Journal d'Afrique Centrale - R.D.C.
du 12 au 27 Décembre 2010
n°161


Chronique réalisée par Luc de l'Arbre

 

 

Dimanche 12 décembre.

Kinshasa: réactions de Kamerhe, Ruberwa, Ne Muanda Nsemi au congrès de l'UDPS. L'Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS a ouvert samedi 11 décembre son tout premier congrès national à Kinshasa. A cette occasion, Etienne Tshisekedi président national de l'UDPS a appelé les militants de son parti politique et l'opposition à l'unité. Présentes à cette cérémonie, plusieurs personnalités politiques notamment, Vital Kamerhe, président honoraire de l'Assemblée nationale, Ne Muanda Nsemi, président du parti Bundu dia Mayala et Azarias Ruberwa, président national du RCD. Ils ont tous réagi à l'appel d'Etienne Tshisekedi. Vital Kamerhe applaudi le discours du leader de l'UDPS. Mais il dit attendre le moment venu pour publier sa stratégie électorale: L'ancien vice-président de la république et président national du RDC Azarias Ruberwa, réagit comme Vital Kamehre. Il se prononcera avec précision le moment venu: Une autre réaction est celle de Ne Muanda Nsemi, député national et président du parti Bundu dia Mayala. Ce dernier se réjouit du discours de Etienne Tshisekedi et se dit même prêt à encourager l'opposition à retenir le leader de l'UDPS comme son candidat à la présidentielle si nécessaire. (Radio Okapi)

Kamina: début du procès de 4 trafiquants et 1 officier Fardc. Le procès en flagrance qui oppose le ministère public à un groupe des quatre trafiquants et un lieutenant des Fardc a débuté samedi 11 décembre au tribunal militaire de Kamina. Les trafiquants sont poursuivis pour avoir incité des militaires à la fraude, tandis que l'officier de l'armée, lui, est accusé de violation de consignes. Ce procès fait suite à l'opération de contrôle des marchandises chargées frauduleusement sur le train de luxe de la Société nationale des chemins de fer du Congo, SNCC. Mercredi 8 décembre, cette entreprise y a découvert 120 tonnes des marchandises chargées frauduleusement. Les quatre trafiquants voyageaient à bord du train de luxe " Palme d'or " de la SNCC. Ce train est parti de Lubumbashi le 3 décembre dernier pour Kindu dans le Maniema. Ces quatre personnes sont accusées d'utiliser les militaires Fardc pour que ces derniers leur facilitent le chargement frauduleux de leurs marchandises sur le train voyageur. Le 5e prévenu est un lieutenant Fardc. Il est poursuivi pour avoir facilité cette fraude et pour violation de consignes. Selon le directeur de la SNCC à Lubumbashi, cette fraude fait perdre à l'entreprise plus de 20 mille dollars américains. Il précise que les agents de la société complices devront également répondre de leurs actes. Pendant ce temps, un autre train voyageur est arrivé à Kamina samedi, en provenance de Kananga. La SNCC y a découvert près de 40 tonnes de marchandises embarquées frauduleusement, dans des bidons d'alcool, de l'huile de palme et des bananes plantains. (Radio Okapi)

Kisangani: 60 officiers Fardc formés au respect des droits de l'homme. Le commandant de la 9è région militaire a exhorté samedi 11 décembre à Kisangani les soixante officiers des Fardc de la 9è région à faire respecter au sein de leurs troupes les droits humains en temps de guerre, à l'issue d'un séminaire de formation de quatre jours sur les droits humains. Selon le général Jean-Claude Kifwa, cette formation entre dans le cadre de la réforme des Fardc pour une armée responsable.

RDC: le parlement adopte le projet de loi sur l'aviation. La commission paritaire Assemblée nationale-Sénat a fini ce samedi 11 décembre les travaux d'harmonisation de la loi relative à l'aviation civile. Les textes qui régissent l'aviation civile en RDC sont devenus lacunaires face au développement prodigieux du droit international aérien. Pour la commission, la nouvelle loi fait obligation aux navigateurs aériens d'obtenir une licence d'exploitation ainsi qu'un certificat de transporteur aérien. Elle oblige aussi les transporteurs de protéger les passagers victimes d'un refus d'embarquement et aussi d'être disponibles à la conduite des enquêtes sur les accidents et incidents d'aviation comme cela se passe sous d'autres cieux. Le nombre important d'accidents enregistrés dans ce secteur exige des mesures pour redresser la situation face à l'embargo qui frappe la plupart des compagnies aériennes congolaises. Cette loi relative à l'aviation civile sera sans doute votée lors de la prochaine séance. (Radio Okapi)

Nord-Kivu: 58% de nouveau-nés nourris exclusivement au sein jusqu'à 6 mois. Une enquête des acteurs de la santé, révèle que 58% de nouveau-nés sont exclusivement nourris au sein jusqu'à l'âge de 6 mois au Nord-Kivu. L'inspection provinciale de la santé, qui se félicite de ces résultats, indique que beaucoup reste à faire pour les maximiser. Ces résultats ont été annoncés samedi 11décembre à Goma, à l'occasion du lancement de la semaine d'allaitement maternel et dont le thème retenu est: "Allaitement maternel, dix pas, une condition après une autre sur le chemin des amis des bébés."

Conflit de succession à Mahagi, des dizaines de maisons incendiées. Un calme précaire est revenu, depuis samedi 11 décembre dans la collectivité de Wagungu à Mahagi-Port, après les scènes de violences entre les membres de la famille régnante de cette entité coutumière. Selon le coordonnateur de la commission justice et paix du territoire de Mahagi, vingt maisons ont été incendiées avec tous leurs effets et une dizaine de personnes arrêtées par les éléments de la police.

RDC: VIH/Sida, vives inquiétudes de Médecins sans frontières. Le conseil d'administration du Fonds mondial doit s'ouvrir ce lundi 13 décembre à Genève. Ce conseil doit décider des Etats bénéficiaires de subventions financières du programme round 10 visant à lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Dans un communiqué Médecins Sans Frontières (MSF)/ Belgique note que la RDC, comme plusieurs autres pays en développement touchés par le VIH/ Sida, risque de se voir partiellement ou totalement éjecté de l'actuel round 10 du financement du fonds mondial. Ce qui, estime l'organisation, serait catastrophique pour le pays.

Lundi 13 décembre.

UDPS: vers l'entérinement de la candidature de Tshisekedi à la présidentielle de 2011. L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) clôture son premier congrès ce lundi 13 décembre à Kinshasa. Le programme commencé depuis samedi dernier prévoit la désignation, à la fois, du président national de l'UDPS et son candidat à la présidentielle de 2011. Le congrès devra valider la candidature d'Etienne Tshisekedi. Environ cinq mille membres participent à ce congrès, qui enregistre tout de même l'absence de quelques cadres bien connus de ce parti.

Haut-Uele: la présence des Mbororo inquiète les habitants de Dungu et de Niangara. Le SOS est lancé par les organisations de la société civile de ces territoires. Des éleveurs Mbororo en provenance du Soudan ont envahi le poste d'encadrement de Doruma avec la complicité de certaines autorités coutumières qui leur livrent des autorisations de vente de leur bétail moyennant perception d'argent et de vaches, précise le président de la société civile de cette localité.

La situation humanitaire en Ituri et dans le Haut-Uele s'améliore, selon Ocha. L'effectif de déplacés en Ituri a baissé de 24% et de 5% dans le district du Haut-Uele par rapport à 2009, selon un rapport du bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha). Cependant, pour Jean Charles Dupin, le responsable de cette organisation en Ituri, il ne s'agit là que d'une petite amélioration. Les besoins restent énormes, dit-il, pour améliorer les conditions de vie de ces déplacés et assurer la protection des civils. Environ 450 000 déplacés ont été enregistrés au début de 2010, notamment dans les deux districts, a précisé la source. Ils sont actuellement estimés à 395 000, soit 55 000 de moins. Ocha rappelle que la plupart de ces personnes avaient fui les attaques des rebelles ougandais de la LRA dans les territoires de Dungu, Ango, Niangara et Faradje dans le Haut Uele et le Bas Uele. Au cours de ces attaques, 245 civils avaient été tués alors que 160 adultes et 113 enfants enlevés depuis janvier 2010, a indiqué Jean Charles Dupin. Par contre, les incursions des miliciens actifs en territoire d'Irumu n'ont pas provoqué de mouvements intenses de déplacement des civils pendant la même période, relève-t-il. (Radio Okapi)

Mbuji-Mayi : 10 morts et des cas de rechute des PVV signalés après la fermeture de AmoCongo. Dans une correspondance au maire de la ville de Mbuji-Mayi, l'association des bénéficiaires des soins de l'ONG AmoCongo, dix personnes séropositives prises en charge par cette structure sont mortes faute de soins. L'état de santé de dix autres va de mal en pis. Et cela deux semaines seulement après la fermeture du centre de traitement en ambulatoire de cette l'ONG. Ainsi, les personnes vivant avec le VIH/Sida, les PVV, crient à leur abandon.

Mardi 14 décembre.

