Journal d'Afrique Centrale - R.D.C.
du 16 au 31 Juillet 2011
n°175


Chronique réalisée par Luc de l'Arbre

 

 

Samedi 16 juillet.

Dungu : les incursions de LRA inquiètent les humanitaires. L'activisme des rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dans le Haut Uele, inquiète la communauté humanitaire de Dungu. Celle-ci a exprimé sa préoccupation dans un rapport rendu public vendredi 15 juillet sur place à Dungu-centre. Ce rapport signale qu'en une semaine, ces rebelles ont commis plusieurs cas d'incursions et d'enlèvements des civils dans des villages. Selon ce rapport, les forces armées ougandaises ont libéré mardi 12 juillet trois filles après des accrochages avec un groupe de rebelles de LRA, à 65 km de Doruma, sur la route de Banda. Les victimes étaient âgées de 13 à 15 ans. Elles ont passé plusieurs mois entre les mains de leurs ravisseurs. Le lendemain, ces hommes armés ont tiré à bout portant sur cinq chasseurs. Ceux-ci se rendaient dans la forêt. Heureusement pour eux, personne n'a été atteint par balle, indique encore le rapport. Les soldats des Fardc et ceux de l'armée ougandaise présents dans la région ont pourchassé les assaillants. Il y a une semaine, ces mêmes rebelles avaient pillé des vivres et des vêtements dans plusieurs ménages à Anaparka, village situé entre les territoires de Dungu et d'Ango. Pendant la même période, plusieurs habitants de Bandu dans le territoire d'Ango avaient été enlevés puis relâchés. Les opérations militaires se déroulent pour l'instant aux alentours du parc national de la Garamba, pour détruire les campements des rebelles. (Radio Okapi)

Kinshasa : le HCR et l'OIM appellent au rapatriement des Angolais de la RDC. Dans un communiqué parvenu à Radio Okapi, le HCR et l'Organisation internationale des migrations (OIM) lancent un appel conjoint pour le rapatriement volontaire des réfugiés angolais de la RDC. Céline Smith, porte-porte du HCR en RDC indique qu'à ce jour, 43 mille réfugiés angolais sur les 519 mille répertoriés dans ce pays, désirent rentrer chez eux.

Equateur : un député dénonce l'exploitation des enfants dans une plantation d'hévéa à Budjala. Le député Jean-Lucien Bussa, élu de Budjala, dans la province de l'Equateur, dénonce l'utilisation des enfants dans la plantation de l'hévéa de la Société Milona Gwaka implantée dans sa circonscription (territoire de Budjala). Il parle d'une violation des lois du pays et des traités internationaux. La société Milona Gwaka rétorque qu'elle n'emploie pas de mineurs.

La Haye : Tshisekedi et Bemba jugent la situation générale de la RDC catastrophique. Les deux leaders de l'opposition congolaise se sont rencontrés vendredi 15 juillet à la Cour pénale internationale, dans la cellule du sénateur congolais. Valentin Mubake, conseiller politique du président national de l'UDPS révèle : "Etienne Tshisekedi et Jean-Pierre Bemba ont parlé bien sûr des problèmes du pays. Ils ont constaté que le pays se trouve dans une situation catastrophique. Jean-Pierre Bemba a exprimé sa déception devant la propension effrénée de la classe politique congolaise vers la corruption au lieu de privilégier l'intérêt général. Pour lui, le moment est venu pour le changement politique à Kinshasa." Selon la même source, après l'Europe, Etienne Tshisekedi est attendu samedi 23 juillet à Johannesburg en Afrique du Sud sur invitation de l'ANC, partenaire de l'UDPS dans l'International socialiste. Il gagnera le pays au bout d'une semaine par le Katanga, dans une tournée qui le conduira à Lubumbashi, Kipushi, Likasi et Kolwezi. (Radio Okapi)

Fichier électoral : encore une rallonge de 2 jours à Kinshasa. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) prolonge de deux jours les opérations de révision du fichier électorale dans la capitale. Le président de la Ceni l'a annoncé vendredi 15 juillet lors d'une rencontre avec les élus provinciaux et nationaux de la ville de Kinshasa. Par ailleurs, selon Daniel Ngoy Mulunda, cette prorogation demeure ouverte en cas d'engouement lors de la distribution des jetons aux retardataires. Ceci divise les élus de Kinshasa, selon qu'on est de la majorité ou de l'opposition. (Radio Okapi)

Dimanche 17 juillet.

Crash de Kisangani : le gouvernement prend en charge les rescapés de Goma. Le gouvernement congolais décide de prendre en charge les rescapés de l'accident du Boeing 727 de la compagnie Hewa Bora internés à l'Hôpital Heal Africa de Goma, a annoncé vendredi 15 juillet le ministre des Affaires sociales et actions humanitaires. Une façon, pour Ferdinand Kambere, de compatir et de réconforter les victimes de ce crash.

Choléra : controverse autour des chiffres et de la prise en charge à Mushie. Une polémique naît autour de la situation épidémiologique et de la prise en charge des malades dans la zone de santé de Mushie, province de Bandundu, à 300 km de Kinshasa. Le député national élu de ce territoire, Didace Pembe, insiste sur la gravité de l'épidémie de choléra (45 cas dont 15 décès) et invite les autorités du pays à y déployer les intrants. Le médecin inspecteur provincial évoque pour sa part 25 cas et une prise en charge gratuite dans cette zone de santé.

Mbuji-Mayi: pour des élections apaisées, un évêque de l'ECC propose ses recettes aux politiciens. Mgr Dieudonné Mbaya Tshiakanyi, évêque de l'Eglise du Christ au Congo, (ECC), invite les dirigeants politiques à plus de responsabilité. L'évêque Mbaya explique : "Il faudrait que les dirigeants politiques, ceux qui sont au pouvoir et ceux de l'opposition, sachent que la maîtrise de la situation dépend de leur attitude, de leurs discours. Deuxième recette : tous les communicateurs sociaux églises, mosquées, société civile… doivent véhiculer le message de la paix, des élections apaisées. Troisième recette : que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ne se fasse pas intimider par la surchauffe. Elle doit prendre le courage de rencontrer les tenants de partis politiques pour expliquer, clarifier… " (Radio Okapi)

Lubumbashi: le maire autorise l'accueil d'Etienne Tshisekedi. L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Katanga pourra accueillir son leader national, Étienne Tshisekedi, qui va regagner le pays par cette province après son périple euro-américain de plus de deux mois. Le maire de Lubumbashi vient d'autoriser l'organisation d'un tel événement après avoir interdit, il y a quelques jours, toute activité politique publique dans sa ville. C'est donc un ouf de soulagement dans les milieux de l'UDPS Katanga. Mais, pour le vice-président de ce parti politique, fédération du Katanga, la décision du maire de Lubumbashi n'est pas un cadeau. Il s'agit plutôt du respect de la Constitution du pays.

Kisangani: des policiers dénoncent le monnayage du contrôle biométrique. Une dizaine d'éléments de la Police nationale congolaise (PNC) non admis au contrôle biométrique accusent leurs chefs de monnayer l'opération. Parmi eux, des matriculés qui n'ont jamais perçu leur salaire, ainsi que des unités en attente de leur mécanisation. Ces policiers sont allés voir, samedi, à Kisangani, le staff local de la Monusco pour lui faire part de ses doléances. Pour ces éléments, s'ils ne sont pas soumis au recensement biométrique, leur calvaire se poursuivra. En réaction à cette accusation, l'inspecteur superviseur de ce contrôle a indiqué que ne sont admis à cette opération que les éléments matriculés dont les noms se trouvent sur la liste remise par la hiérarchie, à Kinshasa. Avant le contrôle, déclare le colonel Gérard Lumpungu, le commandant de chaque unité présente tous ses éléments à l'agent contrôleur. (Radio Okapi)

Province Orientale: dix-huit entreprises forestières indésirables. Ocean (Organisation concertée des écologistes et amis de la nature), une ONG locale, demande au gouvernement central de mettre un terme aux activités de la plupart des entreprises forestières œuvrant dans la Province Orientale. Sur vingt-trois de ces entreprises, dix-huit ne rempliraient pas les conditions exigées par les communautés riveraines. La demande de l'Ocean est contenue dans un mémorandum rendu public samedi à Kisangani. Selon cette ONG, sur vingt-trois sociétés œuvrant dans l'exploitation forestière dans la Province Orientale, cinq seulement ont signé le cahier de charges avec les communautés riveraines conformément au modèle édicté par le ministère national de l'Environnement. Les autres, dix-huit, s'illustreraient encore dans l'exploitation illégale des forêts. Selon Victor Kangela, un des membres de l'Ong Ocean, le ministère de l'Environnement avait exigé des exploitants forestiers de signer la clause sociale des cahiers de charges suivant un modèle édicté le 7 juillet 2010. (Radio Okapi)

Lundi 18 juillet.

RDC: l'épidémie de choléra s'amplifie. Selon les derniers chiffres fournis dimanche par l'OMS, plus de 3 500 cas de choléra, dont près de 200 décès, ont déjà été enregistrés dans les zones affectées par l'épidémie en RDC. Ces chiffres ne prennent pas en compte des zones endémiques comme celles de deux Kivu et du Nord-Katanga.

Lubumbashi: après le retrait de sa licence, Hewa Bora se dit incapable de rembourser des billets. Plus d'une semaine après le crash de l'avion de Hewa Bora airways (HBA) à Kisangani, les passagers de cette compagnie à Lubumbashi ne savent plus à quel saint se vouer, a constaté, dimanche 17 juillet, Radio Okapi. Ils se rendent, chaque jour, au bureau local de HBA pour se faire rembourser leur argent. Avec leurs billets en main, ces passagers se présentent devant la représentation de HBW. Mais, ils ne trouvent personne pour répondre à leurs réclamations. Le directeur de Hewa Bora à Lubumbashi, Vano Kiboko, a affirmé que son entreprise est dans l'incapacité de rembourser les clients puisque, interdite de fonctionner sur décision gouvernementale. Pour lui, il appartient aux autorités de la RDC de répondre aux réclamations des clients de HBA. (Radio Okapi)

Mbuji-Mayi: un conflit foncier fait 3 morts à Kamiji. Un nouveau conflit foncier a fait trois morts à Kamiji situé à environ 100 m au sud de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental). Les combats ont opposé, samedi 16 juillet, les membres de la localité Bena Nkelende à ceux de Bena Nyoka.

RDC: Karibuni RDC, un projet pour la relance du tourisme. Le festival "Karibuni RDC" va se dérouler du 12 au 14 août 2011 sur toute l'étendue de la RDC. A l'occasion de la célébration du 25ème anniversaire de l'ONT, Berthe Akatshi, la directrice de l'Office national du tourisme (ONT) déclare que la RDC devrait faire du tourisme sa priorité pour redresser son économie comme dans d'autres pays du monde où il génère beaucoup de recettes. "Notre pays est gâté par la nature. Nous sommes un scandale dans tous les domaines mais nous semblons négliger le tourisme ", affirme-t-elle. Au festival "Karibuni RDC", chaque province va présenter ses spécificités culturelles et touristiques pendant trois jours, explique Berthe Akatshi. Le démarrage de ce festival aura lieu à la place du 30 juin (ex- Gare centrale) de Kinshasa. (Radio Okapi)

Butembo: 4 véhicules tombent dans une embuscade sur l'axe Kanyabayonga-Kiwanja. Trois minibus en provenance Butembo pour Goma, et un quatrième allant dans le sens inverse sont tombés, dimanche 17 juillet, entre les mains des coupeurs de route à Kabasha, dans le parc national des Virunga, sur l'axe Kanyabayonga-Kiwanja au Nord-Kivu. La nouvelle est rendue publique, ce lundi 18 juillet, dans un communiqué de l'Association des chauffeurs du Congo (ACCO/Butembo). Selon ce document, une dizaine d'hommes en armes ont ravi de l'argent, des téléphones portables, des montres et d'autres biens des passagers avant de fuir dans la forêt. Ces bandits armés de fusils opèrent la journée en toute quiétude, selon le communiqué de l'ACCO. Conséquence de l'insécurité sur cette route, le prix du voyage Butembo-Goma est passé de 15 $US à 25 $US par passager parce que " plusieurs commerçants hésitent à engager leurs véhicules sur cette route ", peut-on lire dans le même document.

