Texte Pris sur le site Zénith

 

« Ne vous lassez pas d'être miséricordieux»



L'évêque de Rome ordonne dix prêtres

Texte complet
Anita Bourdin

ROME, 21 avril 2013 (Zenit.org) - « Ne vous lassez pas d'être miséricordieux» : le pape François a fortement affirmé l’identité sacerdotale lors de la messe d’ordination qu’il a présidée, pour la première fois depuis son élection, en ce dimanche de Prière pour els vocatiosn à la vie sacerdotale et à la vie consacrée.

Le pape François a ordonné prêtres dix diacres de son diocèse de Rome, ce 21 avril, à 9h30 en la basilique Saint-Pierre : 6 Italiens, 2 Indiens, un Croate et un Argentin, de 26 à 44 ans. La célébration s’est achevée plus de deux heures plus tard.

Ce IV e dimanche de Pâques est le « Dimanche du Bon Pasteur », parce qu’on y lit le passage de l’Evangile de saint Jean où Jésus parle du Bon Pasteur, qui est lui-même.

« Au nom du Christ et de l'Eglise, ne vous lassez pas d'être miséricordieux », a exhorté le pape François avant de souligner qu’une vocation s’enracine dans la prière et dans la foi que quelqu’un qui l'a précédée en disant : « Souvenez vous de vos mères, de vos grands mères, de ceux qui vous ont transmis la foi ».

Puis il a rappelé des fondamentaux : « vous n'êtes pas propriétaires de la Parole de Dieu » ; « soyez conscients de ce que vous faites, soyez à l'image de ce que vous professez » ; « n'ayez pas honte d'avoir de la tendresse pour les personnes âgées ».

Il a affirmé l’identité spécifique du prêtre en disant : « Vous êtes des pasteurs, pas des fonctionnaires, des médiateurs, pas des intermédiaires. »

Il a rappelé la vocation du pasteur à susciter l’unité : « Cherchez à unir les fidèles dans une unique famille pour les conduire à Dieu. »

Et voilà le modèle à incarner : « Ayez toujours sous les yeux l'image du Bon Pasteur, pas venu pour être servi mais pour servir et chercher ce qui était perdu. »

* * *

.


Texte complet

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Chers frères et sœurs,

Nos frères et fils que voici, ont été appelés à l’ordre du presbytérat. Réfléchissons attentivement sur le ministère auquel ils seront élevés dans l’Église. Comme vous le savez bien le Seigneur Jésus est l’unique Souverain Prêtre du Nouveau Testament, mais en lui, c’est aussi le saint peuple de Dieu tout entier qui a été constitué peuple sacerdotal. Néanmoins, parmi tous ses disciples, le Seigneur Jésus veut choisir certains particulièrement, afin qu’en exerçant publiquement dans l’Église, en son nom, la fonction sacerdotale pour tous les hommes, ils continuent sa propre mission de maître, prêtre et pasteur.

En effet, de même qu’il avait été envoyé par le Père pour cela, de même il envoya à son tour dans le monde d’abord les Apôtres et ensuite les Évêques et leurs successeurs, auxquels furent donnés enfin comme collaborateurs les prêtres, qui, associés à eux dans le ministère sacerdotal, sont appelés au service du Peuple de Dieu.

Après une réflexion mûre et avoir prié, nous élevons maintenant à l’ordre des prêtres nos frères que voici, pour qu’en servant le Christ, Maître, Prêtre et Pasteur, ils coopèrent à édifier du Corps du Christ qui est l’Église, en Peuple de Dieu et en Temple saint de l’Esprit-Saint.

Ils seront, en effet, configurés au Christ, Prêtre souverain et éternel, c’est-à-dire qu’ils seront consacrés comme vrais prêtres du Nouveau Testament, et à ce titre, qui les unit dans le sacerdoce à leur Évêque, ils seront des prédicateurs de l’Évangile, des pasteurs du Peuple de Dieu et ils présideront aux actions de culte, particulièrement dans la célébration du sacrifice du Seigneur.

Quant à vous, frères et fils bien-aimés, qui allez entrer dans l’ordre des prêtres, considérez qu’en exerçant le ministère de la Sainte Doctrine, vous participerez à la mission du Christ, l’unique Maître. Communiquez à tous cette Parole de Dieu, que vous-mêmes vous avez reçue avec joie. Souvenez-vous de vos mères, de vos grand-mères, de vos catéchistes, qui vous ont donné la Parole de Dieu, la foi … le don de la foi ! Ils vous ont transmis ce don de la foi. Lisez et méditez assidûment la Parole du Seigneur pour croire ce que vous lisez, enseigner ce que vous avez appris dans la foi, vivre ce que vous avez enseigné. Rappelez-vous aussi que vous n’êtes pas propriétaires de la Parole de Dieu : c’est la Parole de Dieu. Et l’Église est la gardienne de la Parole de Dieu.

Que votre enseignement soit une nourriture pour le Peuple de Dieu, le parfum de votre vie joie et soutien des fidèles du Christ, afin que, par la parole et l’exemple, vous construisiez la maison de Dieu, qui est l’Église. Vous continuerez l’œuvre de sanctification du Christ. Par votre ministère le sacrifice spirituel des fidèles est rendu parfait, car uni au sacrifice du Christ, qui, par vos mains, sera offert sacramentalement, au nom de toute l’Église, sur l’autel dans la célébration des Mystères sacrés.