Les prix des produits de première nécessité en hausse à Kinshasa. Les produits alimentaires se font rares sur les marchés de la capitale de la RDC. Cette rareté entraîne la flambée des prix. Une ronde dans les marchés de Kinshasa traduit cette réalité. La semoule de maïs de 25 kg, don du Japon à la RDC livrée aux grossistes, est passée de 9 mille (10 USD) est à 24 mille Francs congolais (26.6 USD). Le sac de riz de 25 kg est passé de 19 000 (21.1 USD) à 25 000 Francs congolais (27.7 USD). Le poisson est rare. Là où on en trouve, son prix a beaucoup augmenté. Le carton de chinchards 20 plus qui se vendait à 66 000 Francs congolais (73.3 USD), revient aujourd'hui à 85 500 Francs congolais (95 USD). Les cartons de poisson en provenance de Brazzaville sont vendus à 90 000 Francs congolais (100 USD). Pour les spécialistes du marché, cette pénurie et la hausse qui s'en suit seraient entretenues par les importateurs, sachant que la demande en vivres a toujours augmenté à la veille des fêtes de fin d'année. (Radio Okapi)

Maniema: interdiction de capturer et de commercialiser le perroquet. C'est une mesure du gouvernement provincial que le ministre provincial de l'Environnement, conservation de la nature et tourisme tient à faire appliquer. Tous les services étatiques de la province doivent y contribuer : la capture et la commercialisation des perroquets sont interdites sur l'ensemble de la province du Maniema.

Bunia: les transporteurs ougandais et kenyans se plaignent de la courte durée des visas congolais pour leur séjour en Ituri. La DGM (Direction générale de migration) accorderait aux transporteurs en provenance du Kenya et de l'Ouganda des visas ne dépassant pas huit jours pour leur séjour en Ituri. Ces derniers s'en plaignent parce que, disent-ils, ce délai expire souvent avant que leurs détenteurs n'atteignent la destination.

Coup d'envoi de la campagne contre le tétanos maternel et néo-natal au Sud-Kivu. Une campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néo-natal a été lancée ce mardi 14 décembre à Bukavu. Plus de 200 femmes et une centaine de filles en âge de procréer, sont concernées par cette campagne qui s'étend dans huit zones de santé, sur les trente quatre que compte la province du Sud-Kivu.

L'Asadho appelle Kabila à créer un observatoire public de la magistrature. La demande de l'Association africaine des droits de l'homme (Asadho) est basée sur plusieurs plaintes dénonçant la conduite indigne de certains magistrats. Dans un communiqué publié lundi 13 novembre, l'Asadho a demandé au président de la RDC, Joseph Kabila de mettre en place un observatoire public de l'activité des magistrats congolais. Le but: permettre aux citoyens congolais d'accéder à la justice en toute équité.

Vital Kamerhe démissionne de l'Assemblée nationale, du PPRD et crée l'UNC, parti d'opposition. L'élu de Bukavu quitte l'Assemblée nationale aussi le PPRD, Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie. Il fait désormais partie de l'UNC, Union pour la nation congolaise, parti nouvellement créé et déclaré de l'opposition. C'est ce qui ressort de la toute première matinée politique de ce nouveau parti, tenue ce mardi 14 décembre au quartier GB à Kinshasa.

Goma: l'évêque Mbala de l'ECC/Nord-Kivu blessé et son épouse tuée dans une attaque. Des hommes armés cagoulés ont attaqué le domicile de Monseigneur Levy Mbala Milenge, évêque président de l'Eglise du Christ au Congo, ECC/Nord-Kivu, dans la nuit de lundi 13 décembre à Goma . Ils ont blessé grièvement l'homme de Dieu et tué son épouse à coups de baïonnettes. L'évêque Mbala est dans le coma, d'après le témoignage de son directeur de cabinet, le pasteur Gilbert Banywesize.

Mercredi 15 décembre.

Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi investi candidat de l'UDPS. Cette résolution a été rendue publique mardi 14 décembre à la clôture du 1er congrès de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Ce choix se justifie par le leadership qu'incarne le président de ce parti et par la nécessité d'imposer une alternance politique en RDC, en vue d'opérer un changement dans la gouvernance, indique le bureau politique de l'UDPS.

L'Ex-président du parlement est candidat à la prochaine présidentielle. Après avoir démissionné du parti présidentiel, l'ex-président de l'Assemblée nationale Vital Kamerhe a annoncé sa candidature dans les rangs de l'opposition à la prochaine présidentielle de 2011. Alors qu'il est l'un des fondateurs du PPDR (au pouvoir) et a largement contribué à la victoire de l'actuel chef d'État Joseph Kabila en 2006, M Kamerhe s'est dit "désillusionné et abusé" par "la gestion calamiteuse des affaires de l'État". L'ancien président de l'Assemblée nationale avait été obligé à démissionner après avoir condamné l'entrée de troupes militaires rwandaises dans l'Est du Congo en vertu d'un accord passé à l'insu des parlementaires par les exécutifs de Kinshasa et Kigali pour combattre les rebelles hutus rwandais au Kivu. M Kamerhe a fait part de son intention d'unir les forces de l'opposition pour proposer un programme de réformes et privilégier "des élections libres et démocratiques" et "préserver la Constitution et le mode de scrutin présidentiel et législatif". (Misna)

Affaire Tungulu: le juge belge se déclare incompétent. Le juge belge du Tribunal de première Instance de Bruxelles s'est déclaré, lundi 13 décembre, incompétent pour trancher l'affaire qui oppose la RDC à la veuve d'Armand Tungulu, Mme Nzomina. L'ordonnance d'un autre juge belge qui enjoignait l'Etat congolais de restituer et de rapatrier en Belgique la dépouille mortelle d'Armand Tungulu sous peine d'une astreinte de 25 000 euros par jour de retard tombe caduque. Armand Tungulu avait lancé une pierre sur le cortège du président congolais Joseph Kabila le 19 septembre à Kinshasa. Selon la version officielle, Armand Tungulu s'est suicidé au cachot de la garde présidentielle avec un fil de sa taie d'oreiller. (Radio Okapi)

Equateur : les jeunes gens de Bobala persécutent des personnes âgées accusées de sorcellerie. Les jeunes de Bobala, village situé à 40km de Lisala, à l'Equateur se livrent à la justice populaire. Ces jeunes gens persécutent des vieillards qu'ils accusent de sorcellerie. Le week-end dernier, trois personnes de troisième âge sont tombées dans le piège.

Ngandajika: crocodiles et hippopotames multiplient des attaques contre les villageois. Les populations des localités de Ngandajika sont apeurées. Elles ne se rendent plus aux rivières qui bordent le territoire. Difficile pour elles d'entreprendre quelque activité le long de ces cours d'eau infestées des crocodiles et des hippopotames. Elles se contentent de l'eau de pluie pour les travaux ménagers.

Nouvel allié de l'AMP, le CNDP tient toujours à l'accord de paix. Après avoir annoncé son adhésion à l'alliance pour la majorité présidentielle (AMP) le week-end dernier, le congrès national pour la défense du peuple (CNDP) déclare tenir toujours au respect de l'accord de paix du 23 mars 2009. Cet accord a été signé entre le gouvernement et le CNDP. Philippe Gafishi Ngangu, du CNDP, a affirmé que l'adhésion de son mouvement à l'AMP n'excluait pas la mise en œuvre intégrale et effective des accords de paix de Goma. Au terme de l'accord, le CNDP s'engageait : - à intégrer ses éléments de police et ses unités respectivement dans la police nationales congolaise et les Fardc ; - à se muer en parti politique et à remplir les formalités légalement requises à cette fin ; - à poursuivre dorénavant la quête des solutions à ses préoccupations par des voies strictement politiques et dans le respect de l'ordre institutionnel et des lois de la république. En vue de faciliter la réconciliation nationale, le gouvernement congolais s'engageait notamment à promulguer une loi d'amnistie couvrant la période allant de juin 2003 à la date de sa promulgation. Philippe Gafishi Ngangu avoue que beaucoup de choses ont été déjà faites, sans les citer. Mais affirme qu'il reste encore beaucoup à faire pour aboutir à une paix durable. (Radio Okapi)

Plan d'action humanitaire 2011: 4,3 millions USD pour le territoire d'Ango. La communauté humanitaire a alloué quatre millions trois cent mille dollars américains pour faire face aux besoins humanitaires dans le district du Bas-Uélé, principalement dans le territoire d'Ango, en province Orientale. Ce chiffre a été révélé, mardi 14 décembre par le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Bunia, au cours d'un point de presse.

A l'approche des fêtes de fin d'année, la Monusco renforce sa présence militaire. La Monusco renforce l'action de ses troupes en RDC pour la période de fin d'année, a déclaré son porte-parole militaire intérimaire, le lieutenant colonel Mamadou Gaye, mercredi 15 décembre à Kinshasa lors de la conférence de presse hebdomadaire de cette mission onusienne. Plusieurs dizaines de casques bleus seront mis à contribution selon les besoins, pour décourager toute exaction des groupes armés sur les populations congolaises pendant la période de fin d'année.

Sommet de Lusaka: certification des ressources forestières, Kabila en appelle à la bonne volonté des pays voisins. Un sommet spécial des chefs d'Etat de la région des Grands Lacs s'est ouvert ce mercredi 15 décembre dans la matinée à Lusaka (Zambie). Ils se sont réunis à huis clos pour avaliser un processus de contrôle des ressources naturelles dans la région.

La DGRAD/ Kisangani lance la campagne de sensibilisation sur le civisme fiscal. La campagne qui s'étendra sur quatre mois vise à conduire les assujettis à payer librement et volontairement les taxes dues au trésor public en évitant les fraudes. La direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participation (DGRAD) a lancé cette campagne, mardi 14 décembre, à Kisangani, capitale de la Province orientale. Le Directeur général adjoint de la DGRAD, Pascal Kasereka, a expliqué que l'opération concernait les agents de la DGRAD, les opérateurs économiques ainsi que les institutions bancaires chargées de la collecte des taxes. Cette sensibilisation, a-t-il indiqué, devra amener les agents de la DGRAD à mieux faire leur travail et à s'abstenir de tout acte de détournement des fonds. (Radio Okapi)

Jeudi 16 décembre.