Dungu: 3 aires de santé en difficultés de fonctionnement. Trois aires de santé sur les dix-sept que compte la zone de Dungu, en Province orientale, fonctionnent sans personnel médical qualifié et sans structure sanitaire, a déclaré, dimanche 17 juillet à Radio Okapi, le médecin chef de zone de santé de Dungu, Dr. Benjamin Mananu.

Piraterie sur le lac Tanganyika: les armateurs menacent de suspendre la navigation. Les armateurs du lac Tanganyika menacent de suspendre la navigation entre Uvira et Kalemie si les miliciens du groupe armé Yakutumba continuent de rançonner l'équipage des embarcations. Dans une lettre du 4 juillet adressée au président des armateurs de la RDC exploitant le lac Tanganyika, les miliciens de Yakutumba somment tout bateau naviguant sur le lac Tanganyika, dans le territoire de Fizi, de verser un montant de 500 USD par mois comme "effort de guerre".

Kinshasa: la réhabilitation des routes rend la circulation difficile. La circulation routière est devenue difficile depuis quelques semaines à Kinshasa. Les travaux de réhabilitation de plusieurs tronçons routiers sont à la base de cette situation. La question divise les kinois. Certains pensent que ces travaux sont nécessaires pour la modernisation de la ville. D'autres estiment par contre que le déroulement de ces travaux ne tient pas compte de la situation des kinois qui devraient vaquer librement à leurs occupations. Parmi les routes en réfection, il y a l'avenue Kasa-Vubu au niveau de rond point Moulaert. Entre temps, les travaux s'intensifient sur Mondjiba en allant vers Kintambo magasin. Les usagers de cette voie ont déclaré à Radio Okapi que les entreprises en charge de réfection de ces routes devraient construire des routes de déviation, avant d'entamer ces travaux. A Sendwe dans la commune de Kalamu, les travaux trainent et les routes de déviation prévues sur les avenues Mpozo et Oshwe ne sont pas aménagées, se sont indignés de leur part la population de Kalamu. Pendant ce temps, les travaux viennent d'être lancés sur Lumumba entre l'échangeur et l'aéroport international de N'djili, mais des voies de déviation ne sont pas placées. (Radio Okapi)

Luilu: une mission conjointe Monusco-société civile pour résoudre un conflit entre deux localités. Une mission conjointe Monusco-société civile s'est rendue, samedi 16 juin, dans le territoire de Luilu situé à environ 130 km au sud-est de Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental. Objectif: trouver une issue pacifique au conflit foncier qui oppose les habitants des localités de Lulamba et Kanangila2, du secteur de Kanda Kanda.

Elections: la NSCC se félicite de l'enrôlement massif des Kinois. Au 16 juillet dernier, soit à un jour de la fin des opérations de révision du fichier électoral dans la ville province de Kinshasa, le nombre d'enrôlés, selon la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), avait atteint 93%. Elle s'en félicite.

Monusco, Unicef et MSF/Belgique se mobilisent contre le choléra à l'Equateur. L'épidémie de choléra ne cesse de se propager particulièrement dans la province de l'Equateur depuis sa déclaration en mai dernier. A ce jour, au moins 842 cas dont 66 décès ont déjà été enregistrés dans cette province. La Monusco, l'Unicef et MSF/Belgique ont décidé de conjuguer leurs efforts pour contribuer à la lutte contre cette épidémie.

La Suède annule la totalité de la dette de la RDC, 180 millions USD. Le ministre congolais des Finances, Matata Mponio, et la chargée d'affaires de l'ambassade de Suède en RDC, Mette Sunnergren, ont signé, ce lundi 18 juillet matin, à Kinshasa, le document sanctionnant l'annulation de la dette congolaise vis-à-vis de la Suède. Le montant de la dette s'élevait à 180 millions de dollars américains. Lors de la signature de cet accord, Mette Sunnergren a insisté : "Notre souhait est que l'état congolais veuille bien accorder plus de priorités aux plus vulnérables et que les fonds qui résultent de cette annulation soient alloués aux secteurs de santé et de justice. [Ces secteurs occupent des parts] encore très faibles dans le budget congolais." (Radio Okapi)

Mardi 19 juillet.

Kasaï-Oriental: plus de 400 enfants souffrent de malnutrition sévère à Ngandajika. Plus de 400 enfants souffrant de malnutrition sévère sont actuellement pris en charge dans les unités de traitement de la zone de santé de Ngandajika, à 80 km à l'Est de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Sept d'entre eux sont déjà morts, a affirmé, lundi 18 juillet, La Boussole Malaba, l'infirmier superviseur des opérations de nutrition à Ngandajika.

RDC-Grande Bretagne: l'ambassadeur britannique promet une assistance sanitaire et économique. La grande Bretagne a promis une assistance sanitaire et économique à la RDC, en vue de renforcer les liens de coopération entre les deux pays. C'est la substance de l'annonce de l'ambassadeur britannique, Neil Wigan, faite lundi 18 juillet, en visite à Mbandaka en Equateur.

Recensement biométrique: 360 558 fonctionnaires identifiés dans 7 provinces de la RDC. Le recensement biométrique de fonctionnaires de l'Etat se poursuit en RDC. A ce jour, 360 558 fonctionnaires ont été identifiés dans sept provinces (Kinshasa, Bandundu, Bas -Congo, les deux Kasaï, le Maniema et le Sud-Kivu). Ces chiffres ont été publiés, lundi 18 juillet à Kinshasa, par le ministre de la Fonction publique, Dieudonné Upira.

Crash Hewa Bora: 3 militaires et 1 policier arrêtés pour vol de biens des victimes. Trois militaires de la force aérienne congolaise et un commissaire principal de la police des frontières sont incarcérés, depuis samedi 16 juillet, à la prison centrale de Kisangani en Province Orientale. Ils sont accusés d'avoir volé des bijoux en or, des montres, des chaussures, des habits ainsi que de l'argent estimé à une valeur de plus d'un million de dollars. Ces biens appartenaient aux victimes du dernier crash du Boeing 727 de la compagnie Hewa Bora à Kisangani survenu le 8 juillet. Dans une lettre pastorale lue dimanche 17 juillet dans les paroisses catholiques, l'archevêque métropolitain de Kisangani, a appelé toute personne qui détiendrait les biens appartenant aux victimes du crash de les restituer. (Radio Okapi)

Nord-Kivu: déploiement de nouvelles bases temporaires des casques bleus à Beni-Mbau. Les casques bleus du contingent népalais de la Monusco ont renforcé, depuis deux semaines, des patrouilles dans le secteur de Beni-Mbau, au nord de la province du Nord-Kivu. Ils ont déployé des bases temporaires pour améliorer la protection des civils contre les attaques des milices, a constaté Radio Okapi, mardi 19 juillet.

Kindu: retour au calme après des coups de feu à la prison centrale. Le calme est revenu mardi 19 juillet à la prison centrale de Kindu au Maniema, après des coups de feu entendus pendant près de 5 heures tôt ce matin Les policiers commis à la garde ont ouvert le feu en l'air pour ramener à l'ordre plus de 200 pensionnaires de la prison, qui protestaient contre la rupture des stocks de nourriture.

RDC: en attente d'affectation, les nouveaux magistrats sont bloqués à Kinshasa. Un groupe de 1000 magistrats de la RDC nouvellement recrutés, ont réclamé, mardi 19 juillet, leurs affectations. Selon eux, ils ne sont pas encore affectés depuis la fin de la deuxième phase de formation qu'ils ont suivie, de mars à avril 2011, à l'Université protestante au Congo (UPC) à Kinshasa.

RDC: l'ambassadeur belge plaide pour l'amélioration du climat des affaires. L'ambassadeur de la Belgique en RDC, Dominique Struye de Swielande, a plaidé, lundi 18 juillet, pour une simplification des procédures administratives pour améliorer le climat des affaires en RDC. Au cours d'un point de presse tenu à Kinshasa en marge de la fête nationale du Royaume de Belgique (le 21 juillet), il a aussi salué la stabilité du cadre macroéconomique en RDC. Il s'est réjoui de l'état des relations bilatérales entre la Belgique et la RDC. Selon lui, le dialogue entre les deux pays est franc, ouvert et permanent. Dans le domaine de la coopération militaire, a-t-il expliqué, la Belgique a formé le 321ème bataillon de Kindu et entend former les officiers congolais de l'académie militaire de Kananga. Il a ajouté : "La Belgique appuie le gouvernement congolais dans la lutte contre l'impunité mais aussi les ONG congolaises de défense des droits de l'homme dans leurs activités." Par ailleurs, le diplomate a annoncé que son pays va financer deux projets à hauteur de 20 millions USD chacun dans les domaines de l'agriculture, du désenclavement rural et de l'enseignement technique. (Radio Okapi)

Boma: l'hôpital général en rupture des stocks de médicaments. A Boma, deuxième ville de la province du Bas-Congo, les malades désertent l'hôpital général de référence de la place confronté depuis plus d'une semaine à la rupture des stocks des médicaments, selon des sources de la société civile locale. Des cas des décès auraient été enregistrés à la suite de cette situation, d'après les mêmes sources.

Les cas du paludisme grave en augmentation chez les enfants au Nord-Ubangi. Une augmentation très sensible des cas de paludisme est observée dans le district sanitaire du Nord-Ubangi, dansa la province de l'Equateur, particulièrement dans la zone de santé de Gbadolite. Selon les sources médicales locales, le phénomène s'observe depuis le mois de mars dernier avec le retour des pluies. Entre mars et juin 2 011, le taux des cas du paludisme dans cette dernière juridiction du Nord-Ubangi est passé du simple au triple, soit d'un millier des cas à plus de trois mille, précise le médecin chef de ce district, le Dr. Guy Metonga. La plupart des enfants souffrant de la malaria arrivent souvent trop tardivement à l'hôpital, anémiques. Ils meurent soit, à l'admission, au cours de la consultation, soit quelques heures plus tard. (Radio Okapi)

Kinshasa: Clôture de l'année académique dans des institutions universitaires catholiques. Trois institutions universitaires catholiques viennent de clôturer l'année académique 2010-2011. Les cérémonies de clôture, marquées par les collations des grades académiques, ont eu lieu le vendredi 15 juillet à l'Université Saint Augustin de Kinshasa (USAKIN) et le samedi 16 juillet à l'Université Catholique du Congo (UCC) et à l'Institut Supérieur des Pédagogie Religieuse (ISPR). A l'UCC, l'année a été marquée par deux principaux événements: le démarrage des travaux des constructions des facultés dans son terrain de Mont Ngafula sur la route de Matadi, et l'ouverture de l'Institut Panafricain Cardinal Martino pour la diffusion de la Doctrine Sociale de l'Eglise. A l'USAKIN, 37 lauréats ont reçu leurs diplômes en philosophie et 20 en théologie. Pour le recteur de cette institution, le Père Willy Okey Mukolmen cp, l'année clôturée a été spéciale pour trois raisons : l'ouverture de la faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, la joie d'offrir le premier licencié de la faculté de philosophie et l'affiliation de la faculté de théologie à l'Université Urbanienne à Rome. A l'Institut Supérieur des Pédagogie Religieuse, collation de 25 lauréats en pédagogie religieuse et en gestion et administration scolaire. Le Nonce apostolique Mgr Tito a procédé à la pose de la première pierre d'une école d'application pour les étudiants de l'ISPR, qui sera construite au home ASUMA, qui abrite l'ISPR, dans le quartier Righini. (Ademis)

Mercredi 20 juillet.

