Nouvelles du 20-01- 2008
Texte Pris sur le site Zénith

Pastorale de la Santé : 56e Journée mondiale des lépreux

25 Janvier 2009
56ème Journée Mondiale des Malades de la Lèpre, message du card. Lozano


Encouragements à la « Sasawaka Foundation »


ROME, Mardi 20 janvier 2009 (ZENIT.org) - Le Conseil pontifical pour la pastorale de la santé encourage le travail de la « Sasawaka Foundation » pour lutter contre la lèpre dans le monde, en « soutenant financièrement les institutions de la communauté internationale de recherche dans le domaine thérapeutique ». Il encourage aussi le travail des Amis de Raoul Follereau.

Le cardinal mexicain Javier Lozano Barragán, président du Conseil pontifical pour la Pastorale de la Santé, publie aujourd'hui le message ci-dessous pour la 56ème Journée Mondiale des Malades de la Lèpre, qui a lieu dimanche prochain, 25 janvier 2009.

* * *

Aux Excellences, Présidents des Conférences épiscopales,

Évêques responsables de la Pastorale de la santé,

La célébration annuelle de la « Journée mondiale des Malades de la Lèpre » est un grand rendez-vous de solidarité avec les frères et sœurs atteints de la maladie de Hansen, une maladie souvent ignorée des moyens de communication qui, aujourd'hui encore, frappe chaque année plus de 250.000 personnes dans le monde, dont la plupart vivent dans des conditions de pauvreté.

Selon les estimations les plus récentes de l'Organisation Mondiale de la Santé, qui se réfèrent à 2007, 254.525 nouveaux cas de malades de la lèpre ont été signalés, avec une présence de 212.802 personnes en traitement.

Et les enfants ne sont malheureusement pas épargnés par cette maladie. D'après les estimations de l'AIFO, l'Association italienne des Amis de Raoul Follereau, « chaque année, 40.000 enfants souffrent de la lèpre dans le monde, et environ 12% de tous les nouveaux cas de lèpre sont des enfants de moins de 15 ans ».

Au cours de l'année du « XXe anniversaire de la Convention des Droits des Enfants », souvenir de la prédilection de Jésus-Christ pour ceux-ci, « car c'est à eux qu'appartient le Royaume des Cieux » (Mt 19,14), je fais appel aux responsables des organisations des Gouvernements afin que dans la réalisation des programmes et des plans de santé dans les différents pays, ils réservent une attention particulière aux enfants malades de la lèpre, qui encourent le risque de voir hypothéqué leur avenir, en raison des conséquences négatives de leur condition de maladie.

De là découle l'urgence pour les institutions publiques que soit établi le « droit à jouir du meilleur état de santé possible et de bénéficier de services médicaux et de réadaptation » que leur reconnaît l'article 24 de la « Convention sur les Droits des Enfants ».

Sur le plan social persistent encore, malheureusement, des craintes générales, même sans fondement, engendrées par l'ignorance sur la maladie de Hansen. Celles-ci génèrent des sentiments d'exclusion et souvent un stigmate profond à l'égard des malades de la lèpre, les rendant ainsi particulièrement vulnérables.

Cette 56ème Journée mondiale des malades de la lèpre est une occasion opportune d'offrir à la communauté des hommes une information correcte, large et capillaire sur la lèpre, sur les effets dévastateurs qu'elle peut provoquer sur les corps si les malades sont abandonnés à eux-mêmes, sur les familles et la société et de susciter le devoir particulier et collectif d'une solidarité fraternelle et active.

S'inspirant de l'exemple de Jésus-Christ, Médecin du corps et de l'âme, l'Église a toujours eu une attention spéciale pour les malades de la lèpre. Au cours des siècles, elle a affirmé sa présence par l'institution de Congrégations de religieux et de religieuses et par des organisations d'assistance de santé de bénévolat de fidèles laïques, contribuant de manière radicale à leur pleine intégration sociale et communautaire.