Lusaka: les chefs d'Etat adoptent la certification des ressources naturelles dans les Grands Lacs. Les chefs d'Etat de Grands Lacs ont convenu, au terme de leur sommet du mercredi 15 décembre à Lusaka, de combattre l'exploitation et le commerce illicite des ressources naturelles dans leur région. Parmi les outils déjà proposés figure un certificat similaire à celui utilisé contre le diamant de sang. Désormais, chaque détenteur ou exportateur des ressources naturelles devrait présenter ce document pour certifier que celles-ci ne viennent pas d'une zone de conflit. Cette mesure est de nature à couper les finances des groupes armés qui violent et pillent les populations. Les onze pays, dont la RDC, s'engagent à répondre également aux règles de transparence dans la chaîne de commercialisation des minerais. L'engagement des chefs d'Etat a été bien accueilli par les participants à ce sommet, qui l'ont marqué par des applaudissements après les discours et la signature de la déclaration finale. Le sommet suscite de l'espoir et, peut-être trop, face aux populations de la région. C'est ce qu'explique Kenedy Walusala, venu du Kenya pour représente les jeunes des Grands Lacs : "Notre profit sera de voir que l'argent des mines est connu et bien géré. Que les jeunes ont de l'emploi et que les femmes ne soient plus violées dans les zones minières." Pour sa part, John Kanyoni a représenté les comptoirs des minerais au Nord-Kivu à ce sommet. Il espère que la nouvelle déclaration aidera à lever la suspension de l'exploitation artisanale décrétée depuis trois mois au Kivu : "Ça fait pratiquement plus de trois mois que nous avons même de l'eau bloquée a Goma. Maintenant qu'ils ont signé la déclaration, nous espérons que si la suspension décrétée par le chef de l'Etat est levée, les choses vont aller très vite." Il y a aussi de l'espoir à la Conférence Internationale sur la région de Grands Lacs, qui va patronner la certification des minerais. Sa patronne, Liberata Mulamula, attend maintenant que les pays agissent. Elle est consciente que ça prendra du temps pour s'approcher de l'exploitation illégale zéro. (Radio okapi)

Le départ de Kamerhe n'inquiète pas l'AMP, selon Koyagialo. Le départ de Vital Kamerhe du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD) et de l'Assemblée nationale, n'inquiète pas l'Alliance de la majorité présidentielle (AMP), plateforme dont fait partie le PPRD.
Parlement: les deux chambres votent le budget 2011, 7 milliards USD. Les deux chambres du parlement congolais ont voté, mercredi 15 décembre, le budget 2011 qui se chiffre à plus de 7 milliards de dollars américains. La commission paritaire de l'Assemblée nationale et du sénat, s'est mise d'accord après avoir réglé des divergences portant sur l'apport des partenaires extérieurs. Le vote de ce budget intervient au moment de clôture de la session de septembre 2010.

Goma : plus de mille femmes violées au Nord-Kivu en 2010. Au Nord-Kivu, 1.290 femmes dont 390 mineurs ont été violées au cours de cette année 2010, selon une ONG locale. Ces chiffres, établis par l'association féminine UHAKI, ont été rendu publics mardi 14 décembre dans la ville de Rutshuru dans le territoire du même nom. C'était à l'occasion d'une marche de solidarité envers les victimes, organisée par la coalition des femmes africaines unies pour la paix.

Bunia : 142 femmes souffrant de fistules opérées grâce à un financement d'UNFPA. En Ituri, 142 femmes atteintes de fistules ont été opérées à Bunia et à Ngote, à plus de 150 Kms au nord de Bunia. D'une durée d'un mois, cette campagne de réparation des fistules a été réalisée par l'ONG internationale COOPI grâce au financement du Fond des Nations unies pour la population (UNFPA).

Vital Kamerhe: "Je suis venu dire à la population de Goma que j'avais menti en 2006". Le président de l'Union pour la nation congolaise(UNC), Vital Kamerhe a effectué, depuis le mercredi 15 décembre, une visite de vingt-quatre heures à Goma avant de se rendre à Bukavu. Il s'est défendu d'être en précampagne; affirmant être venu expliquer à la population de Goma qu'il s'était trompé sur la politique sociale de son ancien parti, le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD). Vital Kamerhe a déclaré, mercredi à Goma : "J'étais convaincu que les projets de société du PPRD allaient être appliqués. Mais dès lors que nous commencions à nous en écarter, j'ai préféré quitter." Des incidents ont émaillé l'arrivée de Kamerhe à Goma. Son cortège a essuyé des jets de pierres et les autorités locales l'ont empêché de tenir un meeting public. Le président de l'UNC qui a eu des entrevues avec les acteurs sociaux et politiques de Goma, devait partir pour Bukavu alors que la ville de Goma était toujours sous un dispositif sécuritaire spécial depuis son arrivée. Bukavu: Vital Kamerhe demande au peuple de braver les intimidations. Vital Kamerhe est arrivé ce jeudi 16 décembre à Bukavu en début d'après midi en provenance de Goma au Nord-Kivu. De l'aéroport de Kavumu jusqu'à l'entrée de la ville, un long cortège l'a accompagné. Avant l'arrivée du cortège, un dispositif solide de sécurité avait déjà été installé par les autorités provinciales. La tribune, qui accueille habituellement les autorités pour s'adresser à la population, était inaccessible, quadrillée par des policiers. Une grande foule composée essentiellement de sympathisants de l'Union pour la nation congolaise (UNC), se sont donnés rendez-vous à la place dite de l'indépendance. Le cortège s'est ensuite dirigé vers la place Mulamba au siège de son parti où le président de l'UNC s'est adressé très brièvement à la population au motif qu'il voulait éviter d'éventuels incidents.Vital Kamerhe a promis à la foule la libération des manifestants appréhendés. Il a poursuivi :"Ça, c'est de l'intimidation. Les intimidations doivent cesser. Personne ne doit plus vous intimider encore. Si une personne vous intimide, vous l'intimidez aussi. Il n'y a pas un plus grand que le peuple. Vous avez le pouvoir plus qu'une armée qui peut venir. Vous n'avez provoqué personne, vous n'avez fait qu'exprimer votre joie et cela a créé de jalousie.". (Radio Okapi)

Procès Chebeya: la cour militaire de Kinshasa se déclare compétente. Au cours de son audience de ce jeudi 16 décembre à la prison centrale de Makala, la Cour militaire s'est déclarée compétente de juger l'affaire Floribert Chebeya, défenseur émérite des droits de l'homme. Dans son arrêt, la cour a rejeté les demandes formulées par les avocats de parties civiles et ceux des prévenus. A la dernière audience, les parties civiles avaient demandé à la cour de déférer l'affaire devant la haute cour militaire en se déclarant non saisie du problème. Tandis que la défense avait sollicité la mise en liberté provisoire des prévenus. (Radio Okapi)

Vendredi 17 décembre.

Six entreprises publiques presque prêtes pour devenir des sociétés commerciales. Le 31 décembre est la date butoir fixée pour transformer les entreprises publiques en sociétés commerciales. Sur les vingt entreprises concernées, six seulement sont partiellement prêtes pour ce rendez-vous. C'est le constat qui émerge de la rencontre tenu jeudi 16 décembre à Kinshasa entre le Premier ministre, les bailleurs de fonds et le Comité de pilotage de la réforme des entreprises publiques (Copirep). Les six entreprises partiellement prêtes pour la transformation le 31 décembre : 1.La Snel, 2.la Regideso, 3.l'Onatra, 4.la SNCC, 5.la RVA et 6.la Sonas. Ces entreprises se sont dotées de nouveaux statuts, d'un acte de notariat et bien d'autres exigences de la transformation. Mais, l'épineux problème demeure celui de la finalisation des états financiers. Le copirep, structure technique du gouvernement dans cette transformation, est chargée d'établir les capitaux minimaux de ces six entreprises au plus tard mars 2011, date à laquelle elles devraient être totalement transformées. Six entreprises sur vingt à deux semaines de la date butoir, le nombre paraît insuffisant. Mais le vice premier ministre en charge de la commission économique et reconstruction pense qu'il y a encore du temps pour mieux faire. Les conclusions du conseil des ministres de ce vendredi 17 décembre pourront trancher le cas de ces entreprises qui n'ont pas pu achever, en une année supplémentaire, ce qu'on leur demande de réaliser en moins de deux semaines. (Radio Okapi)

Bas-Congo: projets fonderie d'aluminium et Inga III de BHP Billiton, vives inquiétudes des ONG internationales. Quatorze ONG internationales ont écrit, ce jeudi 16 décembre, une lettre ouverte à la firme australienne BHP Billiton, qui projette de construire une usine de fonderie d'aluminium et de réhabiliter la centrale hydroélectrique d'Inga III au Bas-Congo. Dans cette correspondance, ces ONG en appellent à un moratoire sur ces deux projets jusqu'à ce que Kinshasa remplisse son engagement en matière d'électricité. Ces deux projets, selon la lettre ouverte de ces ONG, ne profitent pas à la RDC, surtout sur le plan économique. Pour Inga III, par exemple, ces ONG estiment qu'au mieux, le plan du gouvernement de la RDC visant à multiplier par 10 le taux d'électrification en 15 ans pourrait échouer, et au pire, les efforts du gouvernement en matière de réduction de la pauvreté s'effriteraient. A ce sujet, la directrice Afrique de l'ONG International, Terri Athaway, a émis ses vives inquiétudes, évoquant les impacts économiques très faibles. Même la fonderie d'aluminium, a-t-il poursuivi, créerait très peu d'emplois par rapport à l'électricité qu'elle va consommer. Cela revient à dire que c'est un projet trop bénéfique pour l'entreprise, selon elle, mais très peu profitable pour le pays et sa population. Jusqu'à ce jeudi, la RDC et BHP Billiton n'ont pas encore signé le partenariat, mais les discussions sont très avancées, a laissé entendre l'administrateur directeur général de la Société national d'électricité (Snel), Yengo Masampu. Il pense que BHP Billiton va créer une usine d'aluminium, à l'image de celle qui est au Mozambique et qui a profité aux mozambicains. Créée en 1895 Broken Hill Proprietary Company est connue sous le pseudonyme de BHP Billiton. Elle est N°6 mondial dans la production d'aluminium primaire. Elle possède des installations minières et de traitement dans vingt cinq pays et emploie trente six mille personnes. En RDC, la société compte injecter 5 milliards de dollars américains pour son projet de fonderie d'aluminium et 3,5 milliards USD pour la construction du barrage d'Inga III. (Radio Okapi)

Kinshasa : BDM dénonce un série d'arrestations de ses partisans. Bundu Dia Mayala (BDM), un parti politique de l'opposition, a dénoncé cette semaine des cas d'enlèvement, d'arrestation et de détention arbitraire à l'encontre de ses partisans dans la province de Bas-Congo. Toutefois, les autorités provinciales ont affirmé jeudi 16 décembre ne pas reconnaître ce parti comme entité politique légalement constitué.