La Ceni reçoit 30 millions USD du gouvernement. Le gouvernement de la RDC a remis, mardi 19 juillet, à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), sa nouvelle contribution de 30 millions de dollars américains. Le président de la Ceni, Daniel Ngoy Mulunda l'a annoncé le même jour à Kinshasa.

Enseignement supérieur: Mashako Mamba satisfait du respect du calendrier académique au Nord-Kivu. Le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Mashako Mamba, a félicité, lundi 18 juillet, les responsables des institutions supérieures et universitaires du Nord-Kivu pour le respect du calendrier académique 2010-2011. Il a également demandé aux responsables d'établissements supérieurs agrées de se préparer au passage du cursus de Graduat-Licence à celui de Licence-Master-Doctorat (LMD) en RDC. Mashako Mamba a promis d'envoyer au mois d'août un audit organisationnel pour une enquête de viabilité des institutions d'enseignement supérieur dans les Nord et Sud-Kivu. Le ministre Mashako Mamba a toutefois salué l'effort de construction sur fonds propres des établissements supérieurs du Nord-Kivu. Il a également annoncé que le gouvernement mis à disposition des fonds pour la réhabilitation de certaines institutions publiques telles que les Instituts supérieurs pédagogiques dans tous les chefs-lieux des provinces, mais aussi d'autres projets du gouvernement dans le cadre de la reforme de l'ESU en RDC. (Radio Okapi)

Ituri : trois hommes en armes arrêtés après avoir blessé deux commerçants par balles. Trois personnes ont été arrêtées samedi 16 juillet à Largu, localité située à 70 km au nord de Bunia, dans le territoire de Djugu. Elles sont accusées d'avoir tiré sur deux commerçants.

Bukavu: le ministre du Budget vulgarise le nouveau code de passation des marchés publics. Le ministre du Budget Jean Baptiste Ntawa a donné mardi 19 juillet à Bukavu le coup d'envoi de la campagne de vulgarisation du code de passation des marchés publics devant plusieurs personnalités, opérateurs économiques et députés de la ville. Il a expliqué, à cette occasion, les structures d'administration des marchés publics suivant le nouveau code. Il s'agit notamment de l'autorité de régulation, la direction générale de contrôle des marchés publics ainsi que la cellule de gestion des projets et des marchés publics. Cette campagne concerne les entités territoriales décentralisées. "Il est grand temps que les investisseurs qui viennent en RDC s'assurent de l'application du nouveau système de passation des marchés dans le pays ", estime Jean Baptiste Ntawa. (Radio Okapi)

Shabunda: retour au calme après la protestation de jeunes contre l'insécurité. La situation est redevenue calme à Shabunda-centre, mercredi 20 juillet, après une vive tension observée la veille dans cette cité. Selon des sources concordantes, des jeunes gens ont lancé des pierres sur la paillote du bureau de l'administration du territoire où s'étaient réunis, mardi 19 juillet, une délégation de la Monusco conduite par le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RDC, Roger Meece, le gouverneur du Sud-Kivu Marcellin Chishambo et quelques autorités locales. Ces jeunes gens scandaient des slogans hostiles à la Monusco et au gouvernement congolais. Ils disaient être excédés par les attaques à répétition, les pillages, les enlèvements et les viols, devenus selon eux le lot quotidien des habitants du territoire de Shabunda. (Radio Okapi)

Kasaï-Oriental : tension à Konde Tshumbe après l'incendie d'une ferme d'un cadre de PPRD. La tension est montée d'un cran à Ongondo, dans le secteur de Kondo Tshumbe, territoire de Lodja, après l'incendie qui a ravagé une ferme, dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 juillet. Il s'agit d'une concession appartenant à un ancien membre de la Convention des Congolais unis (CCU), qui a adhéré au PPRD. Des jeunes se réclamant du CCU ont mis le feu sur la ferme, sans doute pour punir l'ancien membre de leur parti.

Mbandaka: la police relaxe 3 journalistes de Radio Ekanga. Deux journalistes et un technicien de Radio Ekanga, une des stations privées ont été relaxés mercredi 20 juillet par la police de la ville de Mbandaka en Equateur, a déclaré le chef des programmes et producteur-animateur de Radio Ekanga, José Maza Osukuma. Selon lui, ces journalistes ont été interpellés parce qu'ils ont adressé au promoteur un mémorandum où ils réclamaient l'amélioration de leurs conditions salaires

Des cambrioleurs tuent un policier à Beni. Des cambrioleurs ont tué un policier, mardi 19 juillet dans la nuit, dans la commune de Mulekera à Beni dans la province du Nord-Kivu. Le policier tentait de porter secours à son voisin victime d'un cambriolage. Selon le président de la société civile de Beni-ville, Gilbert Kambale, ce meurtre est le quatrième commis en l'espace de cinq jours.

Kinshasa: épidémie de choléra, de nouvelles zones de santé affectées. Après le quartier Kingabwa, dans la commune de Limete, et la municipalité urbaine-rurale de Maluku, l'épidémie du choléra vient de s'étendre à d'autres zones de santé de Kinshasa, à savoir, Kalamu 2, Masina 1 et 2 ainsi que Ngaba. Ce qui porte le nombre total à 92 cas dont 10 décès dans la capitale congolaise.

Tshikapa: retour volontaire de certains réfugiés angolais dans leur pays. Un premier groupe des réfugiés angolais installés depuis 1975 à Tshikapa, à plus de 260 kilomètres à l'ouest de Kananga, au Kasaï-Occidental, a regagné l'Angola, mardi 19 juillet 2011, à partir du secteur des Bapende. Ils étaient 23 personnes dont 3 femmes et 3 enfants, précisent les sources.

Nettoyage du fichier électoral: l'UDPS exige la présence de ses experts. L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) exige la présence de ses experts à l'opération du nettoyage du fichier électoral. C'est ce qu'a déclaré le secrétaire général de ce parti, Jacquemain Shabani, lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi 20 juillet à Kinshasa. Selon Jacquemain Shabani, l'UDPS pense qu'il y a eu des irrégularités dans l'opération de la révision du fichier électoral et elle tient à ce qu'elles soient corrigées pour éviter toute fraude.

Jeudi 21 juillet.

Sécurité: 500 policiers formés pour le maintien de l'ordre public à Kinshasa. .Grâce à un financement de la coopération française, d'une valeur de 2 millions d'euros, 500 policiers congolais ont été formés et équipés pour le maintien de l'ordre public à Kinshasa. La formation s'est déroulée à Maluku et a duré cinq semaines. Ces policiers ont été présentés, mercredi 20 juillet, à l'inspecteur général par intérim de la Police nationale congolaise (PNC), le général Charles Bisengimana. Un deuxième groupe de 500 policiers va commencer la même formation en septembre.

Mbuji-Mayi: les cellules de la prison de Ngandajika manquent de latrines. La prison centrale de Ngandajika, bien que récemment réhabilitée, manque de latrines pour les prisonniers. La police ne veut pas prendre le risque de les accompagner aux toilettes dans un coin éloigné de la cour carcérale.

Katebe Katoto dément toute alliance avec l'AVK de Kamerhe. Le président national de l'Union des libéraux démocrates (ULD), Katebe Katoto, a démenti, mercredi 20 juillet, avoir conclu un accord avec d'autres partis ou plateformes politiques dans la perspective de prochaines élections en RDC. Il a réagi ainsi à une information diffusée sur Radio Okapi relative à la sortie officielle de la plateforme "Alternance Vital Kamerhe" (AVK), qui a repris l'ULD sur la liste de ses partis membres.

Fichier électoral : les agents de la Ceni bloquent les résultats de 28 centres à Dungu. Environ 100 agents des centres d'inscription de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ont bloqué du matériel des kits électoraux de 28 centres, sur les 44 que compte le territoire de Dungu, dans le district de Haut Uele en Province Orientale. Ils ont également refusé de rendre les disques compacts (CD) contenant les données d'enrôlement de l'opération de révision du fichier électoral (RFE) à Dungu-centre. Ces agents ont conditionné la remise de ce matériel au payement de 3 mois de leurs salaires. Ils ont déclaré que depuis le début de l'opération en avril 2011, ils n'ont jamais été payés. (Radio Okapi)

Retour d'un ancien dirigeant du Pusic à Bunia. Kisembo Bitamara, ex leader de l'ancienne milice "Parti pour l'unité et l'intégrité du Congo" (Pusic) est rentré à Bunia mardi 19 juillet, après 6 ans d'exil en Ouganda. Entouré d'une forte délégation du Mouvement social pour le renouveau (MSR) il s'est rendu à Kasenyi, une entité située au bord du lac Albert et qu'il a dirigée comme chef coutumier jusqu'à son départ. Il a ensuite déclaré son appartenance à la majorité au pouvoir, tout en relevant que la page des milices était totalement tournée. (Radio Okapi)

Gemena: les travaux de la voirie tournent au ralenti. Les travaux d'asphaltage de grandes artères de Gemena dans la province de l'Equateur évoluent " à pas de tortue ", ont indiqué des sources locales, ce mercredi 20 juillet. Le commissaire de district intérimaire du Sud-Ubangi, Fabien Nyigba, a accusé l'Office des voiries et drainage (OVD) et l'entreprise AVC, qui exécutent ces travaux, d'être à la base de cette lenteur.

Bunia : retour des pêcheurs congolais oeuvrant en Ouganda. Des Congolais pêchant sur le lac Albert, sur la côte ougandaise, ont commencé à regagner Kasenyi, localité congolaise située à 55 km de Bunia. Ils disent fuir la réglementation ougandaise d'utilisation des filets en mailles prohibées.

Beni: menace des ADF/Nalu, 15 000 personnes quittent Eringeti et Kainama. La société civile de Beni a signalé, ce jeudi 21 juillet, un mouvement de populations à Eringeti et Kainama, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Beni-ville, dans le secteur de Beni-Mbau. Prés de quinze mille personnes quittent ces deux cités du Nord-Kivu à cause des tracts largués, dimanche, par les rebelles ougandais des ADF-Nalu, annonçant leur prochaine attaque contre les positions des FARDC sur place.

Kasaï Oriental: lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole/ Plus de 700 mille enfants sont attendus dans 31 zones de santé ciblées dans la province du Kasaï-Oriental pour la campagne de riposte contre la rougeole. Les enfants des zones concernées n'ont pas encore bénéficié de vaccination depuis la déclaration de l'épidémie en avril 2011, a déclaré le coordonnateur provincial du Programme élargi contre la vaccination (PEV), Dr. Jean Mukendi. La campagne a déjà commencé à Mbuji-Mayi et Lodja.

Shabunda-Fizi : Marcellin Cishambo annonce le déploiement des contingents des Fardc. Le gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo, a précisé, à la fin d'une mission à Shabunda et Fizi mercredi 20 juillet que le déploiement des régiments des Forces armées de la république démocratique du Congo sera effectif dans trois semaines dans les endroits sans protection militaire de Shabunda au Sud-Kivu.

Ex-Onatra: allègement des procédures douanières aux ports de Matadi et de Boma. Les formalités de dédouanement à remplir dans les ports de Matadi et de Boma, dans le Bas-Congo, passeront désormais de 46 à 4 pour permettre aux importateurs de faire sortir leurs marchandises des navires en moins de temps.."Nous, avons fait un effort. Nous passons de 46 étapes à 4 au niveau de la SCTP. Avec l'informatique, beaucoup de ces étapes sont confondues", explique le directeur Tito Umba di Malanda. En dehors de l'allègement des procédures douanières, il sera aussi appliqué dans ces ports, d'après la même source, le système de factures prépayées avant l'accostage du navire. "Fluidité", "vitesse de traitement de la marchandise", telles sont les préoccupations à la direction des ports maritimes du Bas-Congo pour répondre à la politique gouvernementale de l'amélioration du climat des affaires. Et c'est de cette manière que nous allons accroître nos chiffres d'affaires avec le nombre de bateaux qui va augmenter", conclut le directeur Tito. (Radio Okapi)

Butembo: bientôt, la distribution de plus de 3 millions de moustiquaires imprégnées. La préparation de la campagne de distribution des moustiquaires imprégnées organisée par la coordination provinciale de lutte contre le paludisme s'est clôturée jeudi 21 juillet à Butembo. Selon le coordonateur de cette campagne, plus de 3 millions de moustiquaires seront bientôt distribuées aux ménages.

