquoi, elle a besoin de la prière et de l'engagement de tous les fidèles ». C'est ce qu'a souligné le Saint-Père Benoît XVI au cours de l'audience accordée le 16 février aux participants au Symposium du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) et du Symposium des Conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SECAM) qui s'est tenu ces jours-ci à Rome sur le thème : «

L'évangélisation aujourd'hui : communion et collaboration pastorale entre l'Afrique et l'Europe. L'homme et Dieu : la mission de l'Église d'annoncer la présence et l'amour de Dieu ». Dans son discours, le Souverain Pontife a réaffirmé que « l'Evangélisation est partie intégrante de la vocation de tous les baptisés, qui est vocation à la sainteté. Les chrétiens qui ont une foi vive et sont ouverts à l'action de l'Esprit Saint deviennent témoins par leurs paroles et par leur vie de l'Evangile du Christ. Une responsabilité particulière est cependant confiée aux Pasteurs ».

En rendant grâce à Dieu « pour les fruits spirituels dérivant des rapports d'amitié et de coopération entre les communautés ecclésiales des deux Continents, le Pape a déclaré : « A partir de milieux culturels, sociaux et économiques différents, vous avez valorisé la tension apostolique commune pour annoncer à vos peuples Jésus Christ et Son Evangile, dans le style de « l'échange des dons ». Continuez sur ce chemin fécond de fraternité très active et d'unité d'intentions, élargissant toujours davantage les horizons de l'évangélisation ». Il a ensuite recommandé de « conserver présent à l'esprit le lien fondamental existant entre foi et charité afin qu'elles s'illuminent réciproquement dans leur vérité ».

En ce qui concerne par ailleurs les défis actuels que les Evêques des deux continents doivent relever, Benoît XVI a cité en premier lieu l'indifférence religieuse dans un contexte sécularisé et souvent hostile à la foi chrétienne. « Un autre défi lancé à l'annonce de l'Evangile est l'hédonisme qui a contribué à faire pénétrer la crise des valeurs dans la vie quotidienne, dans la structure de la famille, dans la manière même d'interpréter le sens de l'existence. Un symptôme d'une situation de grave malaise social est par ailleurs le déferlement de la pornographie et de la prostitution ». Le Souverain Pontife a exhorté dans tous les cas à ne pas se décourager, comptant sur la réalité que « le Christ ressuscité est toujours avec nous » et que, « dans les sociétés d'Afrique et d'Europe, de nombreuses bonnes forces sont présentes ».

Parmi les recommandations adressées à l'Episcopat des deux continents, le Saint-Père a mis la famille au centre de l'attention des Pasteurs, en tant qu'Eglise domestique : « elle est également la plus solide garantie en vue du renouvellement de la société ». Il a également mentionné la promotion des vocations sacerdotales et de consécration spéciale, la direction des jeunes (« suivez avec une attention particulière leur croissance humaine et spirituelle, encourageant également les initiatives de bénévolat qui peuvent avoir une valeur éducative ») et la promotion de « toute forme de culture authentique » de manière à ce que « la lumière de l'Evangile s'insère dans le tissu culturel en l'élevant et en faisant féconder ses richesses ». (SL) (Agence Fides 17/02/2012)

 


 




AGENCY Fides

VATICAN - The Pope to the African and European Bishops: the Church in the two continents "is alive, she is growing, and is not afraid to carry out her evangelizing mission"

Vatican City (Agenzia Fides) - "Your symposium has given you the chance to reflect upon the problems of the Church on the two continents.Certainly, they is no lack of difficulties, and some of them are great; yet they are also proof that the Church is alive, that she is growing, and is not afraid to carry out her evangelizing mission. To do this, she needs the prayer and commitment of all the faithful": Pope Benedict XVI underlined during a hearing on February 16 to the participants in the Simposium of the Council of the European Episcopal Conferences (CCEE) and the Symposium of Episcopal Conferences of Africa and Madagascar (SECAM/SCEAM), which was held recently in Rome on the theme: "Evangelization today: pastoral communion and cooperation between Africa and Europe. Man and God: the Church's mission to proclaim the presence and love of God". In his speech, the Pontiff reiterated that "evangelism is part of the vocation of all the baptized, which is a vocation to holiness. Christians who have a living faith and are open to the Holy Spirit become witnesses in word and life of the Gospel of Christ. The Pastors, however, are given a special responsibility".

Giving thanks to God "for the spiritual fruits of the relations of friendship and cooperation between the ecclesial communities" with regards to the two Continents, the Pope said: "Starting from cultural, different social and economic backgrounds, you have enhanced the common apostolic tension to announce to your people Jesus Christ and his Gospel, in the style of 'gift exchange'. Continue this fruitful road to brotherhood and unity of industrious purpose, increasingly broadening the horizons of evangelization". So he recommended to "keep in mind the essential link between faith and charity, because they illuminate each other in their truth."

Looking at the current challenges that the Bishops of the two continents are facing, Benedict XVI quoted primarily religious indifference, in a secularised environment often hostile to the Christian faith. "Another challenge for the proclamation of the Gospel is hedonism, which has helped to make the crisis of values penetrate into daily life, in family structure. Another symptom of serious social malaise is the spread of such things as pornography and prostitution, "The Pontiff urged not to be discouraged, however, counting on the fact that "the risen Christ is always with us".

Among the recommendations addressed to the Episcopate of the two continents, the Holy Father reiterated the central role the family plays in pastoral care because it is " the firmest guarantee for the renewal of society"; therefore the promotion of vocations to priesthood and consecrated life, the care of young people ("follow with special attention their human and spiritual growth, encouraging also voluntary initiatives which can have educational value"), and the promotion of "every form of authentic culture" so that "the light of the Gospel enters the cultural fabric elevating it and making its riches fruitful." (SL) (Agenzia Fides 17/2/2012)