Les députés de Shabunda disent non à la réduction des centres d'inscription d'électeurs. Les députés du territoire de Shabunda, dans la province du Sud-Kivu, s'opposent à la réduction de centres d'inscription d'électeurs telle que décidée par la Commission électorale indépendante (CEI). Ils l'ont déclaré jeudi 16 décembre, au cours d'une conférence de presse qu'ils ont animée au Palais du peuple à Kinshasa.

Bunia: la Monusco et les autorités de Walendu-Bindi aplanissent leurs divergences. Les notables de Walendu-Bindi et la Monusco ont décidé de faire la paix, jeudi 16 novembre, au cours d'une rencontre qui a réuni les deux parties à Bunia. Depuis environ un mois, les habitants de cette collectivité de la Province Orientale demandent le départ des soldats du contingent Bangladeshi de la Monusco de leur contrée. Les habitants de Walendu-Bindi accusent les casques bleus de distribuer des armes et des munitions aux miliciens du Front populaire pour la justice au Congo (FPJC). Au cours de cette rencontre, le commandant de la brigade de la Monusco en Ituri, s'est investi du devoir de laver ses troupes basées dans le secteur des Walendu Bindi de toute accusation relative à l'armement des miliciens. Le général Ziaul Hasan a exigé de ses interlocuteurs la production des preuves pour que les suspects soient poursuivis. A défaut de preuves, les notables des Walendu-Bindi ont exprimé leur volonté de continuer à cohabiter avec les soldats du contingent de la Monusco dans leur entité tout en exigeant le relèvement de mauvais éléments, sans les désigner. (Radio Okapi)

Les Pays-Bas annulent la dette de la RDC, 400 millions USD. L'Ambassadeur du royaume des Pays Bas en RDC, Robert Van Embden, a remis au premier ministre Adolphe Muzito, vendredi 17 décembre, le document signifiant l'annulation de la dette du Congo envers son pays. Le montant de cette dette s'élève à 400 000 000 USD. Pour le diplomate néerlandais, cette annulation permettra à la RDC de relancer son activité économique.

Samedi 18 décembre.

FDLR: Ignace Murwananshyaka et son adjoint, bientôt devant la justice allemande. Ignace Murwananshyaka, responsable des Forces démocratiques pour la libération du Congo (FDLR) et son adjoint, Straton Musoni, répondront de leurs actes devant la justice allemande, ont annoncé vendredi deux juges du parquet général allemand. Les deux hommes avaient été arrêtés l'année dernière en Allemagne où ils résidaient depuis longtemps. Le procès dont la date reste à fixer est prévu à Stuttgart. Ignace Murwananshyaka, 47 ans, son adjoint Straton Musoni, 49 ans, ont été arrêtés le 17 novembre 2009. Ils sont accusés d'avoir coordonné des exactions de leur mouvement, les FDLR, en 2008 et en 2009, contre des centaines des populations civiles en RDC, selon le parquet général fédéral allemand. Il s'agit de meurtres, de viols, du pillage et d'incendie de nombreux villages, du recrutement d'enfants soldats et de l'utilisation des civils comme bouclier contre des attaques. Ignace Murwananshyaka dirigeait les FDLR depuis fin 2001, année de création de ce mouvement armé. Il était visé depuis novembre 2005 par des sanctions du Conseil des Nations unies, notamment le gel de ses avoirs et l'interdiction de voyager. Les procureurs allemands ont dit s'être rendus au Rwanda et en RDC et avoir interrogé des témoins dans des conditions très difficiles avec l'aide des autorités des Nations unies, d'ONG, des femmes violées et des personnes en détention. (Radio Okapi)

Brazzaville: plus de 700 familles de réfugiés de la RDC en colère. Quelques 718 familles de réfugiés de la RDC à Brazzaville menacent de reprendre leur manifestation devant le bureau du HCR si cet organisme onusien ne répond toujours pas à leurs revendications. Ils ont exprimé leur intention jeudi dernier au cours d'une réunion d'évaluation tenue par le Comité ad hoc de ces réfugiés.

FARDC et FDLR s'affrontent au sud de Walikale. Des violents combats entre les Fardc et les rebelles rwandais des FDLR sont signalés dans les villages de Busurungi, Shario, Maroc, Isenge et Karaba, à environ 200 km de Walikale centre. Selon des sources dans cette région, ces combats à l'arme lourde ont commencé mardi dernier, entraînant un déplacement massif des populations en direction de Hombo, Otobora et ailleurs. Même les habitants des villages proches, tels que Lulere et Mianda, du groupement de Ziralo au Sud-Kivu, ont déserté leurs milieux à cause des détonations, signalent les mêmes sources. Le porte-parole des opérations Amani leo dans les deux Kivu, le major Sylvain Ekenge, confirme ces affrontements et indique qu'il s'agit d'une deuxième phase des opérations menées contre les rebelles des FDLR. Selon lui, des unités Fardc basées dans le Sud-Kivu et d'autres de Walikale intensifient la pression sur ces rebelles concentrés dans cette région afin de les neutraliser et de sécuriser les populations. (Radio Okapi)

Des Grands Lacs aux rives de l'Atlantique se déploiera " Le reptile ". Kinshasa a confié au Groupe Cestari italien, le holding chargé de coordonner la construction du système d'oléoducs qui achemineront les hydrocarbures des Grands Lacs aux rives de l'Atlantique, de rassembler les multinationales concernées par le projet. "De nombreux détails de l'accord ne peuvent encore être rendus publics ", a dit à la Misna Francesco D'Ambrosio, responsable de la Chambre de commerce italo-africaine centrale. Mais il est toujours possible de recueillir quelques chiffres et idées. Le nouveau système est surnommé " le reptile " parce qu'il doit parcourir environ 6500 km d'est en ouest et du nord au sud. Il ya quelques mois, le directeur du projet du ministère congolais des Hydrocarbures a calculé que trois milliards de dollars seront nécessaires pour construire 1500 km d'oléoducs (autrement dit, moins d'un quart du parcours entier). Dans un communiqué publié lundi dernier, immédiatement après la signature du contrat à Kinshasa, Cestari affirme que les pipelines achemineront tous les hydrocarbures extraits des champs de pétrole identifiés dans la région la plus riche de la RDC. A ce jour, le géant africain (la RDC) n'extrait que 25.000 barils de brut par jour, principalement dans le sud-ouest du pays. Mais, comme l'a rappelé le "Financial Times", début septembre, les espoirs sont nombreux : les gisements du Lac Albert sur la frontière avec l'Ouganda représenteraient une réserve de pétrole estimée à deux milliards de barils ce qui a suscité bien des appétits et une course aux concessions dans la région du Lac Albert. L'année dernière, le groupe pétrolier italien Eni avait déjà signé un accord pour l'exploration et l'extraction d'hydrocarbures dans la province Cuvette Centrale et dans les provinces orientales du Lac Kivu au lac Tanganyika. C'est ainsi que " le reptile " se déploie, affirme Francesco D'Ambrosio. Et l'on comprend alors la présence de compagnies - outre l'Eni - comme la française Total, la britannique Tullow Oil et la chinoise CNOOC (la plus intéressée par les hydrocarbures congolais et prête à faire partie d'un nouveau consortium international. Lundi dernier, les dirigeants du groupe Cestari ont soutenu que l'exploitation des champs pétroliers au Congo créera de nouveaux emplois et des avantages pour les populations locales mais ils ont surtout exprimé le désir de voir " débarquer " d'autres entreprises italiennes dans la région, notamment celles spécialisées dans l'exploration, l'ingénierie et de raffinage. (Misna)

Dimanche 19 décembre.