Nord-Kivu: un cadre Ma Mai de l'APCLS se rend au programme DDRRR de la Monusco. Le " colonel " Janvier Banyene, cadre Mai Mai du groupe armé Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), résidait jusque là à Lukweti, fief de ce mouvement, s'est rendu mardi 19 juillet aux équipes de DDRRR de la Monusco à Nyabiondo, en territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Vendredi 22 juillet.

Droits de l'homme: l'Asadho salue la loi sur la criminalisation de la torture. Le président Joseph Kabila a promulgué, mercredi 20 juillet 2011, la loi sur la criminalisation de la torture en République Démocratique du Congo. Le président de l'ONG Association africaine pour les droits de l'homme (Asadho) considère cette loi comme "une étape franchie dans le combat pour sanctionner les actes de torture", mais attend son application effective.

Province Orientale: un cas suspect de fièvre hémorragique signalé à Dungu. Un malade qui présentait les symptômes de fièvre hémorragique est décédé, mardi 19 juillet, à l'hôpital général de référence de Dungu centre, Haut Uele dans la Province Orientale. Il avait vingt-huit ans. Les autorités sanitaires redoutent une propagation de l'épidémie dans la région.

Territoire d'Irumu : une personne morte à la suite d'une incursion de 14 hommes armés à Andisoma. Une incursion de quatorze hommes armés en provenance de la collectivité chefferie de Walendu Bindi a créé la panique, mercredi 20 juillet, dans la carrière d'or artisanale " Grace à Dieu ". Une personne qui tentait de s'enfuir est tombée dans un trou de plus de huit mètres de profondeur. Son corps a été retrouvé sans vie le lendemain dans la matinée. Cinq autres personnes ont été blessées dans la bousculade qui a suivi cette incursion. La carrière " Grace à Dieu " est située dans la collectivité chefferie d'Andisoma dans le territoire d'Irumu.

France Télécom-Orange négocie le rachat de CCT. France Télécom-Orange, une entreprise française de télécommunication, souhaite racheter l'opérateur mobile Congo-Chine Télécom (CCT). La direction de CCT a confirmé l'information jeudi 21 juillet à Radio Okapi.

Nord-Kivu: retour au calme après le soulèvement des FARDC à Mubambiro. Un groupe de militaires des Fardc en formation de régiment au centre de Mubambiro, à 25 km de Goma se sont soulevés, jeudi 21 juillet soir, pour réclamer leur solde. Ils ont tiré plusieurs coups de balle en l'air, blessant un militaire et un civil. Paniquée, la population locale a fui vers Sake et Goma.

Mbandaka : Jean-Claude Baende traduit son adjoint en justice pour une affaire de véhicules. A la demande du gouverneur de province Jean-Claude Baende, un dossier judiciaire est ouvert à charge du vice-gouverneur Vincent Mokako au parquet général de Mbandaka. Et pour cause, un véhicule et un tracteur qui auraient disparu à Mbandaka ont été retrouvés à la résidence du vice-gouverneur à Bumba, après un avis de recherche lancé par l'autorité provinciale.

Kongolo: début de la campagne de vaccination contre la rougeole. La campagne de vaccination contre la rougeole démarre à Kongolo, vendredi 22 juillet, soit 24 heures après le programme initial. Ce décalage est dû à l'arrivée tardive des intrants pour la vaccination dans cette cité.

Province Orientale: le CICR a apporté l'assistance humanitaire à plus de 100 000 personnes. Plus de cent mille personnes ont bénéficié de l'assistance humanitaire du comité international de la croix rouge (CICR) au cours des ces six derniers mois dans les districts du Haut Uele et de Bas Uele. Cette organisation a également réhabilité deux pistes d'atterrissage d'avion dans la région et construit plus de quarante puits d'eau. Ce bilan a été rendu public, jeudi 21 juillet, par le chef de bureau de CICR à Dungu au cours d'une conférence de presse.

RDC: la Haute Cour militaire réhabilite Simon Kimbangu. Le prophète Simon Kimbangu a été innocenté, vendredi 22 juillet, au terme d'un procès de révision. La Haute Cour militaire a rendu un verdict qui acquitte Simon Kimbangu. En 1951, le conseil de guerre colonial siégeant à Mbanza-Ngungu a condamné ses acolytes et lui à la prison à perpétuité pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Arborant l'uniforme de l'église kimbanguiste, drapelets blancs et banderoles à la main en signe de victoire avant même la sentence et au rythme de la fanfare, près de cinq mille fidèles et non fidèles de l'église kimbanguiste ont envahi la Haute Cour jusqu'au rond-point Socimat, dans la commune de la Gombe à Kinshasa. "Les gens qui ont commis ces actes sont morts. Mais la Belgique est responsable des actes du passé. Elle doit quand même demander pardon au peuple congolais", a déclaré une femme émue qui a assisté à l'audience sans être une fidèle de l'église kimbanguiste. L'arrêt de la Cour annule le jugement entrepris par le conseil de guerre colonial le 3 octobre 1951. L'église kimbanguiste est une église chrétienne africaine de type prophétique fondée en 1921 par Simon Kimbangu. Elle constitue la troisième religion en RDC après la religion chrétienne et la communauté musulmane. (Radio Okapi)

MLC: un congrès pour désigner le président du parti et préparer les prochains scrutins. Les travaux du 2e congrès du Mouvement de libération du Congo (MLC) qui ont démarré vendredi 22 juillet 2011 à Kinshasa vont s'employer à désigner le futur président de ce parti, étant donné que le mandat de 5 ans de Jean-Pierre Bemba élu en 2006 est arrivé à terme. Ces assises de deux jours devront aussi réfléchir sur les orientations à prendre en rapport avec le processus électoral en cours.

Samedi 23 juillet.

Roger Meece s'imprègne de la situation sécuritaire à Dungu. Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC a effectué vendredi 22 juillet une visite à Dungu et Duru, à plus de 50 km de la frontière du Sud-Soudan, dans le district du Haut Uele. Objectif de la visite : s'enquérir de la situation sécuritaire actuelle dans la région. C'est ainsi que Roger Meece a échangé sur place avec les autorités civiles et militaires locales et les leaders communautaires. Il était accompagné de Pierre Lumbi, Conseiller spécial du chef de l'Etat en charge de la sécurité.

Kalemie: nouveaux affrontements entre FARDC et Maï Maï Yakutumba. Les Maï Maï Yakutumba ont attaqué jeudi 21 juillet la localité de Wimbi, le long du lac Tanganyika, à 160 km de Kalemie. Ils ont été ensuite repoussés par les Fardc vers le Sud-Kivu, lors de nouveaux affrontements, selon le commandement de la 61e brigade des Fardc à Kalemie. Le bilan de ces affrontements n'est pas encore connu.

Kinshasa : l'UNPC appelle les professionnels des médias à plus de responsabilité pendant la période électorale. .L'Union nationale de la presse du Congo (UNPC) a interpellé vendredi 22 juillet les professionnels des médias sur leur responsabilité pendant la période électorale, à l'occasion de la célébration de la 31è Journée nationale de la presse en RDC. Cette journée est placée cette année sous le thème " Médias pour les élections apaisées".

Kinshasa : présentation d'un rapport sur les viols au Nord-Kivu. Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme a présenté, vendredi 22 juillet au siège de la Monusco à Kinshasa, le rapport sur les viols massifs et d'autres violations des droits de l'homme commis dans les villages de Bushani et Kalambahiro dans le territoire de Masisi (Province du Nord-Kivu).

Kinshasa : 59 patients sauvés du choléra au centre de traitement de Maluku. Depuis la déclaration de l'épidémie, cinquante neuf personnes sur les soixante quatre cas de choléra enregistrés sont hors du danger", a déclaré vendredi 22 juillet à Radio Okapi le docteur Bolamba Ghelogo, médecin directeur du centre hospitalier d'Etat de Maluku. Pendant ce temps, la Croix-Rouge intensifie la sensibilisation au respect des règles d'hygiène.

Dimanche 24 juillet.

Jean-Pierre Bemba, candidat du MLC à la présidentielle 2011. Le Mouvement de libération du Congo (MLC) a reconduit Jean-Pierre Bemba Gombo à la tête du parti pour un nouveau mandat de 5 ans. C'était samedi 23 juillet à la clôture du congrès de ce parti à Kinshasa Bemba demeure par conséquent le candidat du MLC à l'élection présidentielle de novembre 2011.

Présidentielle 2011 : le Palu non partant. Le Parti lumumbiste unifié (Palu) ne présentera pas de candidat à l'élection présidentielle de novembre 2011. Il entend soutenir le candidat nationaliste de la gauche. Propos du Secrétaire général de ce parti, tenus samedi 23 juillet au cours d'une communication faite à sa base à Kinshasa.

D'après Antoine Gizenga, son parti alignera des candidats à la députation nationale et provinciale mais pas à la présidentielle. Il ajoute cependant que devant l'absence d'un répondant au projet d'entente politique que le Palu a proposé à ses partenaires politiques de gauche, ce parti "sera obligé de rendre son projet public incessamment et de l'assumer." (Radio Okapi)

François Mwamba crée sa propre plate forme politique. L'univers politique congolais vient de s'enrichir avec un nouveau groupement politique : l'Alliance pour le développement et la République (ADR) du député François Mwamba. Sa sortie officielle a eu lieu samedi 24 juillet dans l'enceinte de la paroisse Sainte Anne de la Gombe à Kinshasa, devant des centaines de sympathisants.

Beni: enlèvements à répétition, la société civile s'inquiète et interpelle les autorités. Au moins sept civils ont été enlevés en l'espace de trois semaines par des bandits armés dans la ville et territoire de Beni, révèle la société civile dans un communiqué publié samedi 23 juillet. Elle précise que quatre personnes ont été enlevées la semaine dernière dont une femme à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, la nuit du vendredi 22 au samedi 23 juillet. La société civile demande aux autorités de sécuriser la population.

Kinshasa: Léon Kengo wa Dondo pour un candidat commun de l'opposition. "Nous avons besoin d'un candidat commun, c'est-à-dire un candidat consensuel. Si nous allons en ordre dispersé, nous risquons de perdre [les élections]." C'est l'essentiel du message de Léon Kengo wa Dondo, dimanche 24 juillet à Kinshasa, à l'occasion de la sortie officielle de son parti politique, l'Union des forces pour le changement (UFC).

Kasaï-Oriental: retour au calme après des tensions à Lupatapata. Le calme est revenu, dimanche 24 juillet dans le territoire de Lupatapata au Kasaï-Oriental. Dans la matinée, la population de Tshishimbi a assiégé la résidence de l'administrateur du territoire, Gomaire Botswali Botele, ont rapporté des témoins. Parmi les revendications, elle demande l'intervention de l'administrateur du territoire pour leur permettre de puiser l'eau à la source de Tshikuku, située à quelques encablures du polygone de la Minière de Bakwanga (Miba). Selon elle, la police des mines et la garde industrielle de la Miba, frontalières à la cité de Bakwa Tshimuna, interdisent la fréquentation de la deuxième source de Tshikuku, à la limite du polygone minier. La première source accessible a tari, ont déclaré les assiégeants en colère. " Il n ya pas d'alternative ", ont-ils martelé. Cette situation a entrainé l'augmentation du prix d'un bassin d'eau. Il serait passé de 250 Francs congolais (FC) à environ 1000 FC. Le sachet d'eau fraiche, se vend à 50 FC contre 10 FC, ont renseigné les manifestants. (Radio Okapi)

Lundi 25 juillet.