Le bienheureux Père Damien de Veuster, apôtre infatigable et exemplaire des frères et sœurs atteints de la maladie de Hansen, phare de foi et d'amour, est le symbole de tous les consacrés au Christ, par des vœux religieux, qui, aujourd'hui encore, vouent leur vie à ces malades, en mettant à leur disposition toutes les ressources pour le bien-être intégral des malades de la lèpre dans toutes les parties du monde.

Avec le Père Damien, ceux-ci écrivent les pages les plus belles de l'histoire missionnaire de l'Église, inséparablement liés à l'évangélisation par le soin des malades, en annonçant que la rédemption de Jésus-Christ, et sa grâce salvifique, atteignent l'homme tout entier dans sa condition humaine pour l'associer à sa glorieuse résurrection.

Aux côtés de ces nombreux volontaires, et hommes de bonne volonté, ils s'engagent en organisant concrètement la solidarité, en offrant des moyens et des ressources financières aux instituts de recherche en vue d'un traitement toujours plus efficace pour anéantir la maladie de Hansen.

Le monde du laïcat catholique a son champion en la personne de Raoul Follereau, inventeur et promoteur de cette « Journée mondiale », qui continue l'action bénéfique par « l'Association des Amis » qui lui est consacrée. Nous lui devons, ainsi qu'à ceux qui lui succèdent, un applaudissement particulier ainsi que notre gratitude pour les nombreuses initiatives promues, avec le mérite de tenir toujours vive l'attention envers les malades de la lèpre, en sensibilisant l'opinion publique et en suscitant des engagements pour soutenir des programmes et des collectes de ressources financières.

Il est beau et consolant de constater que dans cette lutte contre la maladie de Hansen, des associations et des organisations non gouvernementales sont présentes et vont au-delà des appartenances religieuses, idéologiques et culturelles, en suivant la même finalité commune de donner à ceux qui sont malades l'opportunité de retrouver une condition de bien-être social, sanitaire et spirituel.

En particulier, notre reconnaissance va à la « Sasakawa Foundation » pour l'apport inestimable que, depuis des décennies, elle apporte à la cause, en soutenant financièrement les institutions de la communauté internationale de recherche dans le domaine thérapeutique. J'encourage la « Sasawaka Foundation » à continuer avec détermination, afin que d'autres résultats plus sophistiqués s'ajoutent encore à ceux très positifs qui ont déjà été réalisés pour le bien des malades de la lèpre et de leur famille.

À ceux qui souffrent de la maladie de Hansen, aux missionnaires religieux et religieuses engagés sur le terrain et aux personnels de santé et assistants sociaux qui les assistent, j'exprime la proximité de ce « Conseil pontifical pour la pastorale de la Santé », qui manifeste la sollicitude et la proximité de l'Église à l'égard de ces malades et de tous ceux qui s'y consacrent.

Que l'Immaculée Mère de Dieu, « Salus Infirmorum », intercède auprès de son Fils Jésus, « Médecin des corps et des âmes », la santé globale pour les malades de la lèpre et accorde un esprit maternel à tous ceux qui les assistent

Card. Javier Lozano Barragan

Président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé



site Zenith


Date: 2009-01-20

25 January 2009

Message for 56th World Leprosy Day


"Children Are Not Spared This Disease"

VATICAN CITY, JAN. 20, 2009 (Zenit.org).- Here is the statement published by Cardinal Javier Lozano Barragán, president of the Pontifical Council for Health Care Ministry, on the occasion of the 56th World Leprosy Day, which will be observed Sunday.

* * *

To their Excellencies the Presidents of Bishops' Conferences
And Bishops Responsible for Pastoral Care in Health

The annual celebration of the World Leprosy Day is a great appointment of solidarity with our brothers and sisters who are afflicted by Hansen's disease, a disease that is often ignored by the mass media but which still today strikes each year over 250,000 people, most of whom live in conditions of poverty.

According to the most recent calculations of the World Health Organisation, which refer to the year 2007, in that year there were 254,525 new leprosy cases, with 212,802 people already been treated for it.