Kinshasa: le congrès du barreau francophone plaide pour un procès juste et équitable dans l'affaire Firmin Yangambi. Le 25e congrès de la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune de la francophonie qui s'est tenu à Kinshasa du 15 au 18 décembre a adopté quelques recommandations dont celle de l'exigence d'un procès juste et équitable dans l'affaire Firmin Yangambi, lui-même avocat.A ce propos, le bâtonnier congolais Mbuyi Mbiye, élu au poste de président en exercice de la CIB, Conférence internationale des barreaux, a exprimé toute la solidarité de la confrérie envers le président de l'ONG "Paix sur terre". Le congrès de Kinshasa avait pour thème: "Édification d'un Etat de droit". Après quatre jours des travaux, dix-neuf barreaux sur vingt-quatre ont adopté des résolutions relatives à l'édification d'un Etat de droit, recommandé aux Etats francophone d'assurer l'indépendance de la magistrature pour une justice équitable et la démocratie, et plaidé pour l'accès facile de tous au droit et à la justice, notamment par une aide légale au profit des plus indigents. Le congrès a aussi plaidé pour des rémunérations justes allouées aux magistrats. Les barreaux francophones ont également convenu d'intervenir auprès des pouvoirs publics pour adopter des budgets conséquents en faveur de la justice. (Radio Okapi)

CIB: Me Patrick Kitenge, primé meilleur plaideur. Un congolais primé meilleur plaideur par la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune (CIB). Il s'agit de Patrick Kitenge, avocat au barreau de Kinshasa/Gombe. Il s'est distingué parmi les avocats de 9 pays francophones membres lors du congrès qui s'est clôturé samedi à Kinshasa.

Nord-Kivu: procès annoncé de deux responsables des FDLR en Allemagne, la société civile s'en félicite. Des réactions, au Nord-Kivu, sont enregistrées au sein de la société civile, après l'annonce par les autorités judiciaires allemandes du démarrage prochain du procès contre Ignace Murwanashyaka et Straton Musoni, dirigeants des FDLR. Parmi les voix qui se font entendre, celle du Racid, Réseau d'action citoyenne pour la démocratie.

Jean-Lucien Busa: "Il faut un nouveau groupe porteur des valeurs républicaines au pouvoir". Au cours d'un point de presse, ce dimanche 19 décembre à Mbandaka, le secrétaire général adjoint du Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Lucien Bussa, a réaffirmé que son participera aux prochaines élections et aura des candidats à tous les niveaux en vue d'assurer le changement en RDC. Le moment venu, a-t-il poursuivi, le MLC fera des alliances au avec d'autres partis politiques.

La Monusco vole au secours de 130 orphelins. Le bureau de la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) en Ituri a remis, samedi 17 décembre, un lot des vivres à 130 enfants à l'orphelinat des Sœurs de charité Maternelle au quartier Mudjipela de Bunia. Ce lot est composé de sacs de riz, huile végétal, cartons de biscuit et lait. La Sœur Immaculée, responsable de cet orphelinat a accueilli favorablement ce geste posé à la veille de la fête de noël. Le chef de bureau de la Monusco/Ituri, M'hand Ladjoud, a indiqué que cette assistance en vivres symbolise la compassion des staffs civils et militaires de cette mission onusienne envers les enfants vulnérables. A cette occasion, M'hand Ladjoud a aussi remis une enveloppe de 600 dollars américains pour la motivation des femmes gardiennes de ces orphelins. (Radio Okapi)

Kinshasa: Modeste Bahati propose la révision de la loi sur la Ceni. Au cours d'une conférence de presse, samedi 18 décembre à Kinshasa, le député Modeste Bahati Lukwebo, président de l'Alliance des Forces démocratiques du Congo (AFDC) a proposé la révision de la loi portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en incluant la société civile.

Lundi 20 décembre.

Sud Ubangi: Caritas Congo appelle à plus d'assistance aux déplacés de Budjala. " Il y a nécessité d'accroître l'assistance aux nombreuses familles déplacées et retournées sur le tronçon Budjala-Kungu, dans le district du Sud Ubangi, en province de l'Equateur ", a déclaré le week-end dernier le chargé de communication de la Caritas Congo, Guy Marin Kamandji à la fin de sa mission d'une semaine dans le Sud Ubangi. Cette visite fait suite à la mission d'évaluation de l'assistance en biens non alimentaires et en kits médicaux accordée par la Caritas, à près de cinq mille familles déplacées de Dongo 1, Bobito, Budjala et de Boyazala, entre avril et septembre 2010.

Kinshasa: pas de courant dans certains quartiers depuis plusieurs semaines. Certains quartiers de Kinshasa sont dans le noir depuis plusieurs semaines. C'est le cas de Kimbwala dans la commune de Mont Ngafula, où une des cabines est hors service. Même chose à Kingabwa dans la commune de Limete. A une semaine des fêtes de fin d'année, les habitants de ces quartiers craignent déjà de passer ces événements dans l'obscurité. Du côté de la Société nationale d'électricité, Snel, on rassure la population.

RDC: MSF/Belgique appelle au renforcement des financements du Fonds mondial pour le Sida. L'ONG Médecin sans frontière (MSF)/Belgique a demandé, dans un communiqué rendu public le week-end dernier, aux pays de l'Union Européenne, à la Banque mondiale et à l'Onusida d'élaborer des politiques de financement d'urgence de lutte contre le VIH/SIDA en RDC.

Boma: pluie torrentielle, un mort et plusieurs dégâts matériels. La grande pluie qui s'est abattue le samedi 18 décembre dans la ville de Boma, à environ 120 km de Matadi, au Bas-Congo, a causé plusieurs dégâts. On enregistre un mort, une personne disparue. Plusieurs bâtiments et habitations se sont été également écroulés. Des sources concordantes parlent de plusieurs ménages sans abri dont la plupart passent la nuit à la belle étoile. Ces sinistrés lancent un SOS aux autorités tant provinciales que nationales. La victime est un garçon de 14 ans, retrouvé sous les décombres du quartier Luki, dans la commune de Kabondo, selon des témoins. Les mêmes sources affirment qu'il a été emporté avec sa mère par les eaux de pluie. A l'heure actuelle, la maman du défunt reste introuvable. Parmi les bâtiments écroulés, on compte l'église kimbanguiste, le bâtiment de la Communauté évangélique de l'Alliance au Congo du Mont Sinaï ainsi que plus d'une trentaine de maisons. Aucun quartier de Boma n'a été épargné par des dégâts, indiquent ces mêmes sources, qui soulignent que plus d'un millier des sans abri sont également enregistrés parmi les dégâts. Des caniveaux et autres routes ont été aussi touchés. C'est le cas de la route nationale numéro 1 Kinshasa-Matadi qui a été coupée en deux au niveau du rond point Boma 2, précisent ces sources. Les sinistrés lancent un SOS aux autorités provinciales pour qu' elles les assistent. La population locale craint de voir le nombre des sinistrés s'alourdir face à d'éventuelles précipitations annoncées dans les heures ou les jours à venir. (Radio Okapi)

Kalemie: pluie diluvienne, deux blessés et plusieurs dégâts matériels. La pluie diluvienne qui s'est abattue sur la ville de Kalemie, au Katanga, dans la nuit du samedi 18 à dimanche 19 décembre, a causé plusieurs dégâts considérables. Bilan: deux blessées suite à cette pluie, accompagnée d'un vent violent. Le centre ville et une partie de la cité sont les plus touchés. Les autorités de la place se réservent de toute déclaration en attendant le rapport en cours d'établissement dans les différents quartiers de la ville.

Nord Kivu: pas de gratuité d'enseignement dans les écoles primaires de Muvunyi-Karuba. Les autorités coutumières affirment que les parents d'élèves continuent à prendre en charge les frais de scolarité de leurs enfants et la prime des enseignants. Selon elles, la gratuité de l'enseignement n'est pas encore effective dans ce groupement situé à environ 90 km au sud-est de Goma, en territoire de Masisi.

Kalemie: une trentaine de personnes formées à la production du miel. Une session de formation des associations sur l'apiculture s'est clôturée le samedi 18 décembre à Kalemie. Assurée par L'ONG HDW, Human Dignity in the World, en partenariat avec l'ONG italienne AVEC PVS, la formation a réuni une trentaine de participants au centre paroissial de Christ-Roi. Objectif: créer un consortium d'associations d'éleveurs et producteurs de miel à Kalemie.

Kinshasa: insécurité, la police du Mont Amba active la traque contre les "Kuluna". La ville de Kinshasa connaît une recrudescence de l'insécurité à l'approche des festivités de fin d'année. A cet effet, le commandant de la police district de Mont Amba, le colonel Saïdi, a indiqué, lundi 20 décembre, avoir lancé des opérations de traques contre des inciviques, communément appelés: "Kuluna ".

Bunia: l'UPC/Lubanga consolide son alliance avec l'UNC de Kamerhe. Au cours d'un point de presse samedi 18 décembre à Bunia, le bureau fédéral de l'Union des patriotes congolais (UPC), a confirmé la convention d'alliance politique que ce parti cher à Thomas Lubanga a conclue avec l'Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe. Selon les bureaux fédéraux de ces deux partis en Ituri, ce mariage vise la victoire aux prochaines échéances électorales en RDC à tous les niveaux. L'UPC et l'UNC ont signé, le 12 novembre à Kinshasa une alliance qui stipule aussi que l'Union pour la nation congolaise mettra tout en œuvre pour soutenir la candidature de l'UPC, notamment lors de l'élection du gouverneur de la province de l'Ituri.

Mardi 21 décembre.

Mbandaka: les cadres du MLC en séminaire de réarmement idéologique. Le Mouvement de libération du Congo (MLC) a ouvert, lundi 20 décembre à Mbandaka dans la province de l'Equateur, son séminaire idéologique axé sur le thème "Le MLC en route pour le changement". La cérémonie s'est déroulée en présence du secrétaire général adjoint de ce parti, Jean-Lucien Busa, en séjour à Mbandaka depuis samedi 18 décembre.

Kinshasa: Roger Lumbala s'oppose à l'élargissement du bureau de la Ceni. Le président de l'Ordre des démocrates républicains (ODR), le député Roger Lumbala, rejette la proposition de révision de la loi électorale, faite le samedi 18 décembre par son collègue Modeste Bahati Lukwebo, pour élargir le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Pour ce parti d'opposition, un bureau pléthorique, posera beaucoup de problèmes.