Roger Meece: " La Monusco continuera de travailler pour la sécurité Ituri ". La Monusco va continuera à travailler aux côtés des autorités congolaises afin d'améliorer les conditions sécuritaires en Ituri, en Province Orientale. C'est ce qu'a déclaré, samedi 23 juillet, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Roger Meece. " La fin des activités des milices est un préalable pour le développement économique et pour le bien-être de la population ", a affirmé Roger Meece. Au territoire d'Irumu, autre étape de sa tournée en Province Orientale, les notables ont proposé au gouvernement et à la Monusco de mettre sur pied un programme de désarmement communautaire pour mettre fin à l'activisme des groupes armés. Roger Meece a promis d'en discuter avec les autorités congolaises. (Radio Okapi)

Kisangani: politiciens et membres de la société civile réfléchissent sur les conditions d'une élection apaisée. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) devrait multiplier des rencontres entre acteurs politiques en vue de débattre sur tout différend lié au processus électoral en Province Orientale. C'est l'une des recommandations formulées par les participants à un forum organisé, samedi 23 juillet, à Kisangani.

Des médicaments périmés et contrefaits détruits à Mbuji-Mayi. L'inspection pharmaceutique provinciale du Kasaï-Oriental a procédé, samedi 23 juillet, à Mbuji-Mayi, à l'incinération d'un lot d'environ 1 500 ampoules de vitamine B complexe de 100 mg, une vingtaine de pots de comprimés de méprobamate de 400 mg et d'une quantité de médicaments antirétroviraux périmés ou contrefaits.

Butembo: la VSV exige des poursuites judiciaires contre les policiers présumés meurtriers. Deux meurtres commis pendant l'opération de révision du fichier électoral, des vols et des extorsions des biens des populations ont été retenus à charge de quelques éléments de la police nationale congolaise et des bandits dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu. L'ONG "La voix des sans voix" (VSV) et une ONG locale dénoncent ces forfaits dans un rapport publié le 21 juillet 2011 et réclament justice pour les victimes.

Insécurité: des étudiants ressortissants de Walikale en difficultés de survie à Kisangani. Une centaine d'étudiants réunis au sein de la mutualité des ressortissants du territoire de Walikale, dans le Nord-Kivu, se sont plaints, dimanche 24 juillet à Kisangani, d'être coupés de toute communication avec leurs parents depuis plus d'une semaine. D'après eux, cette situation est consécutive à la recrudescence de l'insécurité dans différentes localités de ce territoire.

Route nationale n° 5: axe Kalemie-Uvira, déjà 110 km réhabilités. Les travaux de réhabilitation de l'axe Kalemie-Uvira, sur la route nationale numéro 5, se poursuivent. 110 km sont déjà réfectionnés. Les véhicules n'ont pas attendu la fin des travaux pour s'engager sur cette route "bien retapée", aux dires des voyageurs. Pour la première fois depuis des années, des autobus empruntent déjà ce tronçon jusqu'à proximité de la localité de Bendera. Ces travaux d'une durée de 3 ans sont financés par la Banque mondiale dans le cadre du projet Pro-Routes. Ils ont commencé sur cet axe depuis le 12 août 2010. (Radio Okapi)

Kalemie: les Maï-Maï Yakutumba occupent une partie du littoral du Lac Tanganyika. Le littoral du Lac Tanganyika, allant de Wimbi port, à 160 km de Kalemie (au Katanga), jusqu'à la limite avec le territoire de Fizi (au Sud-Kivu), serait occupé en grande partie par des combattants Maï-Maï Yakutumba. Cette occupation complique le trafic lacustre entre Kalemie et Uvira, a constaté, ce lundi 25 juillet, raiookapi.net.

Walungu: 10 personnes assassinées en moins d'une semaine. L'administrateur du territoire de Walungu et la société civile locale notent une recrudescence de la criminalité dans ce territoire situé à 45 km à l'Ouest de Bukavu. Ils ont enregistré une dizaine de cas d'assassinats en moins d'une semaine dans les groupements de Lurhala, Luciga, Irongo et Tubimbi.

Goma: Amnesty International satisfaite de la promulgation de la loi sur la criminalisation de la torture. L'ONG Amnesty International estime que loi sur la criminalisation de la torture en RDC, promulguée mercredi 20 juillet, constitue une avancée positive dans la lutte contre l'impunité des auteurs de torture et de mauvais traitements.

Dimbelenge: 85 maisons incendiées et 10 blessés graves dans un conflit d'exploitation du diamant ;Un mauvais partage du diamant extrait par deux dragues dans la rivière Lubi a provoqué une bagarre généralisée, la semaine dernière, entre les communautés Bena Bela et Bena Tshilamba (territoire de Dimbelenge), ont indiqué des sources locales. Le bilan de cette bagarre fait état de 85 maisons incendiées et plus de 10 personnes grièvement blessées dont une par balle.

Kinshasa: des experts en sciences humaines réfléchissent sur la personne de Simon Kimbangu. La conférence internationale sur Simon Kimbangu s'est ouverte le dimanche 24 juillet à Kinshasa. Elle réunit des spécialistes en sciences humaines et sociales venus de nombreux pays. Objectif: aborder scientifiquement le personnage de Simon Kimbangu pour que son histoire soit étudiée comme celle de Mahomet et des autres prophètes. Les participants à la conférence vont également s'intéresser à l'expansion de la religion kimbanguiste à travers le monde. Pour le président du comité scientifique de cette conférence, Elikya Mbokolo, Simon Kimbangu est l'une des plus grandes figures de l'histoire du Congo et de l'Afrique.

Elections: un code de bonne conduite adopté sans l'opposition. Les acteurs politiques congolais disposent d'un projet de code de bonne conduite pour les élections de 2011. Ce document a été présenté, lundi 25 juillet à Kinshasa, et adopté sans les partis de l'opposition. Il va être ratifié le 2 août 2011 après amendements. Les opposants ont quitté la salle sans examiner le document affirmant en avoir reçu l'ébauche le même jour. Le code de bonne conduite pour les regroupements politiques et candidats aux élections va réguler le comportement des acteurs politiques pendant la période électorale. Il renferme les droits et obligations des candidats, les dispositions conservatoires et les sanctions à l'endroit des contrevenants. La présentation de ce code est intervenue à l'issue d'un forum organisé par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à l'intention des partis politiques. La mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC (Monusco), les ONG Institut électoral pour l'Afrique australe (EISA) et National democratic institute (NDI) ont contribué à l'élaboration de ce document. Les opposants ont quitté la salle de réunion avant la discussion de ce projet estimant que plusieurs préalables liés au déroulement du processus électoral doivent d'abord être réglés. (Radio Okapi)

Kinshasa: la DGI et les opérateurs économiques saluent la ratification de la loi sur la TVA. Le président de la République a promulgué, jeudi 21 juillet, la loi portant ratification de la Taxe sur valeur ajoutée (TVA). Tout en saluant la promulgation de cette loi, les opérateurs économiques plaident pour le remplacement urgent de l'Impôt sur le chiffre d'affaire (ICA) par la TVA. La TVA est appliquée tant sur les consommateurs que sur les opérateurs économiques. Elle va consister à prélever, sur tous les biens de consommation, 16% devant revenir à l'Etat. Appelée à remplacer l'impôt sur le chiffre d'affaires, la TVA constitue "le socle même de la reforme des finances publiques en RDC", selon le directeur général des impôts, Dieudonné Lokadi. L'analyste économique, Al Kitenge, a estimé que la TVA permettrait aux Congolais de fournir à l'Etat les moyens de son action: "L'Etat doit se doter des moyens nécessaires pour rendre des services et des biens publics. Il est donc important que tout le monde arrête de vivre gratuitement. Nous devons contribuer au bien être de notre pays. Et il est important que les opérateurs économiques comprennent qu'il est bon d'avoir un Etat fort et riche. Parce qu'il peut produire les services dont on a besoin pour être en mesure de travailler." Les opérateurs économiques, quant à eux, souhaitent l'application de la TVA pour éviter de payer doublement les taxes, comme c'est le cas avec l'ICA. Introduite dans le système fiscal congolais depuis le 20 août 2010, la TVA n'est toujours pas appliquée. Elle devrait entrer en vigueur au mois de janvier 2012. (Radio Okapi)

Bemba candidat aux présidentielles malgré son procès. Jean-Pierre Bemba, le dirigeant de l'opposition, se représentera aux élections présidentielles du 28 novembre, malgré le fait qu'il soit détenu à La Haye dans le cadre du procès devant la Cour pénale internationale, accusé pour les violences commises par ses troupes rebelles au Centrafrique en 2002 et 2003. Une déclaration du Mouvement de libération du Congo (MLC), la principale force de l'opposition, durant le congrès qui a eu lieu ce week-end à Kinshasa. Ex-chef des rebelles et vice-président de la transition d'après-guerre en 2003, il fut l'adversaire de Joseph Kabila, l'actuel président, lors des élections de 2006. Des sources de la Misna, provenant des cercles politiques de Kinshasa, déclarent que cette candidature et perçue comme de l' " imagination pure ", en considérant que le procès du leader politique dure depuis 2008 et qu'il se conclura difficilement ces prochains mois. Certains observateurs soulignent que la candidature de Bemba, contribue à élargir la division au sein de l'opposition et à l'affaiblir face à Kabila, qui a réussi à faire approuver une modification constitutionnelle selon laquelle le chef de l'État, est élu en un seul tour. Lors d'un meeting de présentation du nouveau parti politique, l'Union des forces pour le changement (UFC), dirigée par le président du Sénat Leon Kengo wa Dondo, l'appel a été lancé pour le choix d'un candidat unique de l'opposition : " Si nous allons aux élections désunis, nous perdrons ", a déclaré Kengo wa Dondo. Pour le moment, outre Bemba, l'ex- président de l'Assemblée nationale Vital Kamerhe a annoncé son intention de se présenter, tout comme Etienne Tshisekedi, opposant historique de 79 ans et leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ainsi que Joseph Kabila, 40 ans, au pouvoir depuis 2001, après l'assassinat de son père, le président de l'époque Laurent-Désiré Kabila; il est aussi le vainqueur des dernières présidentielles en 2006. (Misna)

Mardi 26 juillet.

RDC: les populations du littoral du lac Tanganyika désertent les zones contrôlées par les Maï-Maï Yakutumba. Plusieurs localités situées au bord du lac Tanganyika dans les limites entre le Sud-Kivu et le Katanga se vident progressivement de leurs occupants, a constaté un reporter de Radio Okapi. Il s'agit notamment des localités de Kibanga, Ekyamba, Sele, Lubanda, 6e escale, Alelwa, Kazumba. Ces populations fuient l'insécurité dans les zones contrôlées par des combattants Maï-Maï Yakutumba, au bord du lac Tanganyika, vers les localités de Yungu (Sud-Kivu) et Wimbi (Katanga). Kalemie: encore de nouveaux déplacés. C'est la conséquence des dernières attaques des Mai Mai Yakutumba sur l'axe Wimbi au cours de ce mois de juillet. Plus de 16 000 nouveaux déplacés sont enregistrés à Kalemie, au Katanga, regroupés dans deux localités, sur l'axe Kabimba, à 60 km du chef-lieu de ce territoire.

RDC: les grandes lignes du code de bonne conduite électorale. Le document adopté stipule, entre autres, que les acteurs politiques et leurs formations sont tenus : à la tolérance, à l'honneur et à la courtoisie dans leurs propos lors des débats, au respect mutuel de la dignité, de la vie privée, des effigies, drapeaux et de l'intégrité physique de leurs adversaires. En outre, les acteurs politiques devraient : former leurs partisans, accéder librement aux médias de manière équitable uniquement pendant la campagne, protéger les journalistes dans l'exercice de leur métier, dénoncer et, si possible, sanctionner l'appartenance de leurs membres à plusieurs partis politiques. Aucun parti ne devrait utiliser la police, l'armée, les services et le trésor publics à des fins électorales.