Ayez conscience de ce que vous faites ; conformez votre vie à ce que vous célébrez, afin qu’en participant au ministère de la mort et de la résurrection du Seigneur, vous portiez la mort du Christ dans vos membres et marchiez avec lui dans une vie nouvelle.

Vous allez faire entrer de nouveaux fidèles dans le Peuple de Dieu par le baptême. Vous remettrez les péchés, par le sacrement de la pénitence, au nom du Christ et de l’Église. Et aujourd’hui, je vous le demande au nom du Christ et de l’Église : s’il vous plaît, soyez sans cesse miséricordieux. Par l’onction d’huile sainte vous fortifierez les malades ainsi que les personnes âgées : n’ayez pas honte d’avoir de la tendresse pour les personnes âgées. En célébrant les actions liturgiques et en offrant au long du jour la prière de louange et de supplication, vous vous ferez la voix du Peuple de Dieu et de l’humanité entière.

Conscients d’avoir été choisis parmi les hommes et constitués en leur faveur pour vous occuper des choses de Dieu, exercez avec joie et charité sincère l’œuvre sacerdotale du Christ, seulement pour plaire à Dieu et non pas à vous-mêmes. Vous êtes des pasteurs, pas des fonctionnaires. Des médiateurs, pas des intermédiaires.

Enfin, en participant à la charge du Christ, Chef et Pasteur, en communion filiale avec votre évêque, appliquez-vous à unir les fidèles dans une unique famille pour les conduire à Dieu le Père, par Jésus Christ et dans l’Esprit Saint. Ayez toujours sous les yeux l’exemple du Bon Pasteur qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour chercher et mener au salut ce qui était perdu.

Photos website Vatican

 


site Zenit

 

Pope Francis' Homily at Ordination Mass


VATICAN CITY, April 22, 2013 (Zenit.org) - Here is the translation of the homily given by Pope Francis yesterday at the Ordination to the Priesthood Mass held in St. Peter's Basilica.

* * *

Beloved brothers and sisters:

because these our sons, who are your relatives and friends, are now to be advanced to the Order of priests, consider carefully the nature of the rank in the Church to which they are about to be raised.

It is true that God has made his entire holy people a royal priesthood in Christ. Nevertheless, our great Priest himself, Jesus Christ, chose certain disciples to carry out publicly in his name, and on behalf of mankind, a priestly office in the Church. For Christ was sent by the Father and he in turn sent the Apostles into the world, so that through them and their successors, the Bishops, he might continue to exercise his office of Teacher, Priest, and Shepherd. Indeed, priests are established co-workers of the Order of Bishops, with whom they are joined in the priestly office and with whom they are called to the service of the people of God.

After mature deliberation and prayer, these, our brothers, are now to be ordained to the priesthood in the Order of the presbyterate so as to serve Christ the Teacher, Priest, and Shepherd, by whose ministry his body, that is, the Church, is built and grows into the people of God, a holy temple.

In being configured to Christ the eternal High Priest and joined to the priesthood of the Bishops, they will be consecrated as true priests of the New Testament, to preach the Gospel, to shepherd Gods people, and to celebrate the sacred Liturgy, especially the Lords sacrifice.

Now, my dear brothers and sons, you are to be raised to the Order of the Priesthood. For your part you will exercise the sacred duty of teaching in the name of Christ the Teacher. Impart to everyone the word of God which you have received with joy. Remember your mothers, your grandmothers, your catechists, who gave you the word of God, the faith ... the gift of faith! They transmitted to you this gift of faith. Meditating on the law of the Lord, see that you believe what you read, that you teach what you believe, and that you practise what you teach.

Remember too that the word of God is not your property: it is the word of God. And the Church is the custodian of the word of God.
In this way, let what you teach be nourishment for the people of God. Let the holiness of your lives be a delightful fragrance to Christs faithful, so that by word and example you may build up the house which is Gods Church.

Likewise you will exercise in Christ the office of sanctifying. For by your ministry the spiritual sacrifice of the faithful will be made perfect, being united to the sacrifice of Christ, which will be offered through your hands in an unbloody way on the altar, in union with the faithful, in the celebration of the sacraments. Understand, therefore, what you do and imitate what you celebrate. As celebrants of the mystery of the Lords death and resurrection, strive to put to death whatever in your members is sinful and to walk in newness of life.

You will gather others into the people of God through Baptism, and you will forgive sins in the name of Christ and the Church in the sacrament of Penance. Today I ask you in the name of Christ and the Church, never tire of being merciful. You will comfort the sick and the elderly with holy oil: do not hesitate to show tenderness towards the elderly. When you celebrate the sacred rites, when you offer prayers of praise and thanks to God throughout the hours of the day, not only for the people of God but for the worldremember then that you are taken from among men and appointed on their behalf for those things that pertain to God.

Therefore, carry out the ministry of Christ the Priest with constant joy and genuine love, attending not to your own concerns but to those of Jesus Christ. You are pastors, not functionaries. Be mediators, not intermediaries.

Finally, dear sons, exercising for your part the office of Christ, Head and Shepherd, while united with the Bishop and subject to him, strive to bring the faithful together into one family, so that you may lead them to God the Father through Christ in the Holy Spirit. Keep always before your eyes the example of the Good Shepherd who came not to be served but to serve, and who came to seek out and save what was lost.

.

Photos website Vatican