Thème du MESSAGE
DU PAPE FRANCOIS
POUR LA CÉLÉBRATION DE LA

48ème JOURNÉE MONDIALE
DE LA PAIX

1er JANVIER 2015

« Non plus esclaves, mais frères"


Eradiquer l'esclavage, thème du pape pour le 1er janvier 2015

Texte intégral


Anne Kurian

ROME, 21 août 2014 (Zenit.org) - « Non plus esclaves, mais frères » : c'est le thème choisi par le pape François pour la 48e Journée mondiale de la paix, qui sera célébrée le 1er janvier 2015.

Le pape consacre en effet son deuxième message pour la Journée de la paix au "phénomène abominable de l’esclavage" qui "porte un coup mortel à la fraternité universelle" et représente "une terrible plaie ouverte dans le corps de la société contemporaine".

Dans un communiqué publié ce 21 août 2014, le Conseil pontifical « Justice et Paix » rappelle que le premier message du pape était consacré à la fraternité : « La fraternité, fondement et route pour la paix » (47e Journée mondiale de la paix, 1er janvier 2014).

« Tous les êtres humains sont frères et sœurs avec une égale dignité » car ils sont « tous des fils de Dieu », souligne la note. Mais « l’esclavage porte un coup mortel à cette fraternité universelle et, par conséquent, à la paix. En effet, pour qu’il y ait la paix, il faut que l’être humain reconnaisse dans l’autre un frère qui a une égale dignité ».

Le dicastère fait observer que l'esclavage n'est pas seulement « un fait du passé » : « Le phénomène abominable de l’esclavage prend aujourd’hui dans le monde des formes multiples : le trafic des êtres humains, la traite des migrants et de la prostitution, le travail forcé, l’exploitation de l’homme par l’homme, la mentalité esclavagiste vis-à-vis des femmes et des enfants. »

« Ces plaies font l’objet d’une honteuse spéculation de la part d’individus et de groupes qui profitent des nombreux conflits en cours dans le monde actuel, de la crise économique et de la corruption », dénonce-t-il : « L’esclavage est une terrible plaie ouverte dans le corps de la société contemporaine ; c’est une très grave blessure dans la chair du Christ ! »

Afin de contrecarrer ce phénomène, le Saint-Siège appelle à « reconnaître l’inviolable dignité de chaque personne humaine, à affirmer avec force la fraternité – qui comporte l’exigence de surmonter l’inégalité selon laquelle un homme peut assujettir un autre homme – et à promouvoir un engagement de proximité et de gratuité pour un chemin de libération et d’inclusion de tous ».

Cette tâche « requiert l’engagement du monde de l’information, de l’éducation et de la culture pour une société renouvelée et fondée sur la liberté, la justice et la paix », ajoute-t-il.

La Journée mondiale de la paix a été instituée par le pape Paul VI. Traditionnellement, le Message du pape est transmis aux Églises particulières et aux chancelleries, marquant aussi « l’orientation diplomatique du Saint-Siège au seuil d’une nouvelle année », conclut le communiqué de Justice et Paix.

Déjà en 2014, le Saint-Siège a agi en ce sens : un accord historique mondial pour « l'éradication de l'esclavage moderne et de la traite des personnes à travers le monde d'ici à 2020 », a été signé au Vatican le 17 mars (cf. Zenit du 17 mars 2014). Cet accord sans précédent entre des représentants de grandes religions inaugure un « Réseau de Liberté mondial » (Global Freedom Network, GFN).

 



MESSAGE
OF
POPE FRANCIS
FOR THE CELEBRATION OF THE
48th WORLD DAY OF PEACE

1 JANUARY 2015

Pope Francis Announces Theme of Message for 48th World Day of Peace on January 1

"Slaves No More, But Brothers and Sisters"

Full text

VATICAN CITY, August 21, 2014 (Zenit.org) - Below is the communique issued this morning by the Pontifical Council for Justice and Peace which, on behalf of the Holy Father, announces the theme of the message for the 48th World Day of Peace, Jan. 1, 2015:

***

"Slaves no more, but brothers and sisters" will be the title of the Message for the 48th World Day of Peace, the second of the papacy of Pope Francis.

Many people think that slavery is a thing of the past. In fact, this social plague remains all too real in today’s world.

Last year’s Message for 1 January 2014 was dedicated to brotherhood: "Fraternity, the Foundation and Pathway to Peace". Being children of God gives all human beings equal dignity as brothers and sisters.

Slavery deals a murderous blow to this fundamental fraternity, and so to peace as well. Peace can only exist when each human being recognizes every other person as a brother or sister with the same dignity.

Too many abominable forms of slavery persist in today’s world: human trafficking, trade in migrants and prostitutes, exploitation, slave labour, and the enslavement of women and children.

Shamefully, individuals and groups around the world profit from this slavery. They take advantage of the world’s many conflicts, of the economic crisis and of corruption in order to carry out their evil.

Slavery is a terrible open wound on the contemporary social body, a fatal running sore on the flesh of Christ!

To counter slavery effectively, the inviolable dignity of every person must be recognized above all. Moreover, this acceptance of dignity must be anchored solidly in fraternity. Fraternity requires us to reject any inequality which would allow one person to enslave another. It demands instead that we act everywhere with proximity and generosity, thus leading to liberation and inclusion for everyone.

Our purpose is to build a civilization based on the equal dignity of every person without discrimination. To achieve this will also require the commitment of the media, of education and of culture to a renewed society pledged to freedom, justice and therefore peace.

The World Day of Peace, initiated by Pope Paul VI, is celebrated each year on the first day of January. The Holy Father’s Messageis sent to all the world’s Foreign Ministers and also indicates the Holy See’s diplomatic line during the coming year.