Bunia: la zone de santé de Rwampara reçoit 4 tonnes de médicaments, don de l'UNFPA. Le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) a doté, lundi 25 juillet, la zone de santé de Rwampara de 4 tonnes de médicaments et de matériel médical. A cette occasion, l'UNFPA a aussi lancé les travaux d'extension de la maternité et de réhabilitation du bloc opératoire de la zone de santé.

L'or de Nizi: la Sokimo menace de résilier le contrat de Chantier David. Chantier David, qui exploite l'or dans une concession de la Société minière de Kilo Moto (Sokimo) à Nizi, à 20 km de Bunia, a payé une redevance de 110 grammes d'or fin après plus de deux ans d'exploitation. Le directeur général de la Sokimo, Willy Bafoa Lifeta, a confirmé, lundi 25 juillet, que sa société "a adressé à David Sokim une lettre de mise en demeure lui demandant d'honorer correctement ses engagements, au risque voir ce contrat résilié." Il s'agit notamment, selon lui, du payement dans la transparence de royaltie et de la réparation de certains dégâts causés par les machines sur l'environnement. Selon le chef de poste de la Sokimo/Nizi, Jean Atiaboli, le patron de Chantier David s'est engagé à verser le 20 % de la production à la fin de travaux dans chaque puits d'or. Sokimo a reçu seulement 110 grammes d'or fin, a-t-il poursuivi, mais ne dispose pas de chiffre précis sur la production réalisée pendant plus de deux ans par son partenaire. En présence des cadres de l'Agence nationale de renseignements (ANR) et de la Direction générale de migrations (DGM), le patron de ce chantier, David Sokim, a reconnu, samedi 23 juillet à Nizi, ce faible versement d'or. Celui-ci est dû, a-t-il expliqué, aux pannes à répétition des dragues, qui lui imposent de multiples déplacements vers l'Ouganda à la recherche des pièces de rechange. David Sokim a estimé que l'acquisition d'autres machines excavatrices permettrait de produire davantage. Le chantier David exploite l'or dans la rivière Nizi, depuis octobre 2009, sur la base d'un contrat de trois ans conclu avec l'ex-Okimo. (Radio Okapi)

RDC: choléra, 280 morts en 4 mois. L'Unicef annoncé, au cours d'un point avec la presse ce mardi 26 juillet à Kinshasa, que le choléra a tué 279 personnes sur les 4062 cas identifiés dans les quatre provinces touchées par l'épidémie. Ces statistiques ont été enregistrées depuis que celle-ci s'est déclarée, à la mi-mars, à Kisangani. A ce jour, le choléra a été officiellement déclaré dans quatre de onze provinces de la RDC :Bandundu, Kinshasa Équateur et la Province Orientale. Le docteur Ibrahim Cissé, spécialiste des urgences santé à l'Unicef, demande à ceux qui en manifestent les symptômes de ne pas paniquer et de se présenter au centre de traitement du choléra le plus proche pour y recevoir gratuitement des soins. (Radio Okapi)

Universités publiques: les étudiants dénoncent la commercialisation des documents académiques. Les étudiants des universités publiques se sont opposés, mardi 26 juillet, aux dépenses onéreuses au sein de leurs institutions. Ils achètent des syllabus, travaux pratiques et des recueils d'exercices à 10 voire 20$US par cours. Conséquence : le coût des études dans les universités publiques rivalise parfois celui des institutions privées.

Province Orientale: Médard Autshai remanie le gouvernement provincial. La composition du nouveau gouvernement provincial a été annoncée, mardi 26 juillet, sur les ondes de la RTNC/Kisangani. Comme le gouvernement précédent, il compte deux femmes et huit hommes. Le ministre du Plan, Armand Kasumbu, et le ministre des Sports, Rigobert Gbotu Gambe, n'en font pas partie. Deux personnalités y font leur entrée. Blaise Bakabate prend la tête du ministère de l'Education; Félix Madali celui de la Fonction publique, emploi, communication et médias. D'autres ministres changent de portefeuille. Quatre ministres gardent leurs portefeuilles. (Radio Okapi)

RDC: la BAD finance la réhabilitation des turbines du barrage d'Inga. La Banque africaine de développement (Bad) a engagé jusqu'à ce jour près de 710 millions USD pour 11 opérations dans plusieurs secteurs en RDC. Parmi ces secteurs, il y a l'énergie, un domaine clé pour le développement du pays. Dans un entretien à Radio Okapi, lundi 25 juillet, le représentant de la Bad en RDC, Mamadou Tangara, a précisé que quatre projets sont financés par son institution dans le domaine de l'énergie : la réhabilitation des tribunes d'Inga, l'étude sur le développement du site d'Inga, l'électrification périurbaine et rurale, le renforcement de l'interconnexion des réseaux électriques des pays des Lacs équatoriaux du Nil (Nelsap).

Mercredi 27 juillet.

RDC: l'opposition exige son implication dans la gestion du serveur central de la Ceni. Lundi 25 juillet lorsqu'ils ont quitté le palais du peuple refusant d'adopter le code de bonne conduite pour les élections, les opposants avaient promis de se concerter et de poser des préalables. C'est connu. Mardi 26 juillet à Kinshasa, ils ont demandé à la Ceni d'impliquer l'opposition dans la gestion du serveur central de la Ceniet dans l'audit du fichier électoral.

Une table ronde régionale à Kinshasa sur l'éducation, la paix et le développement. La RDC, le Kenya, la Côte d'Ivoire, le Liberia, le Zimbabwe et la Somalie, tous des pays post-conflit, participent à une table ronde sur l'éducation, la paix et le développement en Afrique (ADEA). Ces assises, démarrées mardi 26 juillet 2011 à Kinshasa, devraient prendre des décisions politiques pour favoriser la mise en œuvre de l'éducation pour la paix.

Ituri: retour au calme à Bavi après une attaque des miliciens. Un groupe de miliciens a attaqué, lundi 25 juillet, la localité de Bavi dans la collectivité de Walendu Bindi, à environ 70 km de Bunia. Les assaillants ont affronté les Fardc déployées dans cette contrée et ont emporté plusieurs biens de la population civile avant de se retirer. Le calme a été rétabli le jour suivant.

Fizi: des hommes armés sèment la terreur dans les carrés miniers. Misisi et Lulimba sont des localités situées à l'extrême sud de Fizi. Les carrés miniers de ces localités sont en proie, ces derniers jours, à une insécurité entretenue par des hommes armés que la population de la contrée identifie comme appartenant à l'armée loyaliste.

Kisangani : opposés à la détention de leurs trois collègues, les agents de la RVA menacent d'aller en grève. Les agents de la Régie des voies aériennes (RVA) à Kisangani, Province Orientale, demandent la libération de leurs collègues aiguilleurs emprisonnés depuis le 11 juillet dans le cadre de l'enquête sur le crash d'un Boeing de Hewa Bora survenu le vendredi 8 juillet à Kisangani. Ils menacent de débrayer si rien n'est fait dans 72 heures.

Kalemie : 4 militaires et 1 civil condamnés à de lourdes peines. L'auditorat militaire de garnison de Kalemie a condamné, lundi 25 juillet, quatre militaires des Fardc et un civil, poursuivis pour viol. Les deux jugements rendus sont intervenus après les audiences publiques organisées au tribunal militaire de Kalemie.

Sud-Ubangi: une mission mixte d'évaluation du niveau sécuritaire à Dongo et Libenge. Le Vice Premier ministre et ministre congolais de l'Intérieur Adolphe Lumanu et le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC, Fidèle Sarassoro, ont conduit une mission mixte du gouvernement et de l'ONU pour évaluer le niveau sécuritaire dans les zones de retour des réfugiés qui avaient fui les combats à la suite de l'insurrection du MLIA. La délégation a notamment visité le territoire de Libenge et le secteur de Dongo. Elle a aussi visité le district de Betou, de l'autre côté de la frontière, en République du Congo où sont regroupés les réfugiés de la RDC. Il était aussi question d'évaluer l'apport du gouvernement congolais (RDC) au processus de réintégration et de réinsertion des rapatriés. A l'issue de la mission, Fidèle Sarassoro fait le bilan "Cette visite nous a permis de noter qu'il y a des efforts qui sont en train d'être accomplis pour sécuriser les zones de retour, pour mettre en place un dispositif d'accueil pour ces populations qui seront amenées à retourner dans leurs milieux d'origine. Nous avons noté que le système des Nations unies travaille en étroite collaboration avec les autorités locales pour assurer la protection et mettre en place un système d'accueil adéquat." Le représentant spécial adjoint de Ban Ki-moon en RDC a toutefois noté qu'il existe encore d'énormes défis liés à l'enclavement de la zone. Sur ce dernier point, Fidèle Sarrasoro s'est dit heureux de noter que "le Vice Premier a pris l'engagement que dans un avenir très proche, ces militaires vont évacuer les maisons des populations civiles." Par ailleurs, sur place dans la zone concernée, a indiqué le responsable onusien, "la police est en train de remplacer les militaires. Ce qui est une très bonne chose." (Radio Okapi)

Lodja: 13 maisons incendiées en 2 nuits. Treize maisons ont été incendiées à Lodja, au Kasaï-Oriental, lundi 25 et mardi 26 juillet la nuit. L'origine de feu n'est pas encore connue. L'administrateur de territoire incrimine des voleurs nocturnes, alors que la police parle "d'incendies criminels relevant de l'intolérance politique qui règne dans cette partie du pays."

Hôpital général de Walikale: 9 patients meurent en trois jours faute de médicaments. L'hôpital général de Walikale manque de médicaments, a constaté Radio Okapi, mardi 26 juillet. Selon un membre de la coordination de la société civile de ce territoire, cette structure de santé a enregistré neuf morts entre le vendredi et le dimanche 24 juillet.

RDC: lancement de la 2e campagne de vaccination contre la polio. La deuxième phase de la campagne de vaccination contre la poliomyélite sauvage va débuter jeudi 28 juillet dans les provinces du Bandundu, Bas-Congo et Kinshasa. Elle concerne plus de deux millions six cents enfants de moins de cinq ans. Le ministre de la Santé, Victor Makweng Kaput a annoncé, mercredi 27 juillet, que cette campagne va se dérouler jusqu'au samedi 30 juillet.

RDC: lutte contre le cholera, 4 millions USD débloqués. L'enveloppe allouée par le Fonds central pour les interventions d'urgence pour renforcer la lutte contre le choléra en RDC s'élève à 4 millions de dollars américains. C'est ce qu'a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué publié, mercredi 27 juillet, à Kinshasa lors de la conférence hebdomadaire des Nations unies.

Kindu: l'hôpital général enregistre 20 décès d'anémie au mois de juin. Une vingtaine de cas des décès de mortalité infantile et maternelle ont été enregistrés lors de l'accouchement pendant le mois de juin, dans la pédiatrie de l'Hôpital général de référence de Kindu au Maniema. Ces cas des décès sont dus au manque de sang à l'hôpital, a expliqué, mardi 26 juillet, le médecin coordonnateur du Programme national de transfusion sanguine (PNTS)/Maniema, Dr. Blaise Bahuzi.

RDC: l'ambassadeur de la Suisse déplore le mauvais climat des affaires. L'Ambassadeur de la Suisse en RDC, Linus Von Castelmur, a déploré, mercredi 27 juillet, le mauvais climat des affaires en RDC. C'était au cours d'un point de presse qu'il a tenu à Kinshasa. Selon Linus Von Castelmur, le véritable développement d'un pays ne vient pas de l'assistance que lui apportent d'autres pays mais de l'intérêt économique que lui portent les investisseurs. Mais, il a ajouté, plusieurs obstacles découragent les investisseurs en RDC.

Jeudi 28 juillet.