Kinshasa: neuf co-fondateurs de l'UREC excluent Oscar Kashala du parti. Un groupe de neuf leaders se réclamant co-fondateurs de l'Union pour la reconstruction du Congo (UREC) ont résolu d'exclure du parti leur président, Oscar Kashala, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2006. Ils ont pris cette décision à l'issue de leur conclave de deux jours, samedi 18 décembre à Kinshasa. L'intéressé a dénié la qualité aux initiateurs de cette démarche.

Exploitation illicite des mimerais à Shabunda: les militaires des FARDC pointés du doigt. La population de la cité de Mulungu, dans le territoire de Shabunda au Sud-Kivu, se plaint de l'exploitation illicite des mimerais à la quelle se livreraient les militaires FARDC des opérations Amani leo de la 511ème brigade basé à Kigulube. Elle s'est exprimée à travers un mémorandum datant du 20 décembre, adressé au président de la République avec copies aux autorités tant provinciales que nationales. La conséquence de cette exploitation fait que des villages entiers se sont vidés de leurs populations, selon la même source.

Kinshasa dans la fièvre des fêtes de fin d'année. A l'approche de la fête de Noël, le 25 décembre, le grand marché et celui de Gambela à Kinshasa connaissent déjà des bousculades, comme chaque année à la même période. Des embouteillages s'observent sur les grandes artères du centre ville, comme l'avenue du commerce, même pendant les heures creuses.

Kisangani: la CEI sensibilise pour la promotion de l'électorat féminin. L'atelier de sensibilisation des partis politiques, de la société civile et des leaders religieux s'est clôturé ce mardi 21 décembre à Kisangani. L'objectif poursuivi par les organisateurs a été de mettre au point des stratégies pour la promotion de l'électorat féminin. Une façon de favoriser l'avènement massif des femmes dans la gestion de la chose publique, a indiqué la chargée des inscriptions au bureau de représentation provinciale de la CEI, Aimée Lihaha.

Droits humains: Kinshasa proteste contre les déclarations de François Zimeray. Le gouvernement congolais proteste vigoureusement contre les propos qu'il juge inacceptables de l'ambassadeur français aux Droits de l'homme après sa visite en RDC. A l'issue de sa mission, François Zimeray avait qualifié de naufrage la situation des droits de l'homme dans ce pays. Dans une note verbale transmise mardi 21 décembre après-midi à l'ambassadeur de France en RDC, le ministre congolais des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba, exhorte le diplomate français aux Droits de l'homme à la retenue.

Kinshasa: remise de 10 écoles réhabilitées à Masina et à Kimbaseke. La cérémonie de remise officielle des bâtiments réhabilités des dix écoles de deux communes de la capitale s'est déroulée ce mardi 21 décembre. Elle a été présidée par la ministre provinciale de l'Education, Genre, Environnement, Communication et porte-parole de l'exécutif de la ville province de Kinshasa, Mme Thérèse Olenga.

Gbadolite: dissertation, un pré-test pour évaluer le niveau des élèves finalistes. L'inspecteur principal provincial de la province éducationnelle de l'Equateur 5, Jean-Pierre Kokumbo, a organisé ce mardi 21 décembre le pré-test de dissertation pour les finalistes des écoles secondaires de Gbadolite. Selon lui, ce pré-test fait suite au constat selon lequel les échecs des finalistes des humanités à l'examen d'Etat sont dus surtout à leur échec à l'épreuve de dissertation.

Bukavu: le Caucus des femmes s'insurge contre le limogeage de 2 bourgmestres femmes. Le ministère de l'Intérieur vient de nommer deux nouveaux bourgmestres et un nouveau maire de la ville de Bukavu, en remplacement de deux bourgmestres femmes et de l'ancien maire, démis de leurs fonctions. L'ONG Le caucus des femmes se dit choquée et désolée de la démarche du ministère de l'Intérieur.

Mercredi 22 décembre.

EPSP: Maker Mwangu tente une expérience des comptes bancaires pour les écoles. Les parents d'élèves pourront désormais verser les frais scolaires directement à la banque et non auprès des responsables scolaires. Le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, EPSP, a lancé mardi 21 décembre un projet d'ouverture des comptes bancaires en faveur des écoles, en collaboration avec l'Association congolaise des banques. L'objectif essentiel est, selon le ministère de l'EPSP, d'améliorer la gestion des finances des établissements scolaires.

Rutshuru: les FARDC confirment l'attaque de Rugarama par les FDLR et alliés. Les assaillants venus du parc national des Virunga, à la recherche des munitions au sous-commissariat de la police à Rugama, ont attaqué dans la nuit du dimanche à lundi 20 décembre, a précisé le porte-parole des opérations Amani leo, le major Sylvain Ekenge. L'attaque a eu lieu dans la localité de Rugarama, en groupement de Busanza, territoire de Rutshuru, à environ 100 km au nord-ouest de Goma, en province du Nord-Kivu.

Kabinda: dix morts de suite de la maladie " Konzo ". Quatre-vingt-dix-huit cas de " Konzo ", parmi lesquels dix décès ont été recensés par une mission d'investigation d'une semaine de l'OMS effectuée dans trois localités de la zone de santé de Kamaana (Lupotshi, Kimabwe et Ebondo- Kape) à 80 kilomètres de la cité de Kabinda, au Kasaï-Oriental. Cette maladie consiste en la paralysie spastique, les membres atteints gardent leur tonicité.

Kinshasa: Snel, les travailleurs protestent contre le tarif préférentiel accordé aux entreprises privées. Les agents de la Société nationale d'électricité (Snel) ont manifesté mercredi 22 décembre matin devant la direction générale de leur entreprise à Kinshasa. Ils protestaient contre le tarif préférentiel accordé par le ministère de l'Economie nationale en faveur de quelques entreprises commerciales de la place.

Goma: après deux mois de rupture, les vaccins pour enfants à nouveau disponibles. Selon le médecin coordonnateur provincial du Programme élargi de vaccination, PEV, la province vient d'être approvisionnée par le PEV national, grâce à l'appui financier de l'Unicef.

Une année décisive pour l'oléoduc 'le plus long du monde'. Les multinationales intéressées à participer aux travaux de l'oléoduc qui transportera les hydrocarbures de la région des Grands Lacs au bord de l'Océan Atlantique disposent de 10 mois pour se faire connaître, dit Alfredo Cestari, président de la compagnie italienne qui coordonnera la construction de l'oléoduc " le plus long du monde ". " Le nombre des terminaux d'extraction et les estimations relatives à la production ont déjà suscité l'intérêt de maintes sociétés - précise notre interlocuteur - et les contacts pourraient être amenés à se multiplier pendant la réalisation des travaux ". Le groupe Cestari vient d'être chargé par le gouvernement congolais de " coordonner la construction " d'un oléoduc de 6500 kilomètres, visant à " canaliser tous les hydrocarbures du centre et de l'Est du Congo vers le terminal de Muanda, sur l'Atlantique. Selon les termes de l'accord, l'examen des compétences, des expériences et de la solvabilité financière des compagnies intéressées devra être achevé avant octobre 2011. La présentation de l'étude de faisabilité et d'un rapport " final " devra avoir lieu pendant la même période. Mais indépendamment des passages obligés et des délais techniques, le projet a également une portée géopolitique et stratégique. " Ce projet représente une intervention d'une immense ampleur - observe l'ingénieur Cestari - dont il est actuellement difficile d'évaluer la portée économique ". De telles évaluations pourront être effectuées dans un an, quand seront formés les consortiums titulaires des concessions sur chaque gisement. Le président du Groupe Cestari imagine que " des entreprises italiennes opérant dans le domaine de l'extraction et de la production d'hydrocarbures se joindront au projet ", se référant implicitement à Eni, qui a signé l'an dernier un contrat pour l'exploration et l'extraction d'hydrocarbures tant dans la région de la Cuvette centrale que dans les provinces de l'Est (du Kivu au Tanganyika). Nul doute que les compagnies françaises Total, britannique Tullow Oil et chinoise Cnooc - déjà implantées au Congo - soient également de la partie. (Misna)

Jeudi 23 décembre.

Kinshasa: 40 nouveaux transformateurs disponibles, selon l'ADG de la Snel. L'Administrateur délégué général de la Société nationale d'électricité (Snel), Yengo Masampu, a annoncé, mercredi 22 décembre sur Radio Okapi, que plus de quarante nouveaux transformateurs sont déjà disponibles à Kinshasa. Sur le terrain, les Kinois s'inquiètent de passer leurs fêtes de Noël et de nouvel an dans le noir.

Kalemie: VIH/Sida, une évaluation de l'impact de la sensibilisation sur le dépistage volontaire. Le Collectif des femmes actrices de développement et de défense des droits de l'enfant et de la mère en Afrique (Colfadhema) a lancé, mardi 21 décembre, à Kalemie le projet d'une étude destinée à établir l'impact de la sensibilisation sur l'utilisation des Services de dépistage volontaire (SDV). Selon elle, le taux de prévalence au VIH/Sida continue d'augmenter, malgré tous les moyens mobilisés pour la sensibilisation et la prise en charge médicale. Annie Atibu pense donc que cette étude pourrait inverser la tendance. Le médecin inspecteur du district a salué l'initiative du collectif et a émis le vœu de voir ce projet s'étendre à l'ensemble de onze zones de santé du Tanganyika au lieu de deux (Kalemie et Nyemba), comme prévu. (Radio Okapi)

Kisangani: la clinique La Grâce réclame plus de 21 000 USD à la DGI. Le cabinet médical "La Grâce" dénonce l'obstruction de la cour d'appel de Kisangani, en Province Orientale, dans l'exécution du jugement rendu en sa faveur, par le Tribunal de grande instance (TGI) de la place. Ce jugement rendu le 16 novembre, dans une affaire qui l'oppose à la représentation de la Direction générale des impôts (DGI), sommait cette régie financière de l'Etat à honorer ses engagements.

