Les Missionnaires d'Afrique
au service de
la Rencontre et du Dialogue



Les Missionnaires d'Afrique ont encore la responsabilité de la Rencontre et du Dialogue (RD) car:

Nous croyons que :
- Toutes les personnes ont été créées par l'unique et même Dieu, et ainsi nous formons une famille, la Famille humaine, sans aucune distinction de couleur, race, culture ou religion.
- L'Esprit Saint est en dialogue avec toutes et chacune des personnes selon leur culture et leur religion et ainsi notre rencontre et notre dialogue avec les autres nous introduit dans la rencontre et le dialogue avec le Saint Esprit qui travaille en eux.
- Il ne peut y avoir de vrai Paix sans rencontre et dialogue pacifique entre peuples de différentes cultures et religions.

Nous voulons:
- Suivre les pas de notre Seigneur Jésus Christ dont la vie et les enseignements sont pour nous "la Voie " et "le Modèle" de nos rencontres et dialogues.
Désolé mais votre navigateur ne supporte pas le java. - Mettre en pratique l'enseignement de l'Eglise dont une partie intégrale de sa Mission évangélique est le Dialogue inter-religieux et inter-culturel.

Ceci est l'héritage et la responsabilité reçus de notre fondateur le Cardinal Lavigerie, qui sont formellement inscrits dans nos "Constitutions et Lois" (Chapitre I, article 5) et tout particulièrement la Rencontre et le Dialogue avec les Musulmans, (Chapitre I article I). Ceci a été repris et confirmé par nos Chapitre Généraux.

Les Eglises d'Afrique, nos proches collaborateurs sont persuadées qu'un dialogue paisible entre les religions est le moyen le plus sûre et la condition essentielle pour établir la réconciliation et la Paix en Afrique. (Cf. Le Synode des évêques: " L'Église en Afrique au service de la réconciliation de la Justice et de la Paix". Lineamenta Chapitre III)

" La proclamation de l'évangile et le service des autres demande que nous soyons solidaires des populations avec lesquelles nous vivons. Ceci peut ouvrir la voie au dialogue avec les autres religions et les autres cultures dans un atmosphère de respect mutuel. "
(Constitutions et Lois; Chapitre I ; article 5)




P. Richard Nnyombi Coordinateurr de JPIC et de Rencontre et Dialogue
Contact : Email

 
menu