Kisangani: affrontement entre Fardc et les adeptes de " Moïse le libérateur ", 3 morts. Un combat a opposé, mercredi 27 juillet, les éléments de la police militaire des Fardc et les adeptes de la secte "Nzambe Lumumba" dirigé par Efanga Olumbu dit "Moïse le libérateur" dans la localité Yakoko à 174 km de Kisangani, en territoire d'Opala. Trois adeptes de Moïse le libérateur sont morts dans l'affrontement. D'après certaines sources, les militaires Fardc auraient exigé aux habitants de Yakoko d'ériger un camp pour eux. Ce que ces derniers ont refusé de faire. De plus, les mêmes sources affirment que ces militaires ont commis des exactions sur les civils dans cette contrée. Excédée, la population s'est révoltée et un affrontement s'en est suivi. Selon le ministre provincial de l'Intérieur : " les militaires auraient voulu démanteler une barrière érigée par les adeptes de Moise le libérateur. Ces derniers s'y sont opposés occasionnant l'affrontement entre les deux camps ". La population craint les représailles des militaires Fardc qui, selon elle, va tenter de libérer les compagnons captifs. (Radio Okapi)

Bunia: Roger Meece rend hommage au contingent bangladais de la Monusco. Près de 100 casques bleus du contingent bangladais de la Monusco ont été décorés, mercredi 27 juillet, pour les services rendus sous le drapeau des Nations unies. La cérémonie organisée à Bunia a été présidée par le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RDC, Roger Meece. Ce dernier a rendu hommage aux soldats onusiens du Bangladesh pour le travail abattu dans le rétablissement de la paix en Ituri.

Kalemie: un bac pour la traversée de la rivière Lukuga à Nyemba. L'Office des routes vient d'installer un bac dans la localité de Nyemba pour la traversée de la rivière Lukuga. Cet engin facilitera le trafic à des milliers d'usagers de la route Kalemie-Nyunzu-Kongolo-Mbuji-Mayi, selon un ingénieur de l'Office des routes. Ce bac d'une capacité de 20 tonnes, a été financé par l'ONG Solidarité internationale, assure pour sa part le chef de la brigade 605 de cette entreprise publique.

Lubumbashi: suspension des inscriptions dans les établissements scolaires. Le ministre provincial de l'éducation au Katanga a suspendu, jusqu'à nouvel ordre, les inscriptions dans les tous les établissements scolaires de Lubumbashi. La décision concerne aussi bien les écoles publiques que les écoles privées et est motivée par le non respect des instructions officielles en la matière, notamment sur le calendrier scolaire.

Bukavu: un atelier pour réfléchir sur la problématique des groupes armés. Un séminaire atelier s'est ouvert mercredi 27 juillet sur la problématique des groupes armés. Organisée par le quartier général des Nations unies à New York, en collaboration avec la division de démobilisation et de réinsertion de la Monusco, cette rencontre est un forum de réflexion sur la question des groupes armés étrangers et locaux opérant à l'Est de la RDC. Le but: identifier les défis et mettre en place des stratégies pour arrêter l'activité des groupes armés.

L'auditeur près le tribunal de Beni accusé d'arrestations arbitraires et de tortures. Dans une lettre à l'auditeur général de la République, les ONG des droits de l'homme la " Voix des sans voix " (VSV) et "Démocratie oblige " accusent l'auditeur près le tribunal de la garnison de Beni d'arrestations arbitraires, de tortures et de perception illégale des taxes. Au nombre des personnes victimes de ces méfaits, les deux ONG citent un percepteur de l'auditorat dont elles exigent la libération immédiate et sans condition. Kambale Mangos, connu comme percepteur de l'auditorat, a été arrêté à son domicile le 18 juillet, vers 4 heures du matin. D'après les sources de deux ONG, c'est l'auditeur lui-même armé d'un revolver qui aurait procédé à cette arrestation. Il aurait ensuite emmené le percepteur devant la police d'intervention criminelle où il a été gardé pendant 5 jours sans jugement, poursuivent les mêmes sources. Elles indiquent que le percepteur arrêté a subi des tortures avant son hospitalisation. A l'origine de cette arrestation, toujours selon la " VSV " et " Démocratie oblige ", l'auditeur réclamait de Kambale Mangos une sommes de 700 dollars américains perçue la veille comme taxe de dépotage [Taxe perçue lors du déchargement d'un véhicule chargé de marchandises] aux établissements Kisumba. Mais, l'auditeur incriminé, Charles Mugizi, se défend. (Radio Okapi)

Kindu: 107 000 USD volatilisés à la division des Finances. 107 000 USD) ont été voles, dans la nuit du 26 au 27 juillet, à la division provinciale des Finances de Kindu au Maniema. Cet argent était destiné à la paie de juin pour les enseignants des secteurs primaire, secondaire et universitaire. Le fonds volé devait servir pour les salaires des enseignants d'une partie de la ville de Kindu et des cinq de sept territoires du Maniema. L'enquête a été ouverte, depuis mercredi 27 juillet. Mais, le ministre provincial des Finances intérimaire du Maniema, Edouard Musafiri Ngumiabo, incrimine le policier commis à la garde à la division des Finances depuis plus de cinq mois. Pour sa part, le secrétaire provincial du Syndicat des enseignants du Congo (Syeco), Maulumwanda Mukute, pointe du doigt la division provinciale des Finances. Il dit ne pas comprendre pourquoi cette division a retiré l'argent de la banque, depuis vendredi 22 juillet, et a préféré le garder pendant plus de trois jours sans payer les destinataires. (Radio Okapi)

RDC : 90 % des populations dans l'insécurité dans les zones de la LRA, selon Oxfam. Les populations de l'Est de la RDC sont plus insécurisées en 2011 qu'elles ne l'étaient en 2010, surtout dans les zones où les rebelles ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) sont actifs, révèle l'ONG britannique Oxfam dans un rapport rendu public jeudi 28 juillet à Goma. Ce rapport fait suite à un sondage qu'Oxfam a réalisé dans le Haut-Uélé, en Province Orientale, à la frontière avec le Sud-Soudan. Selon ce document, au moins 62 % des personnes interrogées dans la région du Haut Uélé affirment qu'elles sont davantage en insécurité contre 10 % seulement qui estiment que leur sécurité s'est améliorée. Oxfam estime que des réformes sont nécessaires, notamment au niveau des services de sécurité. Les principales recommandations du rapport sont notamment : La reforme de l'armée régulière avec comme priorité la prise en charge des militaires. L'appel lancé à la communauté internationale pour soutenir les projets de développement des infrastructures dans ces zones. Le déploiement des casques bleus de l'Onu doit être revu et augmenté considérablement. Par ailleurs, le rapport parle d'une augmentation de plus de 50 % du nombre d'attaques des rebelles LRA sur la population au cours du premier semestre de 2011. Pierre Peron, chargé de la communication à Oxfam, précise :"Au mois de juin, nous avons enregistré cinquante trois attaques, vingt-six morts et vingt-trois enlèvements perpétrés par la LRA. C'est le pire des mois depuis deux ans. Les communautés locales réclament plus de sécurité et de protection des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC)." Oxfam est une organisation internationale qui intervient dans la lutte contre la pauvreté dans le monde. (Radio Okapi)

De retour des vacances en Europe, le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a appelé, mercredi 27 juillet, les Katangais au calme en prévision de l'arrivée du président de l'UDPS Etienne Tshisekedi, dans la province. Le leader de l'UDPS est attendu à Lubumbashi, province du Katanga, le vendredi 29 juillet. Moïse Katumbi a affirmé qu'Etienne Tshisekedi est la bienvenue au Katanga avant de lancer :"En démocratie, chacun a le droit de s'exprimer." Le gouverneur du Katanga a indiqué que le président de l'UDPS doit se sentir en sécurité parce qu'il est dans son pays. Il a aussi demandé aux militants de ce parti d'aller accueillir leur président, souhaitant que cette arrivée n'occasionne aucun dégât. Au sujet de la rumeur sur son prétendu exil, Moïse Katumbi a affirmé qu'il était parti en Europe pour des vacances avec l'autorisation du chef de l'Etat. (Radio Okapi)

Fichier électoral: les agents de la Ceni/Kananga réclament leurs primes. Depuis près d'un mois, des dizaines d'agents qui ont travaillé dans les centres d'enrôlement des électeurs s'attroupent tantôt devant le siège de la Monusco à Kananga, tantôt devant le secrétariat exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Ils réclament le payement de leurs primes de deux mois auprès de la direction de la Ceni.

RDC: les bailleurs des fonds donnent 202 millions USD pour les élections. Les bailleurs des fonds de la RDC viennent de débloquer près de 202 millions de dollars américains pour l'organisation des élections présidentielles et législatives de novembre 2011. C'est ce qui ressort de la réunion annuelle du comité national de pilotage du programme bonne gouvernance tenue, jeudi 28 juillet, au bureau du Premier ministre Adolphe Muzito.

Lodja: après les incendies de mardi, 30 personnes lapidées en représaille. Trente personnes suspectées d'être les auteurs des incendies des maisons dans la nuit de lundi à mardi 26 juillet à Lodja ont été lapidées par la population avant d'être conduites à l'inspection provinciale de la police. Certaines d'entre elles sont grièvement blessées.

Masisi: " les Fardc n'auraient pas violé des femmes ", selon Lambert Mende. Le ministre congolais de la Communication et medias, Lambert Mende qualifie de campagne de dénigrement des Fardc le dernier rapport du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'homme sur les violations des droits de l'homme commis dans les villages de Bushali et Kalambahiro, territoire de Masisi, dans le Nord-Kivu. Ce rapport accuse des éléments Fardc d'avoir commis des viols sur 47 femmes dont une mineure dans les villages précités la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2011.

Affaire Moïse le libérateur: le général Kifwa annonce un renfort des FARDC à Opala. Le commandant de la 9eme région militaire, le général Jean-Claude Kifwa a annoncé, jeudi 28 juillet à Kisangani, qu'il apprêtait une unité de soldats à dépêcher à Yakoko dans le territoire d'Opala, à 174 km au sud de Kisangani. Ces militaires devront rétablir l'ordre dans cette localité qui a été le théâtre d'un accrochage, mercredi 27 juillet, entre la police militaire des Fardc et les adeptes de la secte Nzambe Lumumba du prophète Moïse le libérateur.

Vendredi 29 juillet.

Katanga: la société civile lance un appel pour des élections apaisées. La société civile du Katanga a appelé, jeudi 28 juillet, tous les acteurs politiques, les organisations non gouvernementales et les représentants de la communauté internationale à s'impliquer pour un processus électoral apaisé dans la province du Katanga. Cet appel a été relayé par Djo Sanduku, un responsable de la société civile du Katanga.

RDC: le cadre macroéconomique s'améliore, selon le magazine Forbes. L'économie congolaise est passée de 2,8% de croissance en 2009 à 7,2% en 2010. Et les projections du Fond monétaire international prévoient 6,5% pour 2011, selon les résultats du mois de juillet, publiés par le magazine américain Forbes. La performance peut s'expliquer par la bonne évolution de la croissance économique des ces trois dernières années (de 2009 à 2011), selon la même source.

Vital Kamerhe confirme sa candidature à la présidentielle de novembre 2011. L'Union pour la nation congolaise (UNC), parti de Vital Kamerhe, a ouvert jeudi 28 juillet 2011 son premier congrès sous le thème : "Impératif pour l'alternance politique". L'ancien président de la chambre basse du Parlement a confirmé, à cette occasion, sa volonté de briguer la magistrature suprême au scrutin présidentiel de novembre 2011.

Etienne Tshisekedi est arrivé à Lubumbashi. Le président national de l'UDPS a atterri ce vendredi 29 juillet à 10h30 (locales) à l'aéroport de la Luano de Lubumbashi en provenance d'Afrique du Sud. Des milliers d'adhérents de son parti se sont retrouvés à l'aéroport pour accueillir leur leader.

Bandundu: le gouverneur Richard Ndambu est de retour. La tension est montée dans le chef-lieu de la province du Bandundu après le retour, mardi 26 juillet, du gouverneur de province. Richard Ndambu était déchu par l'assemblée provinciale puis réhabilité après un recours à la Cour suprême de justice. Conséquence de cette tension : le siège fédéral du PPRD (parti présidentiel), dont Richard Ndambu a financé la construction, a été incendié.