Kinshasa: la police exhorte la population à dénoncer les inciviques. Les commandants des quatre districts de la Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa sont décidés à intensifier des patrouilles dans leurs zones de juridiction. Toutefois, pour mener à bien cette mission, le commandant du district de Lukunga, le colonel Célestin Kanyama, a demandé, jeudi 23 décembre, à la population kinoise de dénoncer tous ces inciviques, sans peur de représailles.

Kongolo: vol des médicaments, don de Médecins du Monde aux structures sanitaires. A la suite d'une opération de la police de trois jours lancée lundi 20 décembre, un réseau de voleurs de produits pharmaceutiques a été démantelé dans le territoire de Kongolo. Ces produits pharmaceutiques constituent un don offert par l'ONG Médecins du Monde aux structures de santé de ce territoire.

Monkoto: rebelles du MLIA et braconniers sèment la terreur au parc de la Salonga. La situation sécuritaire au parc national de la Salonga, en territoire de Monkoto, à l'Equateur, se détériore de plus en plus avec la présence des braconniers et des rebelles du MLIA (Mouvement de libération indépendante et alliés) qui y ont trouvé refuge, selon plusieurs sources concordantes, y compris les sources administratives locales.

Kinshasa: l'ONG "Les Dentistes du monde" sensibilise sur les soins bucco-dentaires. Le centre de santé de la paroisse Saint Christophe, à Binza Ozone, dans la commune de Ngaliema, accueille depuis mercredi une équipe du bureau diocésain des œuvres médicales de l'hôpital Saint Joseph de Limete pour une campagne de sensibilisation à la santé bucco-dentaire.

Vendredi 24 décembre.
Kinshasa : l'UN et l'UDPS d'accord pour un front commun de l'opposition.
Une rencontre a réuni, jeudi 23 décembre, le coordonnateur de l'Union pour la Nation (UN), Clément Kanku et Etienne Tshisekedi, président de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Ils ont notamment échangé sur les modalités de constitution d'un front commun de l'opposition et d'un programme commun.

Goma: l'insalubrité menace les vendeurs de Birere. Certains tenanciers des boutiques et magasins, dans le quartier commercial de Birere, à Goma, au Nord-Kivu, se sont plaints, mercredi 22 décembre, d'être envahis par les immondices devant leurs officines. Ils ont du mal à écouler leurs produits, pourtant recherchés en cette période des fêtes de fin d'année. Ils demandent aux autorités urbaines de régler au plus vite cette situation. Les habitants du quartier, situés non loin du lieu communément appelé "rond point Rutshuru", déposent, une fois la nuit tombée, toute sorte d'immondices dans le caniveau. Conséquence: les clients préfèrent aller ailleurs pour leurs achats, fuyant cette odeur nauséabonde que dégage cette place commerciale. Le maire de la ville de Goma a affirmé qu'il avait demandé aux commerçants de payer chacun un dollar par mois pour assurer la salubrité devant leurs boutiques, mais ces tenanciers ne se sont jamais exécutés, a-t-il indiqué. (Radio Okapi)

Bas-Congo : Une solution pour désengorger des ports de Matadi et Boma. " Les opérations de vente publique seront désormais organisées régulièrement dans les installations portuaires du Bas Congo ". C'est l'une des mesures prises jeudi 23 décembre, à Matadi, dans le Bas-Congo, au cours d'une réunion mixte qui a regroupé les responsables de l'Office congolais de contrôle (OCC), de la Direction générale des douanes et assises (DGDA) et de l'Office national des transports (ONATRA). Le but poursuivi par les responsables de ces entreprises publiques est de désengorger les ports de Matadi et de Boma, en créant un circuit de dédouanement perméable et rapide, selon un responsable de l'OCC. Les opérations des ventes publiques seront également organisées régulièrement pour inciter les opérateurs économiques à dédouaner leurs marchandises dans le délai requis, toujours selon ce communiqué final. Après l'étape de Matadi, la direction générale de l'OCC et de la DGDA se sont rendus au port de Boma pour une mission analogue. (Radio Okapi)

Kinshasa: l'ancien secrétaire général du CNDP adhère au PPRD. L'ancien secrétaire général du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), Kambasu Ngeve, a annoncé son adhésion au Parti du peuple pour la reconstruction et le la démocratie (PPRD) jeudi 23 décembre à Kinshasa.

Mwene-Ditu : deux morts parmi les vingt-deux détenus évadés de la prison centrale. Vingt-deux détenus sur les cents et douze se sont évadés, dans la nuit de mardi à mercredi 22 décembre, de la prison centrale de Mwene-Ditu, au Sud de Mbuji-Mayi, en province du Kasaï-Oriental. Les forces de l'ordre commises à la surveillance ont abattu deux prisonniers par balle, au moment où elles cherchaient à empêcher cette évasion. Quelques uns parmi ces prisonniers sont également grièvement blessés. Le procureur près le parquet de grande instance de Kabinda affirme que ces détenus ont utilisé un métal pour trouer le mur de derrière de ce centre pénitentiaire.

Mbandaka: 20 officiers des FARDC réfléchissent sur l'enrôlement des enfants dans les forces combattantes. Vingt officiers de la 3ème région militaire, issus des forces terrestre, navale et aérienne, participent, depuis jeudi 23 décembre à Mbandaka, à un séminaire de formation de deux jours sur la prévention à l'enrôlement et l'utilisation des enfants dans les forces et groupes armés.

Pacification d'Opienge: la Monusco et les FARDC discutent avec une délégation de Maï-Maï. Le chef d'encadrement de poste d'Etat d'Opienge dans le territoire de Bafwasende, doit se rendre incessamment en forêt pour rencontrer le major Luc Yabili, leader Maï-Maï qui y est retranché depuis plusieurs mois. Cette recommandation a été faite, jeudi 23 décembre à l'issue de discussions de quatre jours à Opienge entre une délégation de la Monusco et celle des Fardc venue de Kisangani, ainsi que l'émissaire du major Luc Yabili.

Maniema : le taux de prévalence du Sida élevé dans les zones minières. La situation générale du SIDA s'améliore au Maniema dans l'ensemble, cependant le taux de prévalence de cette pandémie reste très élevé dans des milieux miniers. Il s'agit de Kalima, Kampene pour le centre, Kunda, Lusangi et Saramabila dans le Sud, Lubutu et Kasese dans le Nord. Pour ce faire, le conseil provincial recommande à l'Unicef de doter la province du Maniema d'un bureau provincial, à l'instar des autres provinces en vue d'actualiser la cartographie des intervenants et interventions, des risques et des vulnérabilités. La même source demande à renforcer les budgets alloués à la lutte contre le Vih/ Sida. (Radio Okapi)

Affaire Chebeya : nouvelle audience devant la cour militaire. Cinq imputés se sont déclarés non coupables lors d'une nouvelle audience du procès sur le meurtre du président de l'ong Voix des Sans Voix, Floribert Chebeya, qui s'est tenue devant la Cour militaire de Kinshasa-Gombe. Ainsi, malgré les contradictions soulignées par le ministère public et les avocats de la partie civile, le chef des services spéciaux de la police, le colonel Daniel Mukalay, a nié avoir convoqué le défunt au commissariat. De même, le sous-lieutenant Michel Mwila, n'aurait fait que remettre à la victime une lettre que lui avait confiée le colonel Mukalay sur ordre du général John Numbi, considéré par les proches de Chebeya comme le suspect numéro un dans le meurtre. La cour militaire a déjà débouté le 16 décembre dernier la partie civile dans sa demande de déférer le procès devant la Haute cour militaire. (Misna)

Samedi 25 décembre.

Kinshasa: Noël sans décoration et aux vivres parfois avariés. Le monde célèbre depuis minuit 24 décembre 2010 la fête de la Nativité. Traditionnellement, les villes sont décorées ça et là, surtout à des places publiques importantes. Cela n'est pas le cas cette année dans la capitale congolaise. Noël se fête presque dans l'indifférence des autorités provinciales. Et cela désole beaucoup de Kinois qui, en plus, doivent faire attention aux produits vivriers sur le marché dont certains sont avariés en cette période des festivités de fin d'année.

Noël en RDC: le cardinal Monsengwo appelle à la culture de la paix fondée sur la vérité, l'amour et la justice. Les chrétiens catholiques et le peuple congolais dans son ensemble doivent faire montre de la culture de la paix fondée sur la vérité, l'amour et la justice. C'est le message principal de l'homélie du cardinal Laurent Monsengwo à l'occasion de la fête de la Noël. La venue du Christ dans le monde marque la volonté de Dieu d'établir la paix pour l'humanité qu'il a tant aimée, a souligné le cardinal congolais.
Parlement: le Sénat vote le projet de loi sur le Conseil supérieur de la défense. Pour la Commission défense et sécurité de la chambre haute du Parlement congolais, il s'agit là d'une avancée significative pour compléter l'architecture constitutionnelle du 18 février 2006. Cette nouvelle loi s'inscrit dans le cadre de la réforme de l'armée tel que le prévoit le constituant. la nouvelle loi confie la présidence du Conseil de la Défense au président de la République. En cas d'empêchement, le Premier ministre assume cette charge. Il y a lieu de noter que, la loi actuelle accorde une certaine prépondérance à la voix du chef de l'Etat, surtout en cas d'égalité des voix lors des délibérations.