Unfortunately, children are not spared this disease. According to the calculations of the AIFO (the Italian Association of the Friends of Raoul Follereau), "each year in the world there are 40,000 children with leprosy, and about 12% of all new cases of leprosy are children under the age 15."

In the year of the 20th anniversary of the Convention on the Rights of the Child, and mindful of the predilection of Jesus Christ for them "for to such belongs the kingdom of heaven" (Matthew 19:14), I appeal to those who lead government organisations to pay special attention -- in the implementation of health programmes and plans in the various countries of the world -- to children who are sick with leprosy and run the risk of seeing their futures mortgaged by the negative consequences of their illness.

From this flows the urgent need for public institutions to give practical expression to "the right of the child to the enjoyment of the highest attainable standard of health and to facilities for the treatment of illness and rehabilitation of health" that is attributed to them in article 24 of the Convention on the Rights of the Child.

Unfortunately at a social level albeit unfounded fears still persist that are generated by ignorance about Hansen's disease. These fears generate feelings of exclusion and often burdensome stigma towards who are afflicted by leprosy, making them especially vulnerable.

This 56th World Day is thus a suitable opportunity to offer the human community correct, broad and capillary information about leprosy, about the devastating effects that it can have on people's bodies if they are not treated and on families and on society, and to stimulate the individual and collective duty to engage in active fraternal solidarity.

Basing itself on the example of Jesus Christ, the physician of bodies and souls, the Church has always dedicated special care to people afflicted by leprosy. Down the centuries it has been present through the institutions of Congregations of men and women religious, and through voluntary health care organisations made up of the lay faithful, thereby contributing in a radical way to the full social and communal integration of such people.

The Blessed Father Damian de Veuster, the untiring and exemplary apostle of our brothers and sisters afflicted by Hansen's disease, a lighthouse of faith and love, is the symbol of all those consecrated to Christ with religious vows who still today dedicate their lives to such people, making available all their resources for the overall wellbeing of those afflicted who are by leprosy in every part of the world.

These, together with Blessed Damian, are writing the most beautiful pages of the missionary history of the Church. Inseparably linked to evangelisation in their care for the sick, they proclaim that the redemption of Jesus Christ, and his salvific grace, reach the whole of man in his human condition in order to associate him to the glorious resurrection of Christ.

At their side very many volunteers and men of good will are involved in the organisation of solidarity at a practical level, making means and financial resources available to research institutes so that they can create increasingly effective forms of treatment by which to combat Hansen's disease.

The world of the Catholic laity has its champion in Raoul Follereau, the originator and promoter of this World Day, who continues his beneficial action through the Association of Friends, which is dedicated to him. To him, and to those who follow him with the passing of time, goes an especial applause and our gratitude for the very many initiatives that they promote, which have the merit of always keeping alive care for those afflicted by Hansen's disease, of sensitising public opinion, and of stimulating people's involvement in supporting programmes and the gathering of financial resources.

It is good and comforting to observe that in this struggle against Hansen's disease nongovernmental associations and organisations are present that go beyond religious, ideological and cultural affiliations, all of which meet each other in the common goal of bringing to those who are sick the opportunity of regaining a state of social, health-care, and spiritual wellbeing.

In particular, our gratitude should go to the Sasakawa Foundation for the inestimable contribution that it has made for decades to this cause by financially supporting the institutions of the international community in research in the field of treatment. I encourage the Sasakawa Foundation to continue with determination so that to the positive results that have been achieved hitherto others are added, and ones that are more advanced, for the wellbeing of those afflicted by leprosy and their families.

To those who suffer from Hansen's disease, to men and women religious missionaries active in the field, and to the social and health care workers who help them, I express the nearness of this Pontifical Council for Heath Care Ministry, which expresses the concern of the Church for the sick and those who dedicate themselves to them, as well as its nearness to them.

May the Immaculate Mother of God, "Salus Infirmorum," intercede with her son Jesus, the "physician of bodies and souls," for the overall health of those with leprosy, and imbue those who care for them with a maternal spirit!

Card. Javier Lozano Barragan

President of the Pontifical Council for Health Care Ministry