Kinshasa: un avion de Brussels Airlines rate son décollage à l'aéroport de N'Djili. Un avion de Brussels Airlines n'a pas pu décoller, mercredi 27 juillet soir, à l'aéroport international de N'djili, à Kinshasa. Un moteur de l'appareil a été endommagé après avoir aspiré du sable aux abords de la piste. Interrogé par l'AFP, Marinus Sven, le directeur général de Brussels Airlines/RDC a indiqué " qu'avant le décollage l'avion faisait son demi-tour. Aux trois quarts de la manœuvre, l'appareil a aspiré du sable posé aux abords de la piste pour des travaux. Et ce sable a endommagé un moteur ".

Lac Tanganyika: des armateurs en difficulté dans la partie tenue par les Mai-Mai Yakutumba. La navigation des embarcations devient difficile sur les eaux territoriales congolaises du Lac Tanganyika, au Sud Kivu, a indiqué le commissariat maritime, ce vendredi 28 juillet. Selon la même source, ce trafic est presque coupé entre Uvira, au Sud-Kivu, et Kabimba ou Kalemie, au nord du Katanga.

Gécamines: ACIDH dénonce la signature des contrats miniers "en catimini". L'ONG Action contre l'impunité des droits humains (ACIDH) a dénoncé dans un communiqué publié le 19 juillet à Lubumbashi "la vente en catimini" par la Gécamines des parts qu'elle détenait dans les sociétés minières Mutanda Mining et Kansuki Sprl, respectivement aux deux sociétés Actifs rowny ltd et Biko Invest, liées à l'homme d'affaire israélien Dan Gertler. Pour l'ONG, l'Etat congolais, actionnaire majoritaire de la Gécamines, a violé "la matrice de la bonne gouvernance" entre le gouvernement et la Banque mondiale. Cette matrice est un engagement qu'a pris le gouvernement congolais au début de l'année à publier les contrats miniers qu'il signe et les ventes d'actifs. Le communiqué d'ACIDH se base sur une enquête de l'agence de presse américaine Bloomberg, spécialisée dans la finance. D'après cette enquête, la compagnie Actifs Rowny, une société "associée" à l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, a acquis 20 % des parts que détenait la Gécamines dans la société minière Mutanda Mining. Selon la même enquête, Biko Invest, une autre société également liée à Dan Gertler, a acheté un quart des parts de la Gécamines dans Kansuki Sprl. Le correspondant de Bloomberg à Kinshasa explique que ces transactions ont été révélées dans un document du groupe Glencore, publié lors de son introduction à la Bourse de Londres au mois de mai. Glencore est une compagnie de négoce de matières premières, basée en Suisse. Elle est associée à la Gécamines pour exploiter les mines de Mutanda et de Kansuki. Le prix de cette vente d'actions est inconnu. Mais selon des estimations contenues dans le document de Glencore, la valeur de la mine de Mutanda est de 3,1 milliards de dollars. D'après l'enquête de Bloomberg, la vente en catimini de ces parts risque d'entraver la transformation de la Gécamines. Très endettée, l'entreprise cherche des investisseurs pour ouvrir son capital. (Radio Okapi)

RDC: Josué Mukendi candidat à la présidentielle. Le pasteur Josué Mukendi a annoncé ce vendredi 29 juillet sa candidature à l'élection présidentielle de novembre. Il a déclaré que cette candidature est une réponse à la mission que Dieu lui a confiée. Il se définit comme un candidat messianique.

Collision sur le fleuve Tshuapa, on craint un bila de 100 victimes. La collision de deux embarcations en marche sur le fleuve Tshuapa, dans la province d'Equateur, aurait causé plus de cent victimes hier après-midi. Selon Rebecca Ebale Nguma, ministre de la Communication et des moyens d'information, environ deux cents passagers se trouvaient à bord des bateaux dont 110, qui auraient réussi à rejoindre la rive à la nage ou avec l'aide des casques bleus de la mission des Nations Unies " Monusco ". En RDC, des incidents de ce genre sont plutôt fréquents. Une grande partie de la population préfère les embarcations souvent pleines de monde, aux déplacements sur la terre ferme qui se révèlent difficiles de par la végétation dense et le manque de routes goudronnées.

Samedi 30 juillet.

Goma : saisie de 10 tonnes de cassitérite. La police des Mines a saisi jeudi 28 juillet vers 4 heures du matin plus de 10 tonnes de cassitérite au quartier Ndosho à Goma. Ces minerais sont consignés depuis deux jours dans un comptoir de la ville. Ils provenaient du Sud-Kivu dans un camion convoyé par les militaires des Fardc, renseignent des sources policières. Après la traque de la police de mines, le convoi et son contenu se sont retrouvés dans un enclos d'un haut officier de Goma. Alerté, le ministre provincial des Mines s'est rendu personnellement sur le lieu pour récupérer la marchandise. Il a fallu plusieurs heures de négociation pour que l'officier accepte de libérer la cargaison. (Radio Okapi)

Kolwezi : les étudiants manifestent contre la fermeture d'une extension de leur université. Les étudiants de l'université de Kolwezi, extension de Kasaji, ont organisé une marche de colère vendredi 29 juillet au chef-lieu du district du Lualaba, au Katanga contre la fermeture de l'université par le ministre national de l'Enseignement supérieur et universitaire.

Kisangani : deux Maï Maï présentés à la presse. Le commandant de la 9e région militaire, le général Jean-Claude Kifwa, a présenté vendredi 29 juillet à Kisangani deux Maï Maï à la presse. Ces deux maquisards ont été arrêtés le 16 juillet dernier à Bigbolo lors d'une patrouille des Fardc dans le territoire de Bafwasende. Le général Kifwa entend les mettre à la disposition de la justice militaire.

Equateur : les difficultés de la zone de santé de Libenge. La zone de santé de Libenge, dans le district du Sud Ubangi, est butée à de nombreuses difficultés. Le médecin chef de zone de santé locale, le docteur Ngoy Many, fait état de manque d'infrastructures et des produits pharmaceutiques. Il déplore également le manque d'appui des partenaires du secteur de la santé.

Parc des Virunga : attaque armée d'un véhicule de l'ICCN, 2 morts et 7 blessés. .L'attaque a eu lieu vendredi 29 juillet à Kibumba, sur la route Goma-Rumangabo dans la province du Nord-Kivu. L'ADG de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) se dit consterné par cet incident. D'après le numéro un de l'ICCN, le convoi a quitté Goma pour Rumangabo vers 13 heures locales. Il a été attaqué par une trentaine d'hommes armés. Deux gardes de parc ont été tués sur le coup. Sept autres s'en sortis avec des blessures. Cosma Wilungula dénonce la passivité des autorités. Cosma Wilungula dénonce aussi la vente d'une grande partie du parc par des gens sans titres ni qualité. Ce commerce est entretenu, selon lui, par quelques députés pour des raisons électoralistes : " Si un parc de 8000 km2 peut perdre 800 hectares rien que pour des intérêts privés, je pense que là nous sommes en train d'aller vers une catastrophe avec autant de dégâts enregistrés, sous le regard de toutes les autorités provinciales et de tous les notables. Ceux-ci permettent aux grands commerçants d'acheter les terres du parc au mépris de la loi et de toutes les dispositions réglementaires." Il est donc temps que tout le monde s'implique dans la sauvegarde de ce patrimoine mondiale, conclut-il. (Radio Okapi)

Dimanche 31 juillet.

Etienne Tshisekedi : "Le Congo doit reprendre sa place sur l'échiquier international avec l'implication de tous". Etienne Tshisekedi a invité ses partisans à cultiver l'amour pour un Congo uni et fort. Le président national de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a tenu ces propos samedi 30 juillet lors d'un meeting à la place " Square Georges Arthur Forrest " à Lubumbashi. Son adresse aux Lushois s'est déroulée sans incident. Le leader de l'UDPS séjourne au Katanga depuis vendredi 29 juillet, après un périple euro-américain. Une marée humaine s'est rendue au meeting de l'UDPS. A 17 h 25', Etienne Tshisekedi est arrivé sur le lieu de la manifestation, ovationnée par des milliers de militants et sympathisants de son parti. Sur place, les drapeaux des partis amis flottaient, notamment ceux de l'Union pour la nation (UNC), de l'Ecidé et du RCD-N de Roger Lumbala. Ce dernier a fait le déplacement de Lubumbashi pour la circonstance. Visiblement dépassé par la marrée humaine qui l'attendait, Etienne Tshisekedi a passé plus de dix minutes sans dire un mot, balayant du regard la foule enthousiasmée par sa présence. Elle ne cessait de scander des slogans à son honneur. Débout pendant plus d'une heure, le président de l'UDPS s'est attaqué aux différentes antivaleurs qui, selon lui, ont plongé le pays dans un marasme, notamment le vol, le viol, la corruption et l'impunité. Pour lui, le Congo est mort et pour le sauver, il n'y a qu'une seule thérapeutique : l'amour du Congo et du Congolais. (Radio Okapi)

Accident de navigation à l'Equateur : Henri Thomas Lokondo appelle à l'aide du gouvernement. Cinq jours après l'accident de navigation sur la rivière Ruki, près d'Ingende, à environ 115 km en amont de Mbandaka, le sénateur Henri-Thomas Lokondo invite le Gouvernement à voler au secours des rescapés et de leurs familles. Ceci, en attendant le résultat de l'enquête qui devra déterminer les responsabilités. Pour rappel, deux embarcations étaient entrées en collision la semaine dernière à Ingende, dans la province de l'Equateur. Ce grave accident a coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes.

Paludisme : Makweng Kaput lance l'opération "distribution des moustiquaires" à Matadi. Le ministre de la santé, Victor Makweng Kaput, a donné le coup d'envoi de l'opération " distribution des moustiquaires " samedi 30 juillet à Matadi dans le Bas-Congo, en présence de différents partenaires de la santé de la RDC et des autorités provinciales.

Equateur: épidémie de choléra, deux nouvelles aires de santé affectées. L'épidémie de choléra continue à s'étendre dans la zone de santé de Lilanga- Bobangi, au sud-ouest de Mbandaka, province de l'Equateur. Le médecin chef de zone de santé, Dr July Molemba Momele, a confié à Radio Okapi, samedi 30 juillet, que deux nouvelles aires de santé ont été affectées la semaine passée.

Ituri: le CNDP accuse des élus de 2006 de corrompre les électeurs. Le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), parti politique issu de l'ex rébellion de Laurent Nkunda, accuse certains élus de 2006 de corrompre les électeurs en distribuant des cadeaux et de l'argent en prévision des prochaines élections. Le coordonnateur du CNDP en Ituri, Mateso Savo, a déclaré le vendredi 29 juillet que ces élus distribuent de l'argent et des biens de consommation à la population pour se faire passer pour des hommes de bonne foi. D'après Mateso Savo, ces cadeaux constituent des tentatives de corruption.

Bukavu: un atelier de réflexion pour mettre fin à la justice populaire. Un atelier de réflexion a été organisé samedi 30 juillet à Bukavu au Sud-Kivu. Une quarantaine de personnes constituées des autorités municipales, des chefs des quartiers, des militaires, des policiers, des étudiants et membres de la société civile ont proposé des solutions pour mettre fin à la justice populaire caractérisée souvent par le lynchage. Pour le colonel Jean-David Mwimba, qui représentait le commandant de la 10ème région militaire, chaque participant devra s'engager dans l'éducation, la sensibilisation, la vulgarisation de la loi dans toutes les couches de la société pour éradiquer ce phénomène " odieux ". "Il faut non seulement enquêter et punir les auteurs de cet acte, mais aussi de financer les structures qui militent pour mettre fin à la justice populaire", a-t-il proposé. Cet atelier a été organisé par la 10ème région militaire et l'Eglise du Christ au Congo, par le biais de son ministère chargé des réfugiés et des urgences (ECC-MERU). (Radio Okapi)