Mbuji-Mayi: appel de l'AFDC à un enrôlement massif pour les élections de 2011. L'AFDC, Alliance des forces démocratiques du Congo, un nouveau parti politique dont le président national est le député Modeste Bahati, appelle toutes les personnes en âge de voter d'être mobilisées en vue d'une participation massive à la révision du fichier électoral. Appel lancé vendredi lors de la cérémonie d'installation et d'inauguration du siège de cette formation politique, membre de l'Alliance pour la majorité présidentielle, dans la ville de Mbuji-Mayi.

Shabunda: deux fonctionnaires de l'Etat enlevés par les FDLR. Les deux agents de l'Etat étaient en mission officielle de travail dans le groupement de Bamugura-sud, chefferie de Bakisi. Selon le député national David Tabu Tamuss qui a donné l'information vendredi au palais du peuple, trente-trois personnes, au total, habitant la localité de Kiseku II, auraient été enlevées par des éléments FDLR. Vingt-deux autres personnes auraient réussi à s'échapper. Cependant l'élu de Shabunda déplore que le gouvernement n'ait pas pris des mesures pour renforcer la sécurité dans cette partie du pays au regard des rapports qui lui ont été transmis. (Radio Okapi)

Dimanche 26 décembre.

Kananga: 4 personnes mortes foudroyées en plein culte de Noël. La foudre a tué quatre personnes samedi 25 décembre, le jour de la Noël, au quartier Nkoko, dans la commune de Ngaza, à Kananga, d'après des témoins. Ces derniers précisent que ces victimes ont été foudroyées alors qu'elles étaient en plein culte de Noël dans une église pentecôtiste.

Goma: transfusion sanguine, plus de 5 000 vies sauvées en 2010. Le centre provincial de transfusion sanguine, CPTS/Nord-Kivu, estime à plus de 5 mille le nombre de personnes sauvées durant l'exercice 2010 finissant, à travers diverses structures sanitaires de la ville de Goma et des zones de santé de Rutshuru, Rwanguba, Binza et Walikale. Il s'agit là des zones de santé où le CPTS/Nord-Kivu met à disposition du sang de qualité et en quantité suffisante, grâce au don bénévole du sang, selon la coordonnatrice du CPTS/Nord-Kivu.

Lubumbashi: inauguration de l'Institut Uwezo réhabilité. Le gouverneur de province du Katanga, Moïse Katumbi, a inauguré vendredi 24 décembre, les bâtiments de l'Institut Uwezo dans le complexe scolaire Kiwelé à Lubumbashi. Cette inauguration intervient après environ trois mois de travaux de réhabilitation. L'établissement scolaire présente un nouveau visage : plus de vingt salles de classe et près de 2 mille élèves. Ces derniers pourront donc étudier dans de bonnes conditions au retour de vacances de Noël.

SNCC: des députés réclament une direction autonome à Kamina. Pour mettre fin à la crise qui frappe le district du Haut Lomami, au Katanga, le collectif des députés, élus de cette circonscription électorale, estiment qu'il faut établir une direction autonome de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) à Kamina. Dans une lettre adressée à la ministre Laure Marie Kawanda, les députés du Haut Lomami ont mis en évidence l'importance agro-pastorale de leur district où des milliers des tonnes de maïs, de haricots et d'arachides sont produits chaque saison pour nourrir la province du Katanga. Par manque d'évacuation, ces produits pourrissent dans les entrepôts des gares de la SNCC à Kabongo, Kitenge, Bukama, Sowe-Gare et Luena. Et ces élus de rappeler à la ministre qu'il y a quelques années encore, Kamina était une région névralgique qui reliait le Katanga aux deux provinces du Kasaï et à celle du Maniema. Cette position stratégique aurait été supprimée en 1997 pour des raisons inconnues, estiment-ils. (Radio Okapi)

Kalehe: attaque d'un cachot de la police à Minova, trois détenus s'évadent. Seize militaires Fardc, sous le commandement d'un officier de l'état-major du 24e secteur des opérations Amani leo, basé à Nyabibwe, ont attaqué, dans la nuit du 25 au 26 décembre 2010, un cachot de la police à Minova, à plus de 150 kilomètres au nord de Bukavu, en territoire de Kalehe, dans la province du Sud-Kivu. Bilan de cet assaut: évasion de trois détenus libérés par les assaillants.

Beni: des soldats FARDC se substituent aux agents douniers au poste frontalier de Nombili. Quatre militaires des Fardc se sont substitués samedi, le jour de Noël aux agents de la douane au poste frontalier de Nombili, dans la chefferie de Kamango, à environ 80 km de Beni, au Nord-Kivu, selon la section locale de l'association africaine de défense des droits de l'homme, Asadho. Ces militaires lourdement armés, ont commencé par menacer de mort les agents de douanes en poste, avant de faire entrer frauduleusement quatre véhicules de marque RAVA 4, en provenance de l'Ouganda. Ces soldats auraient agi, ajoute la même source, sur injonction de leur chef hiérarchique basé à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Le contenu de chacun des véhicules n'a pas été fouillé par les services attitrés, a encore indiqué l'Asadho Beni. (Radio Okapi)

Lundi 27 décembre.

Le député David Tabu lance un appel à l'aide aux enfants de Shabunda. Plus d'un millier d'élèves du territoire de Shabunda, au Sud-Kivu, sont dans une situation difficile et sans assistance, selon le député national David Tabu. Parmi eux, il y en a qui ont perdu leurs parents suite aux exactions des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). D'où l'appel du député national David Tabu Tamuss en direction du gouvernement en vue d'une assistance en faveur de ces enfants.

Kindu: Matata Ponyo annonce le démarrage des travaux de réhabilitation de la voirie. Le ministre congolais des Finances, Matata Ponyo, a annoncé le dimanche 26 décembre, en marge de son séjour dans la province du Maniema, l'inauguration de l' université de Kindu et le début des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine.

Kananga: élections 2011, l'UN appelle la population à s'enrôler massivement. Le coordonnateur de l'Union pour la nation a réitéré cet appel lors d'un meeting à la place Kasaï Horizon radio télévision, devant une foule immense à Kananga, invitant la population de cette ville en particulier et du Kasaï Occidental en général à s'enrôler dans la perspective des élections de 2011.

Kinshasa: ouverture des comptes bancaires, 1 000 écoles choisies pour faire l'expérience. L'opération d'ouverture des comptes bancaires en faveur des écoles a commencé le samedi 25 décembre à Kinshasa à la Fibank, avec l'Institut professionnel de Ngaliema et le collège de la Salle. Elle concerne les établissements scolaires publics ou conventionnés. L'objectif, d'après le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Maker Mwangu, est d'améliorer la gestion financière des établissements scolaires. En tout, mille écoles ont été choisies pour tenter l'expérience.

Bunia: après une bavure, la population d'Aveba en colère exige le départ des militaires. Le calme est revenu ce lundi 27 décembre dans la matinée à Aveba, village situé à environ 86 km de Bunia, après les manifestations de la population contre les éléments des Fardc, le samedi 25 décembre, le jour de Noël. Les habitants d'Aveba s'étaient soulevés après qu'un soldat Fardc ait tiré à bout portant sur un civil, le blessant grièvement. L'homme tentait de séparer une bagarre qui opposait le militaire et sa compagne quand le soldat a ouvert le feu sur lui. A la suite à cet événement, les habitants d'Aveba ont manifesté et exigé le départ des Fardc de leur village. Ils ont été calmés après l'arrestation de l'auteur du forfait gardé présentement dans un cachot du village voisin de Tshekele. (Radio Okapi)

Butembo : la clinique " Dieu vivant " prend en charge 57 femmes victimes de fistules. "Les femmes victimes de violences sexuelles, notamment celles qui souffrent des fistules, sont appelées à se faire examinées, soignées et opérées gratuitement à la clinique " Dieu vivant de l'ONG Actions de recherche et de diagnostic pour la santé communautaire." Le médecin directeur de cette clinique, le docteur Chris Mutsuva, a lancé cet appel dimanche 26 décembre, lors d'une rencontre avec la presse locale, à Butembo.

Désengorgement des prisons du Nord-Kivu: une centaine de détenus relaxés. Le désengorgement des maisons carcérales du Nord-Kivu a commencé depuis le samedi 25 décembre. A Beni et Goma, plus d'une centaine de personnes détenues pour des infractions bénignes ont ainsi recouvré leur liberté. Cette mesure constitue un cadeau de fin d'année offert à quelques détenus par les autorités politico-judiciaires, a souligné le chef de division de Justice et Garde des sceaux, Lydie Masika.

Kinshasa: festivités de fin d'année sur fond de tracasseries d'hommes en uniforme. Plusieurs habitants de la ville de Kinshasa n'ont pas passé leur fête de Noël dans la quiétude. D'après les témoignages reçus, beaucoup de personnes ont été tracassées les nuits du 23 au 26 décembre. Pour la plupart des cas, les auteurs de ces tracasseries sont des hommes armés en uniforme.

Nord Katanga: afflux massif des déplacés à Lengwe. Cent quatre-vingt-dix familles de déplacés sont arrivées depuis une semaine dans la localité de Lengwe, située à 84 km de Nyunzu. Ces déplacés fuient les affrontements entre les Fardc et les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), dans le secteur de Bendera, à 120 km de Kalemie. La plupart de ces déplacés proviennent des villages environnants (Bendera, Nyange et Mapanga). Un membre de la société civile de Nyunzu indique que d'autres déplacés se sont refugiés dans la brousse.